A la Une

Assad augmente son offensive dans le sud-ouest, alors que la Syrie et la Russie ignorent les avertissements des Etats-Unis d’Amérique

Un combattant de l’armée syrienne libre (dont un soldat avait mangé le cœur humain) est assis avec son arme dans le quartier al-Manshiyeh à Daraa, en Syrie, le 21 juillet 2017. (Photo: Reuters / Alaa al-Faqir)

La Russie est en territoire ami conviée officiellement, pas les Etats-Unis d’Amérique !

WASHINGTON DC – Vendredi, les hélicoptères du régime syrien ont largué des barils de bombes sur trois villes et villages de la zone de désescalade du sud-ouest du pays, où un cessez-le-feu avait prévalu jusqu’à récemment.

L’attaque de vendredi a marqué la première fois en plus d’un an que le régime a déployé des munitions aveugles dans cette zone. [Dans ces zones contrôlées par les USA et leurs alliés locaux et étrangers sévissent encore à foison impunément de nombreux groupes terroristes dont Daesh. MIRASTNEWS]

Washington a eu une image assez claire de l’offensive militaire de la Syrie, telle qu’elle s’est développée. Jeudi, pour la troisième fois en huit jours, les États-Unis d’Amérique ont protesté contre l’opération [légitime de l’Etat syrien contre les groupes terroristes. MIRASTNEWS]. Cependant, les protestations répétées semblent avoir été inefficaces.

Les Etats-Unis d’Amérique [qui ne sont pas interposés contre les groupes terroristes qui sévissent dans la zone qu’ils contrôlent sans autorisation. MIRASTNEWS] « restent profondément troublés » par « l’augmentation des opérations du régime syrien dans le sud-ouest de la Syrie », a déclaré jeudi la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert, soulignant que ces opérations se déroulaient « dans les limites de la zone de désescalade négociée l’année dernière entre les Etats-Unis d’Amérique, la Jordanie et la Fédération de Russie et réaffirmée par les Présidents Trump et Poutine » en novembre, quand ils se sont rencontrés au Vietnam.

Lundi, quatre jours plus tôt, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo s’était entretenu avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Pompeo « a réaffirmé » à Lavrov « l’engagement des Etats-Unis d’Amérique à l’arrangement de cessez-le-feu du sud-ouest », a expliqué un communiqué des USA. Il est « essentiel pour la Russie et le régime syrien d’adhérer à ces arrangements », a déclaré Pompeo à son homologue russe. [Les Etats-Unis d’Amérique n’adhèrent pourtant pas à des engagements contraires à leurs intérêts fondamentaux, au contraire ils les détruisent dans le temps. MIRASTNEWS]

Et, quatre jours auparavant, Nauert avait publié une déclaration exprimant l’inquiétude des Etats-Unis d’Amérique concernant « les rapports des opérations gouvernementales syriennes imminentes dans le sud-ouest de la Syrie », avertissant que les Etats-Unis d’Amérique « prendront des mesures fermes et appropriées en réponse aux violations du gouvernement syrien ». [Que feraient les USA dans leur territoire continental en Amérique du Nord si tel évènement venait un jour à surgir, ils le défendraient vigoureusement avec leurs alliés n’est-ce pas ? Eh bien, c’est qu’en principe devraient faire la Russie, l’Iran et les autres alliés de la Syrie quels qu’en soient les conséquences. MIRASTNEWS]

En fait, les avertissements des Etats-Unis d’Amérique remontent au 25 mai, date à laquelle Nauert a publié pour la première fois une déclaration très similaire exprimant la préoccupation des Etats-Unis d’Amérique à propos des « rapports d’une opération imminente du régime Assad » dans la zone de désescalade [où foisonnent et opèrent les terroristes impunément. MIRASTNEWS]. Les Etats-Unis d’Amérique « prendront des mesures fermes et appropriées en réponse aux violations du régime d’Assad ». [Intéressant comme logique n’est-ce pas ? MIRASTNEWS]

Les protestations et les menaces répétées des Etats-Unis d’Amérique « n’ont fait aucune différence », a remarqué un analyste retraité des affaires russes du Pentagone au Kurdistan 24. Et « peu importait que Poutine, lui-même, signe l’accord ».

« Moscou est attaché au régime d’Assad », a-t-il déclaré.

En effet, vendredi, un journal pro-Hezbollah au Liban a même cité l’ambassadeur de Russie, affirmant publiquement que son pays soutenait l’offensive syrienne.

« Nous disons que l’armée syrienne, maintenant avec le soutien des forces russes, récupère ses terres dans le sud et rétablit l’autorité de l’Etat syrien », a-t-il déclaré à al-Akhbar, comme l’a rapporté Reuters.

En outre, vendredi, les responsables russes ont fait l’étonnante déclaration selon laquelle les récentes attaques à l’arme chimique en Syrie étaient « une provocation » qui avait été « mise en scène » par les pays occidentaux et leurs alliés locaux. [Les russes ne disent rien sans apporter la preuve, de nombreux articles existent démontrant que ce sont les Casques blancs et les terroristes qui exécutent soit des simulations filmées, soit des explosions réelles d’armes chimiques dans le but de faire porter le chapeau aux autorités légitimes. MIRASTNEWS].

Le 13 juin, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a publié un rapport sur les résultats d’une mission d’enquête sur les allégations selon lesquelles le régime aurait utilisé des armes chimiques contre son propre peuple l’année précédente.

LIRE AUSSI : L’OIAC dans l’antre du diable ? – L’équipement du Laboratoire Chimique de Douma en Syrie fabriqué en Europe, Amérique du Nord – Ministère de la Défense Russe

La FFM a conclu que « le sarin était très probablement utilisé comme arme chimique dans le sud de Ltamenah » le 24 mars [2017] et que le chlore était très probablement utilisé comme arme chimique à l’hôpital de Ltamenah et dans les environs » le lendemain. [De véritables mensonges. MIRASTNEWS]

Peu de temps après, alors que Damas continuait d’utiliser des armes chimiques, l’administration Trump a lancé sa première attaque au missile contre la Syrie [Sans preuves ni début d’enquête. MIRASTNEWS].

L’OIAC devrait publier un autre rapport avec ses conclusions sur l’attaque d’armes chimiques dans la Ghouta orientale le 7 avril 2018, qui a déclenché des frappes de missiles des Etats-Unis d’Amérique, françaises et britanniques sur des cibles associées au programme d’armes chimiques de la Syrie. [Comme toutes les organisations internationales comme la CPI ou le TPI, l’OIAC ne fait pas exception, elle est soumise à l’ordre dictatorial de l’unilatéralisme états-unien d’Amérique. MIRASTNEWS]

À l’époque, la Russie et la Syrie se plaignaient amèrement que les États-Unis d’Amérique et leurs alliés auraient dû attendre que l’OIAC enquête sur l’incident et en rendre compte avant de prendre quelque mesure que ce soit. [C’est parce que la Syrie, l’Iran, Russie (qui s’est fait voler sa victoire militaire en 1945) et les autres Etats de bonne foi semblaient être seuls à croire encore à la justesse et au bon fonctionnement de l’ordre international établi depuis la Seconde Guerre mondial. MIRASTNEWS]

Mais maintenant que le rapport de l’OIAC est sur le point d’être publié, il semble que Moscou cherche à le discréditer avant même qu’il ne soit publié. [Parce qu’ils ont ouvert les yeux qui étaient longtemps fermés par d’autres pour voir réellement comment fonctionne ce monde. MIRASTNEWS]

 Laurie  Mylroie Laurie Mylroie

Traduction et commentaires associés : Jean de Dieu MOSSINGUE

Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : Kurdistan 24

Images vidéo de char syrien T-90 avançant dans le sud-ouest de la Syrie

Une chaîne de médias russes a diffusé d’incroyables images de go-pro tirées d’un char T-90 de l’armée arabe syrienne (AAS) qui avançait dans le sud-ouest de la Syrie.

(AhlulBayt News Agency) – Une chaîne de presse russe a diffusé d’incroyables images de go-pro tirées d’un char T-90 de l’armée arabe syrienne (AAS) qui avançait dans le sud-ouest de la Syrie.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, l’Armée arabe syrienne a progressé vendredi à travers les défenses rebelles dans la région d’Al-Lajat, au nord-est de Deraa.

Les images ont été filmées à travers la caméra thermique du char T-90; elle a montré que le véhicule blindé frappait des cibles ennemies jusqu’à 2 km de distance.

Vendredi matin, l’Armée arabe syrienne a lancé son offensive tant attendue dans la campagne du nord-est du gouvernorat de Daraa.

Menés par leurs forces tigres, l’armée arabe syrienne a réussi à faire des gains importants, car ils travaillent pour encercler la forteresse djihadiste de Busra Al-Harir.

Traduction: MIRASTNEWS

Source : ABNA 24

1 Comment on Assad augmente son offensive dans le sud-ouest, alors que la Syrie et la Russie ignorent les avertissements des Etats-Unis d’Amérique

  1. josephhokayem // 8 juillet 2018 à 21:44 // Réponse

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Assad augmente son offensive dans le sud-ouest, alors que la Syrie et la Russie ignorent les avertissements des Etats-Un is d’Amérique | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :