A la Une

Trump pour la mise en œuvre directe de la réglementation sur les investissements technologiques – WH

© AP Photo / Susan Walsh

Après que les USA aient pendant des lustres acquis des sociétés de haute technologie comme Alstom et autres joyaux industriels à l’étranger, Trump veut désormais protéger les technologies états-uniennes d’Amérique. Quel sont les rôles réels de la NSA et des fonds d’investissements états-uniens d’Amérique dans le monde ?

Auparavant, le président des Etats-Unis d’Amérique avait affirmé que Washington serait en mesure de régler les différends commerciaux existants avec Pékin, car il entretient de très bonnes relations avec le président chinois Xi Jinping.

Dans une déclaration de la Maison Blanche, Donald Trump a souligné qu’il dirigerait la mise en œuvre rapide de la législation renforcée du Comité des investissements étrangers aux États-Unis d’Amérique (CFIUS) et l’appliquerait après qu’elle deviendrait une loi, ajoutant qu’il avait exhorté le Congrès des USA à lui envoyer une facture le plus tôt possible.

Trump a également noté dans une déclaration que si le Congrès échouait à adopter une législation forte pour protéger « les joyaux de la couronne de la technologie et de la propriété intellectuelle des Etats-Unis d’Amérique », il développerait et déploierait de nouveaux outils.

LIRE PLUS: Comment la guerre commerciale de Trump accélère le rapprochement UE-Chine

Plus tôt dans la journée, Reuters a rapporté, citant de hauts responsables de l’administration, qu’au lieu d’imposer des restrictions spécifiques à la Chine, l’administration des Etats-Unis d’Amérique contrôlerait les transactions et résoudrait les problèmes de sécurité en utilisant le CFIUS, renforcé par la nouvelle législation.

S’adressant sur la question, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré à CNBC que les restrictions d’investissement s’appliqueraient à «tous les pays qui tentent de voler» les technologies des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE AUSSI: Les États-Unis d’Amérique visent à stimuler les investissements étrangers hors de la Chine grâce à la guerre commerciale – Analystes

Auparavant, le directeur du Conseil national du commerce, Peter Navarro, a déclaré dans une interview à CNBC que Washington n’avait aucune intention de limiter les investissements chinois dans les entreprises états-uniennes d’Amérique.

« Il n’est pas prévu d’imposer des restrictions d’investissement aux pays qui interfèrent de quelque manière que ce soit avec notre pays », a affirmé M. Navarro.

CFIUS est un comité inter-agences, qui étudie les implications de la sécurité nationale des investissements étrangers dans les entreprises et les opérations états-uniennes d’Amérique.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Pittenger veut une révision plus sévère des investissements chinois. Trump soutient aussi le plan

Fraîchement sorti d’une primaire controversée au Congrès, le représentant Robert Pittenger a sauté dans un nouveau combat: un procès contre son voisin, le PDG de LendingTree, Doug Lebda. Archives de l’observateur

WASHINGTON – Le représentant sortant, Robert Pittenger de Charlotte, a fait un pas de plus vers la sécurisation de ce qu’il appelle son «morceau de législation» – et le président Donald Trump l’a approuvé de tout cœur.

Pittenger, qui a perdu en mai le primaire républicain à Mark Harris, a longtemps cherché des mises à jour du processus par lequel les États-Unis d’Amérique examinent les investissements étrangers dans le pays, en particulier les investissements chinois, qui traitent de la sécurité nationale.

La législation de Pittenger – la Loi sur la modernisation de l’examen des risques liés à l’investissement étranger – a été adoptée par la Chambre 400-2 mardi. Une version a été incluse dans la version du Sénat du projet de loi sur les dépenses de défense de 2019, qui a été adoptée plus tôt ce mois-ci. La mesure devrait être incluse dans le projet de loi définitif sur les crédits de défense.

« C’est certainement la législation majeure qui sera une pièce d’héritage », a déclaré Pittenger à McClatchy plus tôt ce mois-ci. « Elle a l’effet le plus transformationnel de toute la législation que j’ai menée sur. »

La mesure donne au Comité des investissements étrangers aux États-Unis d’Amérique plus de pouvoir pour examiner les investissements sensibles impliquant la Chine, la Russie et les [autres] États, ou encore pour contrôler les achats de terres près des installations militaires et des ports états-uniens d’Amérique et pourrait empêcher la technologie clé d’être exportée vers la Chine et d’autres pays.

Le CFIUS est un organisme interinstitutionnel hébergé par le Département du Trésor qui contrôle les achats et les prises de contrôle d’entreprises états-uniennes d’Amérique par des entités étrangères en raison de menaces potentielles pour la sécurité nationale.

« Cette législation », a-t-elle déclaré dans un communiqué, « renforcera notre capacité à protéger les Etats-Unis d’Amérique contre les menaces nouvelles et évolutives posées par les investissements étrangers tout en soutenant l’environnement d’investissement solide et ouvert dans lequel notre pays s’engage et qui profite à notre économie et nos gens. »

« Lors de la promulgation … Je demanderai à mon administration de le mettre en œuvre rapidement et de le faire appliquer rigoureusement, en vue de répondre aux préoccupations concernant les investissements dirigés par l’État dans les technologies critiques. »

Pittenger, qui a essayé de s’aligner étroitement avec Trump pendant la primaire GOP, a été un critique vocal des investissements de la Chine pendant plusieurs années. En 2016, il s’est demandé si le fabricants d’ordinateur Lenovo, détenu par la Chine avec des bureaux et plus de 3 000 employés en Caroline du Nord, constituait une menace pour la sécurité nationale en raison de ses ventes aux États-Unis d’Amérique et de son potentiel d’espionnage.

« Pendant plus de deux ans, nous nous sommes battus pour la réforme du CFIUS et la mise en place de politiques plus fortes pour lutter contre les activités chinoises stratégiques et perturbatrices », a déclaré M. Pittenger dans un communiqué. « Cette loi historique prendra d’énormes mesures pour améliorer notre processus d’examen des investissements étrangers afin d’empêcher de nouveaux transferts de technologies militaires applicables au gouvernement chinois. »

Les critiques de la législation l’ont appelé anti-Chine.

« Ce n’est jamais une bonne idée de politiser la politique économique étrangère », a déclaré John Zindar, un partenaire de l’European-American Business Organization et un ancien officier des renseignements de l’armée des Etats-Unis d’Amérique. « Si vous allez toujours vous tromper, tout va bien, c’est la Chine, nous n’approuverons pas aussi, alors il y a un réel inconvénient à cela et nous pensons que cela affectera la compétitivité des Etats-Unis d’Amérique. »

Pittenger a clairement indiqué qu’il considère la menace de la Chine comme une menace à la sécurité nationale.

« Ce que l’Amérique a eu dans le passé était la pointe de la technologie, et la Chine veut cet avantage », a-t-il déclaré à McClatchy au début du mois. « S’ils ne peuvent pas le voler, ils veulent l’acheter. Et nous leur avons donné l’accès dans le passé pour l’acheter. Nous allons fermer cette porte. »

Pittenger a été le premier titulaire à perdre dans un cycle primaire, mais deux autres titulaires – le Républicain Mark Sanford de la Caroline du Sud et le Démocrate Joe Crowley de New York – ont depuis perdu leurs offres de réélection dans les primaires.

Brian Murphy

William Douglas du bureau McClatchy Washington a contribué.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : THE ISLAND PACKET

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :