A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique approuvent la fusion de Bayer et Monsanto, ouvrant la voie à la plus grande société agrochimique au monde

Protestation contre la fusion de Bayer AG et Monsanto à Bonn le 25 mai 2018. © Wolfgang Rattay / Reuters

Le ministère de la Justice des Etats-Unis d’Amérique a conclu un règlement qui permettrait à Bayer AG d’acquérir 66 milliards de dollars de Monsanto Co, exigeant que l’entreprise allemande vende 9 milliards de dollars d’actifs agricoles en premier.

La fusion initialement proposée aurait porté préjudice aux consommateurs et aux agriculteurs en éliminant la concurrence, a déclaré le Département de la Justice. Cependant, l’administration Trump est satisfaite des termes du règlement annoncé mardi.

« Le système agricole des Etats-Unis d’Amérique est d’une importance cruciale pour notre économie, notre système alimentaire et notre mode de vie », a déclaré Makan Delrahim, chef de la division antitrust du Département de la Justice. « Les agriculteurs et les consommateurs états-uniens d’Amérique comptent sur la concurrence directe entre Bayer et Monsanto. »

En octobre dernier, Bayer a accepté de vendre sa marque d’herbicide Liberty, ses graines de coton et de soja et d’autres capacités de semences à BASF SE, une autre société chimique allemande. Cet accord valait 5,9 milliards d’euros. Une autre vente à BASF a été annoncée en avril, avec la cession par Bayer d’herbicides, de recherche sur les hybrides de blé et d’activités d’agriculture numérique qui totalisaient 2,2 milliards d’euros en 2017, selon Bloomberg.

Les régulateurs de l’UE ont approuvé la fusion en mars.

Une fois réunis, Bayer-Monsanto deviendra la plus grande société agrochimique du monde, devançant DowDuPont Inc. et China National, qui a acquis Syngenta AG l’année dernière.

Monsanto est le premier producteur mondial de semences génétiquement modifiées (OGM) et a fait l’objet de critiques généralisées et de protestations contre les effets de ses produits sur l’environnement et la biodiversité. Roundup, l’herbicide le plus populaire de Monsanto, a été blâmé pour l’effondrement de la population de papillons monarques ainsi que le «désordre d’effondrement de colonie» décimant les abeilles en Europe et en Amérique du Nord.

La société a également contesté des études scientifiques indiquant que le glyphosate, le néo-nicotinoïde utilisé dans la famille des herbicides Roundup, est cancérogène.

Lors de l’annonce de la fusion en 2016, le PDG de Bayer, Werner Baumann, a déclaré que les deux sociétés avaient l’opportunité «d’aller au-delà de cette image et de cette réputation» en renommant Monsanto.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Les Etats-Unis d’Amérique approuvent la fusion de Bayer et Monsanto, ouvrant la voie à la plus grande société agrochimique au monde | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :