A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique pilotent des bombardiers B52 près des îles de la mer de Chine méridionale

Un bombardier stratégique B-52 de l’US Air Force (photo d’archives)

L’US Air Force a piloté deux bombardiers stratégiques B-52 dans le voisinage des îles Spratly, dans la mer de Chine méridionale, a indiqué un responsable militaire des Etats-Unis d’Amérique, dans un mouvement qui devrait attirer l’attention de la Chine.

Les survols lundi sont intervenus un jour après que le secrétaire des Etats-Unis d’Amérique à la Défense, James Mattis, ait mis en garde Pékin contre la militarisation des îles.

Le chef du Pentagone a accusé la Chine d’« intimidation et de coercition » dans la région indo-pacifique, affirmant que les Etats-Unis d’Amérique n’allaient pas mettre fin à leur présence militaire dans la région.

Pékin revendique les îles Spratly, mais les États-Unis d’Amérique et d’autres pays entourant les eaux – la Malaisie, le Vietnam, les Philippines et Taiwan – contestent cette affirmation.

Profitant des caractéristiques géographiques de la région, la Chine y a construit plusieurs îles artificielles, en dotant certaines d’entre elles d’installations militaires avancées telles que des missiles anti-navires et antiaériens.

L’officier militaire anonyme des Etats-Unis d’Amérique, qui était au courant de la trajectoire de vol originale de la mission, a déclaré à CNN que les bombardiers B-52, dotés de capacité nucléaire, volaient à environ 20 milles des îles chinoises.

Pendant ce temps, Victoria Hight, porte-parole de l’US Pacific Air Force, a nié que les bombardiers avaient percé l’espace aérien chinois autour des îles.

Un autre porte-parole du Pentagone a affirmé que les bombardiers basés à Guam menaient « une mission d’entraînement de routine » et qu’ils venaient de la base aérienne d’Andersen sur le territoire des Etats-Unis d’Amérique du Pacifique « à la base navale » située sur le territoire britannique de Diego Garcia dans l’Océan Indien.

Le lieutenant-colonel Chris Logan a déclaré que le vol a été commandé par l’US Pacific Command dans le cadre de ses missions de «Présence continue de bombardiers» qui sont «destinées à maintenir la disponibilité opérationnelle des forces américaines».

Washington s’oppose ouvertement aux revendications de la Chine sur la mer et accuse constamment Pékin d’entreprendre un programme de remise en état des terres en construisant des îles artificielles dans la mer et en y déployant des armes. Washington dit également que Pékin pourrait utiliser les îles comme bases militaires.

Le survol est susceptible d’aggraver encore les tensions entre les deux parties à la suite d’une récente mission «Liberté de navigation» de deux navires de guerre des Etats-Unis d’Amérique, qui ont navigué près des îles chinoises dans les eaux contestées.

Traduction: MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :