A la Une

Kim Jong-un va-t-il bientôt mourir comme Mouammar Kadhafi ou survivre à la nation inconstante, destructrice des traités et règles internationaux?

© KCNA KCNA Source: Reuters
Le leader nord-coréen Kim Jong-un rencontre des scientifiques et des techniciens dans le domaine de la recherche sur les armes nucléaires. Photo non datée publiée par l’Agence de presse coréenne KCNA à Pyongyang le 9 mars 2016.

Dénucléarisation de la Corée du Nord : la Russie se dit prête à apporter son aide

La Russie a fait savoir qu’elle était prête à apporter son aide dans le processus de dénucléarisation de la Corée du Nord prévue par le document signé par Kim Jong-un et Donald Trump à Singapour le 12 juin.

La Russie, par la voix de son vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov, a jugé positifs les résultats de la rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 12 juin à Singapour. A l’issue de celle-ci, les deux chefs d’Etat se sont mis d’accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Enthousiasmé par l’issue de cette rencontre histoire, le diplomate russe a néanmoins tenu à rappeler la nécessité d’être vigilants : «Nous ne pouvons que saluer le fait qu’un pas en avant important ait été fait. Bien sûr, le diable est dans les détails et nous devons regarder [ce qu’il se passera] concrètement», a déclaré Sergueï Riabkov à l’agence TASS.

Faisant allusion au danger que pourrait représenter un conflit ouvert dans la péninsule, il a ensuite plaidé en faveur de la diplomatie: «Nous pensons que plus il y aura de chances en faveur d’un règlement des problèmes par la voie des négociations […] mieux ce sera. […] Il ne s’agit pas seulement de la situation en Asie du nord-est, mais de la stabilité mondiale», a-t-il affirmé, cité par l’agence Ria Novosti.

Le diplomate russe a proposé l’aide de son pays pour la mise en place du processus de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Sergueï Ryabkov a également dit espérer que les progrès réalisés dans cette crise permettraient d’établir une coopération économique internationale normale avec Pyongyang, incluant la Russie.

Après leur conférence de presse commune, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé un document commun dans lequel les Etats-Unis promettent des «garanties de sécurité». Kim Jong-un s’engage lui pour une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», sans retenir l’exigence initiale américaine de «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible».

Lire aussi : Poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Source: RT France

«Dénucléarisation complète» contre «garanties de sécurité» : Kim et Trump signent un document commun

[Les Etats-Unis d’Amérique changent de politique et la nature des traités tout le temps selon les humeurs et désirs de leurs présidents successifs, malgré sa bonne volonté Kim Jong-un court-il un risque d’assassinat? Quels types de garanties aurait-il obtenu pour avoir subitement confiance et être aussi sûr de lui face aux prédateurs féroces que sont les Etats-Unis d’Amérique? MIRASTNEWS]

Après de nombreux échanges interposés, Kim Jong-un et Donald Trump se sont enfin rencontrés à Singapour. Les deux chefs d’Etat ont signé un document mentionnant leurs engagements respectifs en termes de dénucléarisation et de garanties de sécurité.

  • A l’échelle internationale, les première réactions au sommet de Singapour se sont faites entendre.

    La Russie a affiché sa volonté de contribuer à améliorer l’accord sur la dénucléarisation de la péninsule nord-coréenne.

    Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a quant à lui salué «un premier pas».

  • Donald Trump a annoncé que de nouvelles discussions entre Washington et Pyongyang sont prévues pour la semaine qui suit sa première rencontre avec Kim Jong-un.

  • Commentant les résultats de sa rencontre avec Kim Jong-un, le président américain s’est exprimé sur l’évolution des sanctions américaines visant la Corée du Nord. Il a ainsi rappelé que les sanctions étaient toujours en vigueur, mais qu’elles disparaitraient dès que Washington pourrait s’assurer de la dénucléarisation nord-coréenne.

  • Donald Trump a fait savoir après son sommet avec Kim Jong-un que les Etats-Unis mettraient fin, à terme, aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, décrits comme «très provocateurs» à l’égard de la Corée du Nord.

    Il a également assuré que le dirigeant nord-coréen s’était engagé, après la signature de leur document commun, à détruire un nouveau site de tests de missiles. Les discussions ont été «honnêtes, directes et productives», a-t-il estimé. Kim Jong-un «veut faire ce qui est juste», a en outre expliqué le chef de l’Etat américain, précisant avoir abordé la question des droits de l’Homme.

  • Dans le texte commun avec Donald Trump, Kim Jong-un s’engage lui, derrière le principe d’une dénucléarisation de la péninsule coréenne, sans toutefois mentionner l’exigence américaine de «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible», (formule qui signifierait l’abandon des armes et l’acceptation d’inspections), mais réaffirme un engagement antérieur plus vague, selon une photographie du texte vue par l’AFP.

  • Les Etats-Unis s’engagent à des «garanties de sécurité» dans le document signé par Donald Trump et Kim Jong-un.

Circa

@Circa

Prior to signing document with Kim Jong Un, President Trump gave the North Korean leader a look inside ‘The Beast.’

More: http://bit.ly/2sZRJR7 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a salué une «rencontre historique» avec Donald Trump, déclarant que les deux nations avaient «tourné la page du passé».

Ruptly

@Ruptly

‘Top of the line – really good’ – Trump touts successful talks with Kim Jong-un at

  • La Chine, principale alliée de la Corée du Nord, a salué le 12 juin le sommet en cours à Singapour entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, tout en appelant à nouveau à une «dénucléarisation totale» de son voisin.

    «Aujourd’hui, le fait que les plus hauts dirigeants des deux pays soient assis côte à côte pour des pourparlers d’égal à égal a un sens important et constitue le début d’une nouvelle histoire», s’est félicité devant la presse le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

  • Donald Trump et Kim Jong-un ont échangé le 12 juin une poignée de main historique, la première entre un président américain en exercice et un dirigeant nord-coréen.

 

Donald Trump et Kim Jong-un se sont retrouvés à Singapour ce 12 juin 2018 pour une première rencontre historique. Les deux chefs d’Etat doivent notamment s’entendre sur une dénucléarisation de la péninsule coréenne en vue d’un potentiel traité de paix.

Avant le début de la réunion, le président américain n’avait pas caché son enthousiasme : «Nous allons avoir de formidables relations.»

Source: RT France

Trump annonce un gel des exercices militaires des USA avec la Corée du Sud après le sommet avec Kim

Les avions de chasse F-16 de l’US Air Force participent à des exercices aériens conjoints appelés «Vigilant Ace» avec la Corée du Sud à sa base aérienne d’Osan à Pyeongtaek. Décembre 2017 / Reuters / © Kim Hong-Ji

Il ne doit pas y avoir seulement gel, mais plutôt suppression totale des exercices et la présence militaire des Etats-Unis d’Amérique en Corée du Sud. Kim Jong-un aurait-il obtenu cela ? MIRASTNEWS

Les Etats-Unis d’Amérique arrêteront les exercices militaires avec la Corée du Sud alors que les négociations entre Washington et Pyongyang se poursuivent, a déclaré Donald Trump à la presse après une rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

 Décrivant les exercices comme des « jeux de guerre », Trump a déclaré que les exercices étaient « très coûteux » et exigeaient que les bombardiers des Etats-Unis d’Amérique « viennent de Guam » – une pratique qu’il a qualifiée de « provocatrice ». En Corée du Sud, le président a déclaré qu’il «aimerait idéalement les ramener à la maison, mais cela ne fait pas partie de l’équation en ce moment. Mais nous allons arrêter les jeux de guerre. »

Le président des Etats-Unis d’Amérique a fait cette annonce après avoir conclu un sommet historique avec le leader nord-coréen à Singapour. Trump a remercié Kim après leur réunion de cinq heures « pour avoir fait le premier pas audacieux vers un nouveau brillant avenir pour son peuple. »

L’armée des Etats-Unis d’Amérique en Corée (USFK) n’a pas reçu de nouvelles directives du Pentagone concernant les exercices conjoints, selon le porte-parole de l’USFK, le lieutenant-colonel Jennifer Lovett.

Les forces états-uniennes d’Amérique attendent toujours des « conseils sur l’exécution ou la cessation des exercices d’entraînement », a déclaré Lovett dans un communiqué mardi, ajoutant que les exercices conjoints « continueront avec notre position militaire actuelle jusqu’à ce que nous recevions des directives actualisées du Département de la Défense. »

Les exercices militaires conjoints Etats-Unis-d’Amérique-Corée du Sud ont compliqué les négociations fragiles sur la péninsule coréenne. Pyongyang a annulé des discussions de haut niveau avec Séoul en mai en raison des exercices militaires «Max Thunder» entre le Sud et les Etats-Unis d’Amérique. Les exercices ont été décrits par le Nord comme une répétition de l’invasion de la RPDC et une provocation au milieu des relations intercoréennes réchauffées.

Les exercices annuels Max Thunder ont débuté le 11 mai et ont duré deux semaines. Ils ont suivi les énormes exercices sur le terrain de Foal Eagle menés par les États-Unis d’Amérique et la Corée du Sud en avril.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Titre général: MIRASTNEWS

Bon traité ou traité du Diable ? Kim opte pour son propre stylo au lieu d’un portant la signature de Trump (VIDEO)

© SAUL LOEB / AFP

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a opté pour son propre stylo pour signer un accord bilatéral lors du sommet historique de Singapour avec Donald Trump au lieu de celui censé porter la signature du président des Etats-Unis d’Amérique.

Après une rencontre en tête-à-tête sur l’île de Sentosa à Singapour, Kim Jong-un et Donald Trump ont signé un document « historique » qui conduirait à « un changement majeur » dans les relations bilatérales, mais le leader nord-coréen a choisi de ne pas utiliser le stylo apparemment fourni par l’équipe du protocole des Etats-Unis d’Amérique. [En réalité, il existe une sorte de stylo ou autre objet empoisonné produisant des effets en retard, hormis qu’il soit personnalisé. MIRASTNEWS]

Le bureau où les deux dirigeants étaient assis pendant la signature du traité était initialement muni de deux stylos noirs inscrits en or. Certains journalistes ont remarqué que l’inscription semblait être la signature de Trump.

© Jonathan Ernst / Reuters

Quelques instants avant que Trump et Kim Jong-un entrent dans la salle de réunion, un assistant nord-coréen a été vu en utilisant des gants blancs pour inspecter et faire briller l’un des stylos qui seraient utilisés lors de la cérémonie de signature de mardi. [On jamais trop prudent. Il vaut mieux prévenir que guérir. MIRASTNEWS]

Puis, quand les deux dirigeants étaient sur le point de signer le document commun, Kim Yo-jong – une jeune sœur du leader nord-coréen et haut fonctionnaire de Pyongyang – a sorti un stylo et l’a remis à son patron au lieu de celui fourni.

Kim Jong-un a ensuite utilisé ce stylo en apposant sa signature dans l’accord bilatéral, qui appelle à «la construction d’un régime de paix durable et robuste dans la péninsule coréenne». Le document jalon a également promis de raccommoder les relations bilatérales, ouvrant la voie pour la dénucléarisation ainsi que le rapatriement immédiat des prisonniers de guerre de l’époque de la guerre de Corée.

Trump a dit qu’il avait « développé un lien très spécial » avec Kim, tandis que le dirigeant nord-coréen a noté que Washington et Pyongyang avaient décidé « de laisser le passé derrière eux, et nous sommes sur le point de signer un document historique ».

Kim Yo-jong est apparue dans son rôle d’assistante au début du mois d’avril lors du sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in. À l’époque, elle a aidé son frère aux moments clés de la réunion, et lui a également remis un stylo pour qu’il puisse signer le livre d’or de la Maison de la Paix.

LIRE PLUS: Trump dit que Kim Jong-un a accepté son invitation à la Maison Blanche (VIDEO)

La sécurité du chef suprême a été la première priorité de la délégation nord-coréenne à Singapour. Kim Jong-un est arrivé dans la ville-état sur une limousine pare-balles – et avec une toilette portative – selon le Chosun Ilbo de Corée du Sud.

Les toilettes devaient «empêcher les plongeurs déterminés d’avoir un aperçu d’éclaireurs dans les selles du chef suprême, a rapporté l’agence de presse conservatrice. Certains transfuges, comme Lee Yun-keol, un ex-fonctionnaire de l’unité de la garde nord-coréenne, ont déclaré au Washington Post que les excrétions du chef contenaient des informations sur son état de santé, de sorte qu’ils ne pouvaient pas être laissés pour compte.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :