A la Une

Grâce aux financements de Washington et Londres, les Casques Blancs revivent, déjà engagés dans des activités anti-Assad

Un membre des Casques blancs marche sur les décombres des bâtiments détruits dans la Ghouta orientale © Abdulmonam Eassa / AFP

«Organisation de la propagande»: les Casques Blancs «s’engagent dans des activités anti-Assad» – auteur Sy Hersh à RT

Bien que certains membres des Casques blancs soutenus par l’Occident aient pour mission de sauver des vies, le groupe est également une «organisation de propagande», a déclaré l’auteur Sy Hersh à «Going Underground» de RT.

«Trop souvent, nous avons vu le même enfant photographié, année après année, toujours couvert de poussière», a déclaré Hersh, ajoutant que les Casques blancs «s’engagent dans des activités anti-Assad». Il a ajouté qu’une telle tactique est « très facile » parce qu’Assad est « détesté » par tant de personnes.

Hersh a ensuite expliqué que lorsqu’une attaque chimique a eu lieu en Syrie sous l’administration Obama en 2013, il était bien connu que Damas avait des armes chimiques sophistiquées. Pour cette raison, il était clair que la substance utilisée dans l’attaque « n’était pas la même que dans l’armée syrienne. »

Il a expliqué qu’en juin 2013, il y avait un rapport de renseignement « très important » publié par le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. Ce rapport indiquait qu’il y avait « une énorme inquiétude » dans la communauté du renseignement parce que l’Arabie Saoudite et la Turquie fournissaient des produits chimiques à Al Nusra en Syrie qui, lorsqu’ils sont mélangés, produisent un agent neurotoxique appelé « cuisine sarin ».

« Le gouvernement savait à partir de ce rapport de renseignement très important … qu’il y avait deux suspects – Al Nusra avait les trucs et la Syrie avait les trucs, ils les savaient tout de suite et ils n’en parlaient que d’un », a dit Hersh.

Le journaliste lauréat du Prix Pulitzer a également parlé à RT des reportages aux Etats-Unis d’Amérique et de leur évolution sous l’administration Obama, ainsi que de l’empoisonnement de Sergei Skripal et de sa fille à Salisbury, au Royaume-Uni.

Regardez l’interview complète de Hersh ici:

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :