A la Une

Attention à un grand risque économique dans la seconde moitié de 2018, l’avertisseur de marché met en garde

https://player.cnbc.com/p/gZWlPC/cnbc_global?playertype=synd&byGuid=7000028527&size=530_298Trade fears could take out consumer confidence next, market watcher says from CNBC.

Alors que la menace des tarifs des Etats-Unis d’Amérique sur la Chine commence à devenir une réalité, un observateur chevronné du marché dit qu’ils pourraient bientôt commencer à influencer les décisions des entreprises et peser réellement sur les actions.

«Mettez cela dans le contexte de quelque chose qui est si difficile à savoir, quel est l’impact que cela pourrait avoir sur la confiance – que ce soit la confiance du chef de la direction ou la confiance des consommateurs. Lorsque ce chef de la direction décide de ne pas faire ces dépenses supplémentaires ou décide de ne pas les embaucher en raison de l’incertitude entourant le commerce, c’est une préoccupation», a déclaré Doug Gordon, gestionnaire principal de portefeuille chez Russell Investments, a déclaré vendredi à «Trading Nation (Nation commerçante)» de CNBC.

La confiance des consommateurs a pris un coup inattendu en juin. Le sentiment sur les conditions actuelles était de niveau, mais l’optimisme des consommateurs sur l’avenir a diminué. Les dépenses de consommation représentent environ 70% de l’activité économique des États-Unis d’Amérique, ce qui constitue un indicateur important de la croissance future.

Gordon voit un autre indicateur comme preuve des dommages causés par les querelles commerciales en cours.

«Une autre très bonne source provient des présidents régionaux de la Fed et de leurs sondages, ainsi que des commentaires qu’ils reçoivent des entreprises de leur région en temps réel», a déclaré Gordon.

Une poignée de présidents de la Réserve fédérale ont déjà mis en garde contre les incertitudes commerciales. Le président de la Fed de St. Louis, James Bullard, a déclaré jeudi qu’il « entendait l’angoisse » sur les différends commerciaux, tandis que le président de la Fed d’Atlanta, Raphael Bostic, a déclaré en juin que l’optimisme était « remplacé par des inquiétudes sur la politique commerciale et les tarifs ».

Pour toutes les retombées potentielles des tarifs, Gordon ne croit pas que les différends dégénéreront en une guerre commerciale à part entière. Alors que les États-Unis d’Amérique ont la puissance économique, d’autres pays ont une arme secrète, dit-il.

«Nous avons des élections à mi-mandat aux Etats-Unis d’Amérique et même potentiellement à l’élection présidentielle de 2020 … qui pourraient faire pression sur l’administration Trump qui pourrait les forcer à être un peu plus malléable quand il s’agit de ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas donner dans les négociations commerciales», a déclaré Gordon.

La Chine a été ciblée dans ses tarifs de rétorsion, en se concentrant principalement sur les produits agricoles tels que le soja et sur les régions qui sont allées au président Donald Trump. Les tarifs des Etats-Unis d’Amérique sur les produits chinois de 34 milliards de dollars entreront en vigueur le 6 juillet. Les tarifs chinois sur le même montant en biens des USA sont fixés pour le même jour.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CNBC

 

1 Trackback / Pingback

  1. Attention à un grand risque économique dans la seconde moitié de 2018, l’avertisseur de march é met en garde | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :