A la Une

Moscou promet une réponse réciproque à l’expulsion de diplomates russes de Grèce

© Sputnik / Vladimir Vyatkin

Athènes a pris des mesures contre les diplomates russes pour « activités illégales » et « ingérence » qui minent « la sécurité nationale », selon le journal Kathimerini, qui a cité des sources diplomatiques.

La Russie donnera une réponse miroir à l’expulsion des diplomates russes de la Grèce, a annoncé mercredi le ministère russe des Affaires étrangères. La Russie va répondre à l’expulsion des diplomates russes de la Grèce, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon le ministère, « une réponse en miroir suivra selon la pratique établie pour de tels cas ».

Deux diplomates russes ont été expulsés de Grèce et deux autres ont été interdits d’entrer dans le pays, selon le journal.

Athènes a accusé les diplomates de « tenter de collecter et de diffuser des informations, ainsi que de corrompre les responsables gouvernementaux », indique l’article.

Les mêmes sources affirment que la Grèce veut maintenir de bonnes relations avec la Russie, promouvoir l’amitié entre les deux nations, et la coopération entre les gouvernements et les acteurs de la société civile des deux côtés. Cependant, selon eux, cela ne peut se faire que sur la base de la parité et du respect mutuel pour la souveraineté et l’indépendance des deux pays, les notes de journaux.

LIRE PLUS: La Grèce devrait renouveler la coopération militaire avec la Russie – Homme politique grec

Kathimerini écrit qu’Athènes a toujours été particulièrement prudente dans les relations gréco-russes, comme ce fut le cas avec l’affaire Skripal à Salisbury, au Royaume-Uni, lorsque la Grèce n’a pas suivi l’exemple d’autres pays occidentaux qui ont expulsé les diplomates russes.

La publication affirme que la Russie a tenté d’intervenir dans des problèmes nationaux particulièrement sensibles et de soutenir les intérêts de la Grèce dans les Balkans, notamment en ce qui concerne la question du nom de la Macédoine.

« Des sources diplomatiques notent que la décision d’Athènes se réfère exclusivement aux actions de ces quatre personnes, et non à la bonne attitude générale de la Grèce envers la Russie », peut-on lire dans l’article. La publication cite la source disant que toute « réponse » de la partie russe entraînera de nouvelles rechutes.

« La Grèce ‘pour le faire vise à rattraper’ Trump »

En dépit d’un officiel grec disant à Sputnik mercredi que l’incident avec les diplomates russes en Grèce n’a rien à voir avec des relations bilatérales plus larges, Frank Creyelman, député belge honoraire, a déclaré que le mouvement d’Athènes visait le président Trump qui est maintenant en Europe pour une Sommet de l’OTAN.

« La Grèce était jusqu’à présent réticente à condamner la Russie pour tout ce qui tourne mal dans le monde. Maintenant, la Grèce essaie de rattraper Trump qui, aujourd’hui, critiquait le fait que l’Allemagne dépende des sources d’énergie russes. Démoniser la Russie, garder les sanctions en vie et finalement être dépendante des Etats-Unis d’Amérique pour l’énergie et les armes », a déclaré Creyelman, ancien président de la commission de la politique étrangère, des affaires européennes et de la coopération internationale.

Il a noté que les Etats-Unis d’Amérique tentent « de recueillir plus de ‘participation’  – lire: l’argent et les armes des Etats-Unis d’Amérique – [de ses] partenaires de l’OTAN. »

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :