A la Une

Les forces turques pénètrent dans le nord de l’Irak sur une profondeur de 27 km alors qu’Ankara menace d’avancer sur les monts Qandil

Une carte pro-turque de la situation dans le nord de l’Irak. Source: twitter.com/suriyegundemien

Les forces turques ont pénétré dans le nord de l’Irak dans une profondeur de 26 à 27 kilomètres dans le cadre de l’opération militaire contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la région, a déclaré le ministre turc de l’Intérieur Suleyman Soylu le 3 juin.

Ankara voit les milices kurdes opérant dans le nord de la Syrie et le nord de l’Irak comme une menace pour sa sécurité nationale et les décrivent comme des groupes terroristes. Le PKK est le principal parmi ces groupes.

Le 4 juin, Soylu a réaffirmé que la Turquie conservait son droit de lancer une opération militaire contre le PKK dans les monts Qandil où se trouve l’un des QG du PKK.

« Qandil n’est plus une cible éloignée pour nous. À l’heure actuelle, beaucoup de positions ont été saisies là-bas, en particulier dans la région du nord de l’Irak « , a déclaré M. Soylu à l’agence de presse officielle Anadolu lors d’une interview télévisée. « Le timing est ce qui est important pour nous maintenant … Qandil sera un endroit sûr pour la Turquie, personne ne devrait en douter. »

Outre l’avance terrestre, l’armée de l’air turque effectue également des frappes aériennes sur des cibles du PKK dans le nord de l’Irak.

Un autre domaine de la préoccupation turque est le nord de la Syrie. Selon Ankara, les forces YPG kurdes et YPJ soutenues par les Etats-Unis d’Amérique opérant là-bas sont la branche locale du PKK.

Le 4 juin, le Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique a annoncé que la Turquie et les Etats-Unis d’Amérique avaient approuvé une feuille de route pour la ville de Manbij, dans le nord du pays. La ville est contrôlée par les soi-disant Forces démocratiques syriennes (FDS).

Le FDS est une marque créée par la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique pour fournir un soutien au YPJ / YPJ et à quelques petites unités non-kurdes alliées avec eux. Anakra veut que les forces kurdes se retirent de la région de Manbij et les a menacées à plusieurs reprises avec une opération militaire.

« La Turquie et les Etats-Unis d’Amérique travailleront d’abord sur les détails de la feuille de route pour débarrasser Manbij, la Syrie du groupe terroriste YPG / PKK », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu après une rencontre avec son homologue américain Mike Pompeo.

Il a ajouté qu’il y a une date précise et cela dépend des mesures prises sur le terrain. Cependant, selon Cavusoglu, le plan sera mis en œuvre en moins de six mois.

Le ministre des Affaires étrangères a révélé que la feuille de route se concentrerait sur le retrait des forces YPG / PKK de Manbij, le retrait des organisations affiliées aux YPG / PKK des organisations gouvernementales locales et la mise en place de patrouilles américano-turques et d’une nouvelle administration locale.

Traduction: MIRASTNEWS

Source : South Front

1 Comment on Les forces turques pénètrent dans le nord de l’Irak sur une profondeur de 27 km alors qu’Ankara menace d’avancer sur les monts Qandil

  1. La Turquie est membre de l’OTAN ! La Turquie représente l’OTAN ou la Turquie contre l’OTAN ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :