A la Une

Le gouvernement chinois a piraté l’entrepreneur de l’US Navy: rapport officiel

Le premier porte-avions de fabrication nationale chinois, connu seulement sous le nom de « Type 001A », quitte le port dans la ville de Dalian, au nord-est, le 13 mai 2018. (Photo: AFP)

Notre commentaire

S’agit-il réellement du gouvernement chinois ou de hachers chinois ? Comment sait-on qu’il s’agit du gouvernement chinois, existe-t-il des preuves tangibles conduisant directement au gouvernement chinois ? Un chinois lambda ne pourrait-il pas le faire pour son compte personnel en vendant les informations à d’autres gouvernements ou organisations dans le monde ?

Des individus ou organisations peuvent bien tout aussi utiliser une adresse électronique ou laisser volontairement des traces  électroniques chinoises en piratant des ordinateurs alors qu’ils habitent à l’étranger, par exemple aux Etats-Unis d’Amérique, au Japon, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, au Mexique, au Canada ou tout autre pays dans le monde.

MIRASTNEWS

Des hackers du gouvernement chinois auraient infiltré les ordinateurs d’un entrepreneur de la marine des Etats-Unis d’Amérique et volé une grande quantité de données hautement sensibles sur la guerre sous-marine.

Citant des responsables des Etats-Unis d’Amérique non identifiés, le Washington Post a rapporté vendredi que les hackers avaient balayé 614 gigaoctets de données classifiées, y compris des informations relatives aux capteurs, aux systèmes cryptographiques sous-marins et à un projet étroitement lié connu sous le nom de Sea Dragon.

Les officiels ont refusé d’identifier l’entrepreneur compromis mais ont révélé qu’il travaillait pour le Naval Undersea Warfare Center, une organisation militaire basée à Newport, Rhode Island, qui mène des recherches et développe des sous-marins et des armes sous-marines.

Parmi les données volées figuraient également les plans de développement d’un missile anti-navire supersonique destiné aux sous-marins des USA d’ici 2020.

Les violations de la sécurité ont apparemment eu lieu en janvier et février de cette année et une enquête en cours a été menée par la marine avec l’aide du FBI.

« Par les règlements fédéraux, des mesures sont en place pour obliger les entreprises à informer le gouvernement lorsqu’un «incident cybernétique» a eu des effets négatifs réels ou potentiels sur leurs réseaux qui contiennent des informations non classifiées et contrôlées. Il serait inapproprié de discuter d’autres détails pour le moment », a déclaré la marine américaine à Reuters.

Le Post a déclaré qu’il avait accepté de ne pas fournir de détails sur le projet de missile compromis après que la marine ait déclaré que leur libération pourrait nuire à la sécurité nationale.

« Les responsables ont déclaré que le matériel, une fois regroupé, serait considéré comme classifié, ce qui soulève des inquiétudes quant à la capacité de la Navy à superviser les entrepreneurs chargés de développer des armes de pointe », a rapporté le journal.

Le commandant états-unien d’Amérique Bill Speaks, un porte-parole de la marine, a refusé de commenter le rapport de Post, invoquant des raisons de sécurité.

«L’évolution des cybermenaces est une question sérieuse et nous renforçons continuellement notre culture de la cybersécurité en nous concentrant sur la prise de conscience de la cybermenace et sur l’adéquation de nos cyberdéfenses et capacités informatiques», a-t-il déclaré.

La révélation de la cyberattaque fait suite à la montée des tensions entre Pékin et Washington sur une série de questions, y compris les questions commerciales et militaires.

Le mois dernier, le Pentagone a retiré son invitation de la Chine à se joindre aux exercices maritimes dans le Pacifique au cours de la «militarisation continue» de la mer de Chine méridionale.

La Chine gronde les États-Unis d’Amérique pour son retrait de l’invitation à l’exercice naval

Le 10 avril 2018, un marin signale qu’un chasseur à réaction FA-18 a décollé lors d’une formation de routine à bord du porte-avions des Etats-Unis d’Amérique Theodore Roosevelt, dans la mer de Chine méridionale. (Photo: AFP)

Le ministère chinois de la Défense a regretté que les Etats-Unis d’Amérique aient retiré une invitation à la Chine pour participer à un important exercice naval organisé par les Etats-Unis d’Amérique dans le cadre de leur différend sur la mer de Chine méridionale.

Le ministère chinois de la Défense a déclaré jeudi dans un communiqué que la fermeture de la porte ne favoriserait pas la confiance mutuelle et la coopération.

« Cette décision des États-Unis d’Amérique n’est pas constructive. Fermer la porte à la communication à tout moment n’est pas propice à la promotion de la confiance mutuelle et de la communication entre les armées chinoises et états-uniennes d’Amérique « , peut-on lire dans le communiqué.

Ceci a ajouté que les États-Unis d’Amérique avaient « ignoré les faits et intensifié la soi-disant « militarisation » de la mer de Chine méridionale », utilisant cela comme une excuse pour reprendre l’invitation en Chine.  

« Être invité ou non ne peut changer la volonté de la Chine de jouer un rôle dans la protection de la paix et de la stabilité dans la région Asie-Pacifique et ne peut ébranler la détermination de la Chine à défendre sa souveraineté et ses intérêts sécuritaires ».

La Chine a critiqué à plusieurs reprises la présence militaire états-unienne d’Amérique dans la région Asie-Pacifique et soupçonne que les exercices militaires font partie des efforts pour contenir Pékin.

Pékin a réitéré que sa construction d’installations de défense sur les îles disputées devait protéger les droits légitimes du pays et n’avait rien à voir avec la militarisation.

La Chine est également engagée dans un différend commercial avec les États-Unis d’Amérique au sujet de l’imposition de droits d’importation élevés sur l’acier et l’aluminium.

Les autorités chinoises ont à plusieurs reprises mis en garde contre une guerre commerciale avec les Etats-Unis d’Amérique, mais ont dit qu’ils sont préparés s’il y’en a une.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Comment on Le gouvernement chinois a piraté l’entrepreneur de l’US Navy: rapport officiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :