A la Une

Accentuation des difficultés des entreprises et des salariés: PSA de la France renverse à nouveau l’accord iranien par déférence pour les USA

Appauvrissement de la France et accentuation de la crise économique qui va payer les Etats-Unis d’Amérique ou le contribuable français?

PSA a signé des contrats de production d’une valeur de 700 millions d’euros avec l’Iran.

PSA, le constructeur des voitures Peugeot et Citroën, est devenue la dernière entreprise française à suspendre ses activités de joint-venture en Iran, malgré la promesse de rester sur ses positions face aux sanctions.

Un communiqué attribué au constructeur automobile indique que PSA « a commencé le processus de suspension des activités de ses coentreprises, afin de se conformer à la loi américaine d’ici le 6 août 2018 », lorsque les sanctions seront sur le point de reprendre leur cours.

PSA et son rival français Renault ont été parmi les premières entreprises européennes à se précipiter en Iran pour exploiter une demande refoulée de voitures neuves après la levée des sanctions contre le pays en 2016.

PSA a signé des contrats de production d’une valeur de 700 millions d’euros avec l’Iran, tandis que Renault a annoncé un nouvel investissement dans l’usine pour augmenter sa capacité de production en Iran à 350 000 véhicules par an.

Depuis la levée des sanctions, les constructeurs automobiles français ont entassé dans le marché renaissant de l’Iran, aidant à renverser une période de ventes glissantes qui ont eu lieu quand ils ont quitté le pays en 2012.

PSA aurait vendu 445 000 voitures en Iran l’an dernier, principalement la supermini Peugeot 206 et la voiture familiale 405. Pour mettre les choses en perspective, l’entreprise a vendu 3,63 millions de véhicules au total l’année dernière.

Les données publiées par Renault montrent également une croissance annuelle de 54% des ventes en Iran, où le constructeur automobile a vendu 144 862 voitures au cours de l’année jusqu’en novembre 2017.

Renault et Peugeot se sont tous deux retirés d’Iran en 2012 lorsque le pays a été soumis à des sanctions occidentales intensifiées.

Les responsables de l’industrie automobile iranienne avaient promis que les compagnies françaises seraient confrontées à une rude épreuve pour leur retour au pays et qu’elles ne seraient pas autorisées à partir sans rétribution.

« Après l’imposition des sanctions, Peugeot a quitté le marché iranien dans un mouvement imprudent et désagréable, entraînant la mise à pied de plus de 8 000 travailleurs seulement en France », a déclaré le PDG d’Iran Khodro, Hashem Yekke-Zare, en juillet 2015.

« Par conséquent, Peugeot doit savoir qu’il doit rendre compte de son comportement passé », a-t-il ajouté.

La décision de PSA de suspendre ses activités de coentreprise montre que les deux parties sont de retour à la case départ.

Avant même que Trump ait retiré les Etats-Unis d’Amérique de l’accord sur le nucléaire en mai, la société française s’est traînée les pieds pour démarrer la production de la Peugeot 2008 en Iran.

Le constructeur automobile a annoncé une joint-venture de 400 millions d’euros (450 millions de dollars) avec Iran Khodro en mai 2017 pour la production de 200 000 voitures par an à Téhéran, mais le plan n’a jamais démarré.

Le recul de PSA, même s’il n’a pas une présence significative aux Etats-Unis d’Amérique, fait suite à des mouvements similaires des entreprises énergétiques françaises Total et Engie en réponse à la décision de Trump.

Ils ont reculé malgré les promesses faites par les gouvernements européens, y compris à Paris, pour compenser les entreprises qui pourraient faire face à des sanctions des Etats-Unis d’Amérique.

PSA a déclaré qu’il demandait une dérogation aux Etats-Unis d’Amérique, avec le soutien du gouvernement français. Le PDG de Total, Patrick Pouyanne, a cependant déclaré la semaine dernière que les chances d’obtenir des exemptions aux sanctions des USA étaient « très minces ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :