A la Une

Affaiblir l’Armée arabe syrienne pour le plus grand bonheur des terroristes?

Le général Yoel Strick, chef du Commandement du Nord de l’armée israélienne. (Photo d’archives)

Le général Yoel Strick, chef du Commandement du Nord de l’armée israélienne, a déclaré que les forces armées israéliennes devraient se donner une liberté d’action totale dans le territoire syrien pour empêcher ce qu’il a appelé le « contrôle total de la Syrie par les Iraniens ».

Le chef du Commandement du Nord de l’armée israélienne, le général Yoel Strick, a prétendu que l’Iran essayait de faire de la Syrie une base pour attaquer Israël et « déstabiliser la sécurité de toute la région », a rapporté ce mercredi le quotidien israélien Times of Israel.

Le général israélien a ajouté qu’Israël se trouvait « au milieu d’une situation sécuritaire complexe » et souligné que l’armée israélienne prenait les mesures nécessaires pour accroître sa capacité opérationnelle.

Ces dernières semaines, les tensions se sont intensifiées entre Tel-Aviv d’une part, et le gouvernement syrien, le Hamas palestinien et le Hezbollah libanais de l’autre, ce qui augmente les inquiétudes des commandants militaires et des services de renseignement du régime israélien quant à l’éventualité d’une guerre contre les forces de la Résistance.

Le site d’analyse DEBKAfile, proche du renseignement militaire israélien, avait écrit récemment que le président des Etats-Unis, Donald Trump, avait fait élaborer un plan pour renforcer l’armée israélienne face à une probable confrontation avec l’Iran. Le site avait cité des sources locales qui faisaient état de la présence de chars d’assaut israéliens sur les hauteurs du Golan occupé, près de la région syrienne de Quneitra.

Source: Press TV

Photo tirée du film « Les salafistes et l’armée turque sont derrière moi ». ©Al-Alam.

Les terroristes du Front al-Nosra (rebaptisé Front Tahrir al-Cham) ont révélé dans une vidéo leur coopération avec les forces turques.

Un film intitulé « Les salafistes et l’armée turque sont derrière moi », qui a été diffusé sur les réseaux sociaux, montre les terroristes du Front al-Nosra en train de protéger l’une des bases de l’armée turque dans la province d’Idlib en Syrie.

Selon certains experts, cette vidéo a été tournée dans la localité de Tall al-Tawqan dans l’est de la province d’Idlib, sur la route reliant la ville de Saraqeb à celle d’Abou al-Dhohour.

Dans ce film, on voit plusieurs éléments du Front al-Nosra aux côtés de militaires turcs, de véhicules et d’équipements militaires.

Il est vrai que ce groupe terroristes a mis l’accent, à maintes reprises, sur ses relations amicales avec la Turquie.

Récemment, le Front al-Nosra a avoué, dans un communiqué, que ses relations avec la Turquie étaient basées sur les intérêts communs des deux parties.

« Personne n’exerce une domination sur nous, mais nous croyons que nous pouvons partager des intérêts communs avec d’autres », a précisé ce groupe.

Selon l’agence de presse IRNA, le Front al-Nosra et la Turquie conservent des relations stratégiques depuis 5 ans.

Le Front al-Nosra et Daech sont considérés par les Nations unies comme des organisations terroristes et les pays garants du cessez-le-feu en Syrie, à savoir l’Iran, la Russie et la Turquie, se sont engagés lors des négociations d’Astana à lutter contre eux.

Source: Press TV

Les troupes des Etats-Unis d’Amérique et les milices alliées coopèrent avec l’EIIL pour attaquer l’armée syrienne à Deir Ezzur

TÉHÉRAN – Les forces des Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés syriens (FDS) ont transféré des terroristes de l’EIIL à la rive occidentale de l’Euphrate pour lancer des attaques contre l’armée syrienne dans la région, a rapporté mercredi un média.

Selon le quotidien arabophone al-Watan, les forces des Etats-Unis d’Amérique et les FDS ont arrêté les affrontements sur la rive orientale de l’Euphrate dans l’est de Deir ez-Zor pour se concentrer sur une région vitale bordant le sud de Hasaka et le nord de Deir ez-Zor.

Le quotidien a ajouté que les terroristes de l’EIIL pénètrent actuellement sur la rive ouest de l’Euphrate depuis l’est pour lancer des attaques contre les positions de l’armée syrienne le long d’une région s’étendant entre la frontière irakienne et la ville de Deir ez-Zor.

Les analystes militaires soulignent que l’EIIL ne pourrait jamais traverser l’Euphrate de l’est à l’ouest pour attaquer l’armée sans l’aide de l’armée des Etats-Unis d’Amérique et des FDS.

Des rapports de terrain avaient précédemment révélé que l’armée des Etats-Unis d’Amérique s’était lancée dans le transfert de terroristes de l’EIIL vers la région stratégique d’Albu Kamal pour attaquer les positions de l’armée sur la rive ouest de l’Euphrate près de la frontière irakienne.

Le site Internet arabe de l’agence de presse Sputnik a rapporté samedi que les forces états-uniennes d’Amérique avaient transféré les terroristes de l’EIIL de la région désertique limitrophe de l’Irak à al-Tanf via al-Sukhnah à Homs.

Pendant ce temps, l’un des leaders tribaux en Syrie orientale a révélé que Mohannad al-Tala, un représentant des Etats-Unis d’Amérique et commandant du soi-disant groupe des nouvelles forces syriennes dans la base états-unienne d’Amérique à al-Tanf, a contacté les tribus syriennes, les appelant d’ouvrir un passage pour que les terroristes quittent al-Tanf pour Deir Ezzur pour atteindre le champ de pétrole d’al-Omar.

Il a ajouté que les forces états-uniennes d’Amérique craignent les soulèvements de la population de l’est de la Syrie, notant que l’un de leurs objectifs est de poursuivre le déploiement dans la région alors que Washington tente de gagner la coopération des tribus de Manbij, Hasaka et Deir Ezzur, tous ont échoué.

Entre-temps, les FDS ont libéré leurs militants et les ont envoyés sur le champ de bataille pour attaquer la route d’al-Tanf-Sukhnah à Homs et ouvrir un passage et la route de la Jordanie pour al-Tanf.

Au cours des 10 derniers jours, les forces des Etats-Unis d’Amérique ont été occupées à transférer les terroristes de l’EIIL avec au moins 10 camions blindés et de l’artillerie lourde pour attaquer Albu Kamal depuis Abu Hameseh à Hasaka.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Farsnews

La forte présence de l’armée syrienne dans le centre de Badiyeh déjoue le plan des Etats-Unis d’Amérique d’appui à l’EIIL

TÉHÉRAN – Le contrôle total des troupes de l’armée syrienne sur une vaste région allant de l’est de Homs aux frontières avec l’Irak dans la province de Deir Ezzur a déjoué le plan des Etats-Unis d’Amérique de soutien à l’EIIL dans la région.

Les officiers ont rapporté que l’armée a envoyé un grand nombre de troupes et de lourds équipements militaires à Badiyeh (désert), dans le sud de Deir Ezzur, et a rétabli la sécurité dans de vastes régions de l’ancienne ville de Palmyre (Tadmur) à l’est de Homs à la ville d’Albu Kamal dans le sud-est de Deir Ezzur.

Ils ont ajouté que l’armée chassait les terroristes des régions allant de Humeimeh dans le sud-ouest de Deir Ezzur au barrage d’Al-Wa’ar et dans la région frontalière avec l’Irak, de la station de pompage T2 à la station de pompage T3. Au sud de la ville d’Albu Kamal à Deir Ezzur et la région d’al-Tanf, dirigée par les Etats-Unis d’Amérique, dans le sud de Homs.

Ils ont ajouté que la forte présence de l’armée à Badiyeh a déjoué le complot ourdi par l’armée des Etats-Unis d’Amérique et leurs militants alliés pour aider les terroristes de l’EIIL à s’installer dans la région.

Les officiers ont déclaré que l’EIIL a récemment mené une attaque contre les bastions de l’armée syrienne à Badiyeh via l’al-Tanf à la frontière avec l’Irak et avec l’appui des forces états-uniennes d’Amérique.

Mardi, les hommes de l’armée ont réussi à avancer contre l’EIIL dans une vaste région de 45 km de large et 60 km de long dans l’est de Homs après avoir purgé les régions terroristes de Ba’ar Atshan, Wadi al-Lawizeh et Tal Shadid.

Les hommes de l’armée ont réussi à renforcer la sécurité d’une grande région entre la station de pompage T2 dans le sud-ouest de Deir Ezzur et la station de pompage T3 dans l’est de Homs et entre Humeimeh et al-Wa’ar Dam jusqu’aux frontières avec l’Irak.

La station stratégique Humeimeh et T2 sont maintenant entièrement hors de danger et sécurisées.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Farsnews

1 Trackback / Pingback

  1. Affaiblir l’Armée arabe syrienne pour le plus grand bonheur des terroristes? | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :