A la Une

La Chine enterre la clause d’achat d’une entreprise britannique de micropuces qui arrêtera la vente de sa technologie à l’étranger

La Chine a enterré une clause dans l’accord pour acheter une entreprise de puces électroniques britannique qui va arrêter sa technologie de jamais être vendue à l’étranger.

Les entreprises soutenues par le gouvernement de Pékin ont inclus la clause dans la reprise de 580 millions de livres d’une division d’ARM Holdings, qui était considérée comme la plus puissante entreprise technologique britannique avant d’être vendue à une firme japonaise en 2016.

L’ARM basé à Cambridge rend les puces utilisables dans presque tous les smartphones du monde, et la dernière offre est largement considérée comme une tentative par la Chine de mettre la main sur la technologie pionnière pour stimuler ses propres secteurs commerciaux et militaires.

Guerre sale: Les entreprises soutenues par le gouvernement de Pékin ont inclus la clause dans la prise de contrôle de 580 M £ d’une division d’ARM Holdings

Toutefois, le Courrier comprend qu’en vertu des termes du contrat, une interdiction sera accordée aux actions d’ARM Technology China qui seront vendues à des investisseurs basés en dehors de la Chine. Cela permettra d’éviter que la précieuse propriété intellectuelle retombe entre les mains de la Grande-Bretagne ou des Etats-Unis d’Amérique.

Alors que les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis d’Amérique augmentent, les deux pays imposent des restrictions croissantes aux investissements étrangers dans les zones jugées les plus sensibles, y compris la fabrication de puces électroniques.

ARM, l’un des principaux fabricants de puces du monde, était la plus grande entreprise de technologie de Grande-Bretagne, mais elle a été vendue de manière controversée il y a deux ans au Japonais Softbank pour 24 milliards de livres sterlings.

La Premier ministre, Theresa May, et le chancelier Philip Hammond, se sont félicités de la vente à l’époque, tout en exigeant des garanties que Softbank augmenterait les effectifs d’ARM et maintiendrait l’entreprise au Royaume-Uni.

Cependant, elle a été condamnée comme une catastrophe pour l’industrie de la technologie britannique, car elle a permis à des entreprises étrangères de faire appel à un savoir-faire essentiel. Aucune restriction n’a été imposée à qui les acheteurs japonais pourraient vendre les divisions internes d’ARM, les critiques soulevant maintenant des inquiétudes quant à la sécurité de l’accord avec la Chine.

Sir Gerald Howarth, l’ancien ministre de la Défense conservateur, a réclamé un meilleur examen pour s’assurer que la technologie britannique sensible ne tombe pas entre les mains de la Chine.

L’accord a permis à ARM de céder 51% de ses activités chinoises à des investisseurs locaux, ce qui signifie que Softbank n’en a plus le contrôle. Des accords similaires ont été conclus par d’autres sociétés occidentales opérant en Chine pour contourner les restrictions sévères sur les investissements étrangers. Il s’agit généralement de créer une coentreprise avec des partenaires chinois et de céder la propriété intellectuelle sensible.

La Chine a encouragé de tels accords dans le cadre de sa stratégie «Made in China 2025», qui vise à aider ses entreprises locales à rattraper les États-Unis d’Amérique dans des domaines tels que la robotique, l’aérospatiale, les voitures à énergie propre et les micropuces. Les objectifs du plan consistent à s’assurer que 40% des puces de smartphone sont fabriquées en Chine.

Mais cela a provoqué une furie dans l’administration de Donald Trump. Il est apparu hier que le gouvernement états-unien d’Amérique était entrain d’élaborer des règles qui interdiraient aux entreprises appartenant à des intérêts chinois d’au moins 25% d’investir dans des sociétés états-uniennes d’Amérique travaillant dans des zones sensibles, selon le Wall Street Journal.

ARM Holdings a été invitée à commenter mais n’a pas répondu.

Matt Oliver pour The Daily Mail

Traduction : MIRASTNEWS

Source : This is Money

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :