A la Une

L’OTAN devrait respecter les accords de sécurité «indivisibles»: Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, se présente pour une photo à Villa Borsig, à Berlin, en Allemagne, le 11 juin 2018, en prévision d’une réunion sur le conflit en Ukraine. (Photo par l’AFP)

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé l’alliance militaire de l’OTAN à respecter les accords sur la « sécurité indivisible », critiquant la présence militaire croissante du pacte dirigé par les Etats-Unis d’Amérique sur les frontières russes.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue grec en visite à Moscou, Nikos Kotzias, M. Lavrov a déclaré qu’il était « inacceptable » que l’OTAN établisse de nouvelles lignes de démarcation sous prétexte de renforcer la sécurité.

« Nous continuerons à demander à nos homologues de l’OTAN de respecter tous les accords pris au niveau politique, en particulier au plus haut niveau, qui déclarent inacceptables les nouvelles lignes de démarcation et soulignent la nécessité d’assurer une sécurité indivisible pour que personne ne soit obligé de renforcer leur sécurité en portant atteinte à la sécurité des autres », a ajouté M. Lavrov.

Il a déclaré avoir discuté avec son homologue grec « des activités militaires croissantes des Etats-Unis d’Amérique et de l’OTAN près des frontières russes » et ils ont convenu que la Russie et l’Union européenne (UE) devaient répondre à leurs préoccupations.

« Nous avons informé nos collègues grecs de nos évaluations des développements militaires et politiques actuels sur notre continent, en nous concentrant sur les activités militaires croissantes des Etats-Unis d’Amérique et de l’OTAN près des frontières russes », a souligné le haut diplomate russe.

Les États membres de l’OTAN, composés en grande partie de pays d’Europe occidentale, ont considérablement accru leurs activités militaires près des frontières occidentales de la Russie ces dernières années.

La Russie, consciente de la menace de sécurité sous son nez, a tenu plusieurs exercices militaires pour se maintenir en état de préparation, et les pays de l’OTAN ont ensuite indiqué que ces exercices étaient des signes que la Russie avait des intentions agressives.

L’OTAN a rompu ses liens avec la Russie et a par la suite augmenté sa présence militaire dans la région de la Baltique suite à la réintégration en 2014 de la péninsule de Crimée à la Russie lors d’un référendum.

L’UE et les Etats-Unis d’Amérique disent que l’accumulation militaire est nécessaire pour arrêter ce qu’ils appellent « l’agression russe ». La Russie a promis de répondre à toute menace en nature.

Lavrov et Kotzias ont également discuté des conflits régionaux et appelé à une résolution de la question de Chypre et d’autres conflits similaires dans la région des Balkans occidentaux.

Traduction : MIRASTNEWS

Source: Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :