A la Une

Opération de l’armée syrienne à Deraa : Israël commence à s’affoler

L’armée syrienne s’apprête à lancer une opération dans le sud du pays. (Illustration)

Alors que l’armée syrienne s’apprête à lancer sa plus grande opération dans le sud du pays, les Etats-Unis, Israël et Daech, se tiennent main dans la main pour retarder cette offensive.

Après que l’armée soit parvenue à nettoyer le sud de Damas de la présence des terroristes et à dissiper le danger terroriste dans la capitale, les spéculations se multiplient sur la prochaine opération des forces syriennes.

Le site d’information Moraseloun, citant des sources militaires sur le terrain, annonce que des unités de l’armée syrienne se préparent à donner le coup d’envoi à la plus vaste offensive antiterroriste dans le sud du pays. L’opération de Deraa sera la plus grande opération de l’armée syrienne, ont-elles dit, sans manquer de préciser qu’elle comprendrait la province de Deraa et le reste du Rif de Soueïda, qui jouxte le Rif de Deraa où sont présents les terroristes du Front al-Nosra.

D’après ces sources, toutes les unités de l’armée syrienne prendront part à cette vaste offensive, notamment les forces de réaction et les forces spéciales.

L’opération dans le sud de la Syrie ressemblera à celle de la Ghouta orientale et l’armée y utilisera toutes sortes de lance-missiles ainsi que des chars T-90. Par ailleurs, les chasseurs russes et les hélicoptères syriens y participeront.

Des dizaines de groupes terroristes, dont Jaïch Khalid ben al-Walid, affilié à Daech, al-Nosra et les Brigades Lawa al-Muqaddas, occupent toutes les régions de Deraa, sauf le Rif sud-ouest, qui est occupé par Daech.

Les forces syriennes ont récemment confisqué 100 véhicules et équipements militaires, dont 75 chars et véhicules blindés, un grand nombre de missiles Tow, ainsi que les armes qui se trouvaient dans un arsenal des terroristes dans le Qalamoun oriental. Les armements confisqués seront utilisés dans la bataille de Deraa.

Selon Moraseloun, l’armée syrienne vise par cette opération à prendre le contrôle de toute la province de Deraa et des frontières entre la Syrie et la Jordanie, et à rouvrir le passage commercial de Nasib situé à la frontière des deux pays.

Des avions militaires syriens ont largué vendredi sur Deraa des tracts mettant en garde les groupes terroristes de cette province du sud du pays contre une offensive imminente. Ils les ont appelés à se rendre et à se réconcilier avec l’armée.

On s’attend à ce que la bataille de Deraa soit étendue au Rif de Quneitra, situé à proximité des hauteurs du Golan occupé, après quoi les forces syriennes pourront prendre le contrôle des frontières du sud du pays et mettre un terme à la présence des terroristes.

Entre-temps, pour entraver l’opération de l’armée syrienne, les résidus de Daech et les chasseurs israéliens effectuent des raids contre les positions de l’armée syrienne dans le centre et l’est de la Syrie.

Dans un entretien avec Sputnik, Ali Maqsoud, expert militaire, a souligné que l’intensification des attaques de Daech contre Hamima, les bases T-2 et T-3 dans le désert de Syrie, près des frontières irakiennes et dans le sud-est de Homs ainsi que l’attaque, le jeudi 24 mai, contre l’aéroport militaire al-Dabaa à Homs étaient porteuses des messages de Washington via Daech et Israël.

D’après cet expert militaire, de telles attaques menées par Daech et Israël ne visent qu’à dissiper les inquiétudes de Tel-Aviv concernant l’opération de l’armée syrienne dans le sud du pays et à retarder cette offensive.

En outre, les avions de combat américains sont entrés en action et ont bombardé, jeudi, des positions de l’armée syrienne et de ses alliés dans la province de Deir ez-Zor.

Les systèmes syriens de défense aérienne ont contré ce jeudi une attaque de missiles qui avait pour cible l’aéroport al-Dabaa à Homs, selon l’agence syrienne SANA se référant à une source militaire.

Source: Press TV

L’armée syrienne demande aux militants du sud de la Syrie de se rendre avant l’offensive

© Sputnik / Iliya Pitalev

Plus tôt cette semaine, un porte-parole du commandement général de l’armée syrienne a annoncé la libération complète de Damas après que les terroristes de Daesh* aient été chassés de leurs bastions restants dans la capitale syrienne. Les forces gouvernementales devraient se tourner vers le sud de la Syrie, où les militants islamistes maintiennent une présence importante dans le gouvernorat de Deraa.

Des hélicoptères ont largué des tracts sur certaines parties du nord-ouest de Deraa, appelant les militants à déposer les armes et à se réconcilier avec le gouvernement syrien, ou encore à « risquer leur vie » et à « mourir inévitablement »,  selon les rapports circulants des observateurs militaires pro-opposition.

LIRE PLUS:Dernier clou dans Jihadi Coffin: Comment l’armée syrienne a vaincu les terroristes à Damas

« Votre vie et celle de vos enfants sont plus importantes que votre entêtement. Cher combattant, pour qui jouez-vous votre vie? Vous avez deux choix: soit votre mort inévitable ou la reddition. L’armée syrienne avance. Décidez-vous avant qu’il ne soit trop tard », lit-on dans un tract publié vendredi sur le sud de la Syrie.

Qalaat Al Mudiq @QalaatAlMudiq

S. : leafet dropped over NW. CS calling on Rebels to lay down weapons & leaving them 2 options: death or surrender (reconciliation). Signed: men of who are arriving.

Les villes et les villages dans la partie nord-ouest de la province de Deraa sont les plus proches du territoire contrôlé par le gouvernement et des lignes de front.

Les négociateurs gouvernementaux concentrent actuellement leurs efforts sur la négociation de la réconciliation et le transfert d’accords dans ces domaines, afin de minimiser et d’éviter les pertes civiles, en plus des pertes dans les rangs des forces gouvernementales et des groupes militants.

Alors que l’armée syrienne gagne du terrain dans la province et se dirige vers le sud, les délégués du gouvernement tenteront également de parvenir à des arrangements similaires dans d’autres parties du gouvernorat.

Les militants contrôlent environ la moitié de la frontière entre la Syrie et la Jordanie, y compris un certain nombre de points de passage. La Jordanie maintient un canal de communication avec les forces de l’opposition dans le sud de la Syrie et leur a fourni un soutien tout au long de la guerre civile syrienne.

Amman est susceptible d’agir en tant que médiateur ou garant dans les négociations entre Damas et les militants, travaillant de concert avec le Centre russe pour la réconciliation syrienne pour négocier des paquets de cession.

*Daech (également connu sous le nom ISIS / ISIL / Islamic State) est un groupe terroriste interdit en Russie.

LIRE AUSSI: L’armée syrienne libère des dizaines de villes en Syrie centrale en tant que capitulation des militants

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Comment on Opération de l’armée syrienne à Deraa : Israël commence à s’affoler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :