A la Une

Ils protègent tous l’Ukraine – Vol MH17 abattu : les Pays-Bas et l’Australie jugent la Russie «responsable», le Kremlin dément

© Francois Lenoir Source: Reuters
Les membres de la mission JIT exposent la carcasse d’un missile à Bunnik, Pays-Bas, 24 mai

Aucune preuve, des décisions et prise de position sectaires, hérétiques, irrationnelles, sans fondement, orientées et très politiques.

Lavrov: aucun fait concret ne confirme l’implication de Moscou dans le crash du MH17.

Dénonçant l’absence de preuves, le chef de la diplomatie russe a dressé un parallèle entre le crash du Boeing malaisien abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en 2014 et l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Lavrov: aucun fait concret ne confirme l’implication de Moscou dans le crash du MH17

Selon une déclaration du gouvernement néerlandais, les Pays-Bas et l’Australie tiennent la Russie pour responsable de la catastrophe du vol MH17 abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en 2014. Le Kremlin rejette l’ensemble de ces allégations.

Les Pays-Bas et l’Australie «tiennent la Russie responsable pour sa participation dans la destruction» de l’avion de Malaysia Airlines, a fait savoir le gouvernement néerlandais ce 25 mai. Le vol MH17 avait été abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en 2014. Selon le gouvernement néerlandais cette déclaration pourrait ouvrir la voie à des poursuites judiciaires. Le Kremlin, par la voix de son porte-parole Dmitri Peskov, dément formellement toutes ces accusations.

Les deux pays, dont de nombreux ressortissants étaient parmi les 298 victimes, peuvent désormais soumettre ce dossier complexe devant une organisation ou juge international, selon la même source.

«La destruction du vol MH17 a causé des souffrances irréparables», a souligné le ministre néerlandais des Affaires étrangères Stef Blokle 25 mai.

«En se basant sur les conclusions de la JIT [l’équipe des enquêteurs internationaux], il est maintenant évident pour les Pays-Bas et l’Australie que la Russie est responsable pour le déploiement du système de missiles Bouk utilisé pour abattre l’avion», a-t-il ajouté. «Le gouvernement agit ainsi pour rendre la Russie officiellement responsable», a-t-il souligné.

Lire aussi : MH17 : des questions clés restent sans réponse trois ans après le début de l’enquête internationale

Cette déclaration intervient au lendemain des conclusions de la JIT, selon laquelle le missile Bouk qui a abattu l’avion provenait de la 53e brigade anti-aérienne russe basée à Koursk. L’avion de la compagnie Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avait été abattu au-dessus de l’Est de l’Ukraine le 17 juillet 2014. L’ensemble des personnes présentes à son bord, en majorité des Néerlandais, avaient péri.

RT France

@RTenfrancais

Crash du : un enquêteur néerlandais accuse l’armée russe, Moscou dément de nouveau
➡️https://francais.rt.com/international/50966-crash-mh17-ukraine-enqueteur-neerlandais-accuse-russie  pic.twitter.com/F8xAPsrQgg

RT France

@RTenfrancais

: La diplomatie russe a dénoncé les conclusions des enquêteurs du JIT : «Il est évident qu’il s’agit d’accusations gratuites visant à discréditer notre pays devant la communauté internationale»
➡️https://francais.rt.com/international/50966-crash-mh17-ukraine-enqueteur-neerlandais-accuse-russie  pic.twitter.com/RwxwU5OjQm

Selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, la Russie dément ces accusations, déclarant que n’ayant pas été conviée à participer à l’enquête à part entière, elle ne peut donc se fier aux résultats.

La Russie avait une nouvelle fois nié le 24 mai toute implication dans le drame en affirmant qu’aucun missile russe n’avait franchi la frontière russo-ukrainienne. Pour le ministère des Affaires étrangères, il s’agit «d’accusations gratuites visant à discréditer [le] pays devant la communauté internationale».

Lire aussi : Crash du MH17 : un enquêteur néerlandais accuse l’armée russe, Moscou dément de nouveau

Source: RT France

La Défense russe démontre les lacunes de l’enquête du crash du MH17

© Sputnik . Maxim Blinov

Les témoignages des habitants locaux sont négligés par l’équipe internationale qui enquête sur le crash du MH17, a déclaré le ministère russe de la Défense. Les informations fournies par les témoins contredisent les résultats de l’enquête rendue publique jeudi.

Les spécialistes hollandais qui enquêtent sur le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines en juillet 2014 ne prennent pas en compte les déclarations des témoins selon lesquelles un missile a été lancé depuis le territoire contrôlé par l’armée ukrainienne, indique le ministère russe de la Défense.

«Nous voulons souligner que les enquêteurs hollandais négligent et renient les déclarations des témoins des villages situés près de la zone de la catastrophe, selon lesquelles un missile a été tiré depuis le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes», a déclaré la Défense russe.

Selon lui, il ne s’agit pas d’«images impersonnelles publiées sur les réseaux sociaux», mais de témoignages enregistrés.

Auparavant, le ministère avait souligné qu’aucun système sol-air russe n’avait «jamais franchi la frontière russo-ukrainienne».

Le 24 mai, les enquêteurs internationaux ont affirmé avoir définitivement établi que le missile sol-air Bouk à cause duquel le Boeing de la Malaysia Airlines a été abattu dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet 2014 provenait de la 53e brigade antiaérienne de l’armée russe basée dans la ville de Koursk. Leur conclusion est basée sur l’analyse de vidéos et de photos mises en ligne sur les réseaux sociaux.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s’est écrasé dans le Donbass (est de l’Ukraine) le 17 juillet 2014, faisant 298 morts, en majorité des Néerlandais.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :