A la Une

Le ‘Deep State’ des USA agit pour empêcher la signature d’un traité de paix définitif – Que va faire Donald Trump pour ce qui paraît être des mensonges ?

© AP Photo / Michel Spingler

Alors que Séoul demande à Pyongyang de repousser son artillerie à l’intérieur de la Corée du Nord jusqu’à une profondeur de 40 kilomètres sans que les USA n’aient encore fait le moindre effort, hormis l’arrêt des exercices militaires conjoints; des malins veulent pousser le bouchon encore plus loin pour faire échouer la poursuite des pourparlers en inventant moult-astuces. Trump restera-t-il prisonnier de ‘l’Etat profond’ ou va-t-il le stopper ? Qu’est-ce qui prouve que ce malware n’était pas préparé depuis Washington à ces types de fins ? Cette astuce est la même que l’Occident a utilisé contre la Russie. MIRASTNEWS

Jusqu’à leurs vieilles astuces: Une nouvelle version de logiciels malveillants de la RPDC a été détectée

Le sommet entre Trump et Kim est passé avec des résultats mitigés, mais Pyongyang poursuit sa croisade de malware en ligne selon de nouveaux rapports.

Bien que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump ait revendiqué un rapprochement historique avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le département de la sécurité intérieure de Washington continue de surveiller la cyberattaque des logiciels malveillants Hidden Cobra qui se poursuit à Pyongyang, annonçant une nouvelle menace de la même source.

Les responsables du DHS ont signalé que les dégâts causés par Hidden Cobra sont désormais pris en charge par une nouvelle cyber menace de la RPDC surnommée Typeframe.

Selon le DHS, le malware nord-coréen Typeframe nouvellement identifié affecte les ordinateurs en téléchargeant et en installant d’autres chevaux de Troie, logiciels malveillants et proxies, cités par CNN.

Typeframe peut également modifier les caractéristiques des pare-feu d’entreprise et gouvernementaux, tout en connectant les ordinateurs affectés aux serveurs distants où le périphérique infecté attend impuissant des instructions supplémentaires, cité par Engadget.com.

Les caractéristiques de l’attaque Typeframe ne sont pas atypiques à d’autres cyberattaques et, comme pour d’autres variantes de logiciels malveillants, la nouvelle version de la RPDC a été récemment ajoutée à d’autres campagnes en ligne impopulaires et dangereuses de Pyongyang.

En mai, le DHS a commencé à publier plusieurs rapports et alertes concernant des applications malveillantes en provenance de la RPDC, ajoutant que Pyongyang semble étendre sa campagne mondiale de cyberattaques mise en lumière en 2009.

Les responsables de la cybersécurité à Washington ont souligné que Pyongyang était à l’origine de la fameuse cyberattaque de Wannacry, un logiciel formidable qui a mis fin au National Health Service du Royaume-Uni, tenant en otage le réseau de serveurs du système de santé du pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :