A la Une

Pourquoi le parti de la guerre aux Etats-Unis d’Amérique déteste tant la grande Fédération de Russie

 

Sénateurs états-uniens d’Amérique

La Russie affronte le mal en provenance de vrais bandes de brigands en politique. Ceux qui ont donné la Russie morte ou asservie éternellement se sont trompés sur toute la ligne et si la Russie sait jouer les cordes musicales, elle sera à coup sûr en position de force incontestée et estimée dans le monde! Cela nous en avions eu la révélation dès 1991.

MIRASTNEWS

Le parti de la guerre états-unien d’Amérique  déteste la Russie parce qu’elle a résisté aux déprédations de l’impérialisme des Etats-Unis d’Amérique au Moyen-Orient, a protégé ses intérêts nationaux vitaux en Crimée et a cherché des partenariats stratégiques avec des nations ciblées par les impérialistes, a dit Dennis Etler, un analyste politique Américain qui s’intéresse depuis des décennies aux affaires internationales.

Etler, un ancien professeur d’anthropologie au Cabrillo College à Aptos, en Californie, a fait ces remarques dans une interview avec Press TV samedi en commentant une déclaration du sénateur républicain belliciste John McCain qui a « excommunié » le président Donald Trump vendredi pour avoir appelé la Russie à être invitée à revenir au Groupe des Sept.

Trump a déclaré vendredi que Moscou devrait revenir au Groupe des sept pays industrialisés, connu sous le nom G7. « C’était le G8 parce que la Russie était dedans, et maintenant la Russie n’y est pas. »

« Pourquoi avons-nous une réunion sans la Russie? Je recommanderais, et c’est à eux de décider, mais la Russie devrait être à la réunion », a-t-il déclaré devant la Maison Blanche.

«Que cela vous plaise ou non, et ce n’est peut-être pas politiquement correct, nous avons un monde à gérer et, dans le G7, qui était le G8, ils ont jeté la Russie. Ils devraient laisser la Russie revenir parce que nous devrions avoir la Russie à la table des négociations», a-t-il ajouté.

McCain: Trump ‘diminue le leadership de l’Amérique’

McCain a cependant dénoncé le ton amical de Trump envers la Russie et les tactiques de négociation intransigeantes du président avec des alliés comme le Canada, le Mexique et l’Union européenne sur le commerce.

Il a condamné le mouvement de Trump comme «l’antithèse» du réalisme de principe et «un chemin sûr pour diminuer le leadership de l’Amérique dans le monde».

« Le président a inexplicablement montré à nos adversaires la déférence et l’estime qui devraient être réservées à nos plus proches alliés », a déclaré McCain dans un communiqué.

« Les nations qui partagent nos valeurs et qui se sont sacrifiées à nos côtés pendant des décennies sont traitées avec mépris. C’est l’antithèse du soi-disant «réalisme fondé sur des principes» et une voie sûre pour diminuer le leadership des États-Unis d’Amérique dans le monde », a-t-il ajouté.

S’adressant aux journalistes lors d’une conférence de presse au sommet du G7 à Québec, M. Trump a de nouveau demandé que la Russie soit réadmise au G7.

« La Russie était un beau-fils dans le Groupe des 8 »

« Le Groupe des Sept (G7) a été initialement créé comme un forum pour les « grands pays industrialisés du monde et les économies développées », mais en réalité il a toujours été restreint aux pays « démocratiquement » dirigés par une économie de marché capitaliste », a déclaré le Professeur Etler.

« C’était à l’origine le G6 composé des Etats-Unis d’Amérique, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon. Par la suite, le Canada a été ajouté aux États-Unis d’Amérique, ce qui a donné lieu au G7. La Russie a été ajoutée à contrecœur en 1994, peu après la chute de l’Union soviétique, pour des raisons géopolitiques, afin de soutenir Eltsine et la transition de la Russie post-soviétique vers une démocratie bourgeoise, formant ainsi le G8, bien que son économie ait fléchi et elle n’était pas sur un pied d’égalité avec le G7 original », a-t-il déclaré.

« La Russie, alors qu’un membre du G8 a toujours été considéré comme un beau-fils, jusqu’à ce qu’il soit finalement retiré suite à l’imbroglio de l’Ukraine. En substance, le G7 est un «club d’anciens» des grandes nations capitalistes démocratiques bourgeoises. Ainsi, même si la Chine a maintenant la deuxième plus grande économie du monde, la Russie et la Chine sont considérées comme hors de portée et aucune n’est invitée », a noté l’analyste.

Les Etats-Unis considèrent la Russie comme le principal rival géopolitique

« Le parti de guerre des Etats-Unis d’Amérique, qui se compose de républicains et de démocrates du Congrès, déteste la Russie avec passion et jette hypocritement des calomnies sur ses actions. La Russie a résisté aux déprédations de l’impérialisme états-unien d’Amérique au Moyen-Orient, a protégé ses intérêts nationaux vitaux en Crimée et a cherché des partenariats stratégiques avec des pays ciblés par l’impérialisme états-unien d’Amérique tels que la Chine, l’Iran, Cuba et le Venezuela », a observé l’universitaire vétéran.

« Compte tenu du fait que la Russie dispose d’une puissante force militaire qu’elle est prête à déployer lorsqu’elle est appelée comme en Syrie, les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés en sont venus à considérer la Russie comme leur principal rival et adversaire géopolitique. Cette position est très fermement respectée par les élites néo-libérales / néo-conservatrices au pouvoir à l’OTAN et dans les couloirs du Congrès américain », a-t-il déclaré.

L’école de Kissinger veut que la Russie revienne dans le giron impérialiste

« Il y a cependant d’autres forces de l’école Kissinger de realpolitik, qui cherchent à séduire la Russie dans le giron impérialiste conduit par les Etats-Unis d’Amérique par un processus de détente, l’objectif ultime étant de briser les liens naissants entre la Russie et la Chine. Trump tombe dans ce camp en voyant la Russie comme un allié potentiel contre la montée de la Chine. C’est aussi la position de l’ancien gourou de la sécurité nationale de Trump, maintenant exilé Steve Bannon. Malheureusement pour Trump, les perspectives de la Russie maintenant ou dans un avenir proche abandonnant la Chine sont presque nulles », a déclaré le commentateur.

« Alors que Trump veut que la Russie soit de retour pour des raisons géopolitiques, le parti de la guerre n’aura rien à voir avec cela. La Russie et la Chine sont considérées par elles comme des menaces existentielles qui doivent être traitées au plus tôt », a-t-il déclaré.

Que signifient les remarques de McCain

« C’est dans le contexte ci-dessus que les remarques de McCain et d’autres doivent être comprises. Puisque la Russie est notre adversaire, toute déférence envers elle est considérée comme une trahison. La Russie est déclarée agresseur en Crimée, même si aucun coup de feu n’a été tiré et elle a annexé son ancien territoire afin de protéger ses intérêts nationaux vitaux. De la même manière, la Chine est déclarée agresseur dans la mer de Chine méridionale, même si, encore une fois, il n’y a pas eu de coup de feu et que ses actions protègent ses intérêts nationaux vitaux près de chez nous », a-t-il noté.

« Les Etats-Unis d’Amérique, sous la protection de leurs intérêts nationaux vitaux, se sentent justifiés d’envahir les nations à des milliers de kilomètres de leurs côtes, bombardant les nations à l’âge de pierre, comme l’a fait McCain au Vietnam et annihilant des millions de civils innocents. Ce type de comportement génocidaire et psychopathe devrait faire des États-Unis d’Amérique et de leurs alliés des États parias, et non pas des modèles de liberté et de démocratie qu’ils prétendent être », a-t-il déclaré.

« Mais les marchands de guerre à Washington ne voient pas de mal, n’entendent aucun mal, et ne parlent pas de mal, à moins qu’ils ne soient dirigés contre ceux qu’ils cherchent à détruire. Ils sont eux-mêmes sacro-saints et irréprochables. Juste la simple mention de Trump que la Russie devrait être incluse dans les discussions mondiales les envoie dans des accès de connivence digne d’un mégalomane hitlérien dérangé », conclut le chercheur.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Pourquoi le parti de la guerre aux Etats-Unis d’Amérique déteste tant la grande Fédération de Russie | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :