A la Une

Maduro remporte l’élection vénézuélienne «illégitime et antidémocratique» par les Etats-Unis d’Amérique et l’opposition

 

© Carlos Garcia Rawlins / Reuters

Tant que Les USA et l’opposition n’ont pas remporté d’élection ou réussi de coup d’État au Venezuela, il n’y aura pas de reconnaissance et celle-ci sera toujours antidémocratique. MIRASTNEWS

Nicolas Maduro a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle de dimanche, qui a vu une participation de 46,1%, selon le Conseil national électoral du Venezuela, après que l’opposition ait qualifié le vote de fraude et appelé à un boycott.

Nicolas MADURO réélu

Avec 92,6% des voix comptés, Maduro a remporté l’élection présidentielle avec 5 823 728 suffrages exprimés, a annoncé le président du Conseil national électoral Tibisay Lucena, soit 68 % des voix. Son principal adversaire, Henri Falcon du parti Progressive Advance, obtient 1 820 552 voix (21 %); tandis que le candidat indépendant Javier Bertucci a obtenu 925 042 voix (11 %).

« Combien ont-ils sous-estimé notre peuple révolutionnaire, et combien m’ont-ils sous-estimé », a déclaré Maduro à une foule en fin de soirée devant le palais présidentiel. « Et nous sommes victorieux. »

RT

@RT_com

US supports Venezuela’s democracy by accusing of drug profiteering ahead of elections https://on.rt.com/95lx 

Plus de huit millions de Vénézuéliens ont participé aux élections, qui ont enregistré un faible taux de participation de 46,1% après que les partis de l’opposition aient appelé au boycott des élections, les qualifiant de « fraude ».

« Le processus manque indubitablement de légitimité et en tant que tel nous ne le reconnaissons pas », a proclamé Falcon, avant même que les résultats des élections ne soient annoncés. Le candidat a affirmé que le vote était plein d’irrégularités et totalement truqué en faveur de Maduro, parce que l’opposition dominante a promu l’abstention, laissant Falcon sans électeurs potentiels.

Vendredi, le Trésor des Etats-Unis d’Amérique a tenté d’influencer l’opinion publique et le résultat du vote de dimanche en reliant officiellement Maduro au commerce de la drogue, accusant le « deuxième homme le plus puissant » du pays, Diosdado Cabello, de diriger un réseau de stupéfiants. [Rappel : plusieurs Etats des USA ont légalisé la drogue, parmi lesquels le Colorado et l’Etat de Washington qui ont légalisé le cannabis pour faire des PROFITS ‘mafieux’. MIRASTNEWS ]

US Mission to the UN

@USUN

Today’s so-called “election” in Venezuela is an insult to democracy. We will continue to stand with the Venezuelan people fighting for a brighter future for their country. It’s time for Maduro to go.

Maduro, qui est lui-même soumis à des sanctions de la part des Etats-Unis d’Amérique, a à plusieurs reprises fustigé les mesures punitives de Washington dans le cadre d’une campagne plus large visant à renverser son gouvernement.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Nicolas Maduro remporte l’élection présidentielle vénézuélienne – Données préliminaires

© REUTERS / Ueslei Marcelino

Le président vénézuélien sortant Nicolas Maduro a remporté l’élection présidentielle du pays, selon les premières données officielles.

Nicolas Maduro a été réélu président du Venezuela avec un taux de participation de 46,01%, a déclaré le président du Conseil national électoral, Tibisay Lucena, après que le corps ait traité 92,6% des votes.

« Avec 92,6% des voix traitées et un taux de participation de 46,01%, on peut dire que Nicolas Maduro a obtenu 5 823 718 voix, Henri Falcon 1 820 552 et Javier Bertucci 952 000 voix », a déclaré Lucena.

Lucena a déclaré que Maduro avait été réélu le président vénézuélien ayant obtenu 68 pour cent des voix.

Le Venezuela a tenu des élections présidentielles dimanche. Cette année, quatre candidats se sont présentés à la présidence: le président sortant Nicolas Maduro, Reinaldo Quijada, qui a soutenu le prédécesseur de Maduro, Hugo Chavez, mais est insatisfait du gouvernement actuel, du leader de l’opposition Falcon et du pasteur évangélique Javier Bertucci.

Le chef de l’opposition, Henri Falcon, a annoncé plus tôt qu’il ne reconnaissait pas les résultats du vote en raison de prétendues violations électorales massives.

À son tour, Nicolas Maduro a exhorté d’autres candidats à rétablir la communication, ajoutant également que les États étrangers devaient abandonner leur ingérence dans la situation.

« J’invite les candidats, qui ont pris part aux élections, et leurs équipes politiques à s’engager dans le processus de réconciliation et de dialogue national », a déclaré le président réélu lors d’une réunion avec ses partisans près du palais Miraflores à Caracas.

LIRE AUSSI: Les médias occidentaux annulent les élections du Venezuela – à moins que leur candidat ne gagne

Le vote vient, tandis que le Venezuela a lutté avec les retombées politiques et économiques d’une chute globale des prix du pétrole et des sanctions de la part des Etats-Unis d’Amérique après que Washington ait empêché ses investisseurs d’acheter la dette vénézuélienne. Caracas, à son tour, a accusé Washington d’interférer dans ses affaires intérieures et d’exercer des pressions économiques et politiques sur le Venezuela.

Le Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique a déclaré qu’il considérait l’élection présidentielle vénézuélienne comme « illégitime ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Maduro réélu président vénézuélien ; le candidat concurrent conteste les résultats

Le président vénézuélien Nicolas Maduro gesticule après avoir été déclaré vainqueur de l’élection de dimanche à Caracas le 20 mai 2018. (Photo AFP)

Nicolas Maduro a été réélu pour un second mandat en tant que président du Venezuela lors d’une élection rejetée comme « illégitime » par son principal rival, qui a également demandé la tenue d’un nouveau scrutin plus tard dans l’année.

Avec plus de 90% des suffrages exprimés lors de l’élection présidentielle de dimanche, le Conseil national des élections a annoncé que Maduro avait remporté un nouveau mandat de six ans après avoir obtenu 67,7% des voix.

Le principal challenger de Maduro, Henri Falcon, est arrivé en deuxième position avec 21,2%, suivi par l’autre rival du président, Javier Bertucci, qui a gagné 10%, a déclaré le président du Conseil, Tibisay Lucena.

Avec l’opposition traditionnelle du pays ayant boycotté le vote, le taux de participation était de 46,1%, selon le conseil, ce qui signifie que 8,6 millions des 20,5 millions d’électeurs admissibles ont pris part aux élections.

Les bulletins de vote ont été enregistrés électroniquement, rendant le vote rapide et facile. La présence des troupes gouvernementales autour des bureaux de vote a également assuré la sécurité des électeurs.

Quelque 150 observateurs internationaux de 30 pays et organisations internationales étaient présents dans le pays d’Amérique latine pour suivre le processus.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro (C) parle à ses partisans après que le Conseil national électoral (CNE) ait annoncé les résultats du vote le jour des élections au Venezuela, le 20 mai 2018. (Photo: AFP)

Maduro salue la victoire historique

Lorsque les résultats ont été publiés, les partisans de Maduro se sont rassemblés devant son palais présidentiel de Miraflores au centre-ville de Caracas, célébrant sa réélection avec des feux d’artifice.

Maduro, entouré de milliers de ses partisans, a également salué sa « victoire populaire » en déclarant: « C’était un jour historique! Le jour d’une victoire héroïque! Le jour d’une belle victoire – d’une victoire vraiment populaire. »

« Jamais auparavant un candidat à la présidence n’a remporté 68% des suffrages », a-t-il déclaré à la foule.

« L’ensemble du Venezuela a triomphé! La démocratie a triomphé! La paix a triomphé! La constitutionnalité a triomphé [c’était] des élections constitutionnelles, légitimes et légales », a-t-il dit. « Nous avons un président du peuple! Un président qui travaille! »

Le président a également appelé les challengers vaincus à se joindre à lui pour des négociations sur l’avenir du pays.

Il a déclaré qu’un « dialogue permanent » est nécessaire avec l’ensemble de l’opposition afin que le Venezuela puisse mettre de côté les différends politiques.

Le vote « manque de légitimité »

Cependant, avant que les résultats officiels ne soient annoncés, Falcon a déclaré qu’il ne reconnaîtrait pas le vote pour ce qu’il a appelé des irrégularités, y compris l’achat généralisé de votes en faveur de Maduro.

Le candidat à la présidentielle vénézuélienne Henri Falcon s’exprime lors d’une conférence de presse après que le Conseil national électoral (CNE) a annoncé les résultats du vote le 20 mai 2018. (Photo: AFP)

« En ce qui nous concerne, il n’y a pas eu d’élection. Il doit y avoir de nouvelles élections au Venezuela », a-t-il déclaré aux journalistes. « Le processus manque indubitablement de légitimité et en tant que tel nous ne le reconnaissons pas. »

Falcon, qui a rompu avec un boycott de l’opposition pour se présenter aux élections, a également appelé à de nouvelles élections en novembre ou en décembre.

Plusieurs voisins latino-américains du Venezuela ainsi que l’Union européenne ont également rejoint les voix avec le challenger de Maduro et ont déclaré qu’ils ne reconnaîtraient pas les résultats des élections.

Ils ont allégué que les conditions n’existaient pas pour que l’élection soit libre et équitable.

Cependant, l’ancien Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero, qui est au Venezuela en tant qu’observateur international, a déclaré qu’il n’avait aucun « doute sur le processus de vote ».

« C’est un système de vote automatique avancé. Je viens ici pour maintenir la paix, coordonner et promouvoir le dialogue afin d’améliorer le mécanisme démocratique ici. Ce que je dois faire ici, c’est voir si les gens peuvent voter à leur guise. Maintenant, nous voyons tous comment les gens votent, n’est-ce pas? » A-t-il ajouté.

Les Etats-Unis d’Amérique ont également déclaré qu’ils ne reconnaîtraient pas les élections et envisageraient activement des sanctions pétrolières sur le pays.

Washington a déjà imposé des sanctions contre le Venezuela et blâmé, avec ses alliés dans la région et ailleurs, le gouvernement de Maduro pour la crise économique aiguë du pays.

Samedi, les Etats-Unis d’Amérique ont intensifié les pressions sur Caracas en imposant de nouvelles sanctions contre les hauts responsables du gouvernement.

Le gouvernement de Maduro, cependant, a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique utilisaient de nouvelles sanctions pour saboter les élections.

Il a appelé la démarche de Washington dans le cadre d’une «campagne d’agression systématique» de l’administration du président Donald Trump et a déclaré qu’ils n’avaient aucune base légale.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Manipulation des USA – Le Venezuela accusé d’avoir commis des crimes contre l’humanité par «des experts indépendants» – MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :