A la Une

Comment les terroristes et la coalition des Etats-Unis d’Amérique ont transformé Raqqa en la plus grande fosse commune en Syrie

© Sputnik / Hikmet Durgun

Raqqa, une Dresde du 21ème siècle, reste encore en ruines près d’un an après le bombardement de la ville par la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique. On trouve encore beaucoup de fosses communes dans la province de Raqqa. Cependant, la plus grande fosse commune est la ville elle-même, a déclaré Zaher Hajo, directeur de l’Office syrien de médecine légale, à Sputnik.

Raqqa s’est transformée en une grave fosse collective après avoir été saccagée et pillée par des terroristes puis rasée par la coalition menée par les Etats-Unis d’Amérique.

Évaluant les résultats des raids aériens menés par les Etats-Unis d’Amérique, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a estimé que Raqqa « héritait du destin de Dresde, qui avait été anéanti lors de la campagne de bombardements anglo-américaine (USA-Grande-Bretagne) en 1945 ».

Zaher Hajo, le directeur de l’Office syrien de médecine légale, a déclaré à Sputnik Arabic que les experts légistes affirment que les histoires terribles racontées par les résidents de la ville au sujet des exécutions et des pratiques de torture brutales inventées par les terroristes se sont révélées vraies.

« Des centaines de personnes ont été tuées par des clous, qui ont été martelés dans leurs cœurs ou leurs têtes », a-t-il dit. « Les gens étaient brûlés, ébouillantés avec de l’eau bouillante ou de l’huile chaude, jetés des toits des maisons. Chaque jour, une dizaine de personnes ont été décapitées et leurs corps ont été cloués aux murs comme cibles de tir. Très rarement, les corps ont été donnés à des parents à condition de ne pas les enterrer dans les cimetières musulmans. »

RAMI AL-SAYED / © AFP 2018

Tomb Raiders: Des terroristes pillent des sépultures en Syrie, vendent des corps sur le marché noir (VIDEO)

Hajo a rappelé qu’en 2016, pendant l’Eid al-Adha (le «festival du sacrifice»), des terroristes ont tué 10 jeunes de moins de 20 ans de la tribu al-Aqisat. « Ils ont été tués dans un abattoir comme des moutons », a noté le responsable syrien. Il a souligné que des milliers de personnes sont toujours portées disparues et que des dizaines de fosses communes n’ont pas encore été retrouvées. Selon Hajo, les défunts avaient été victimes de Daesh* (ISIS / ISIL), du Front Al-Nusra* et d’autres organisations terroristes.

« Environ 3 000 cadavres ont été retrouvés dans une grotte, près du village de Suluk, dans le nord de la province de Raqqa », a déclaré le responsable. « Cette grotte ressemble à un puits profond. Les militants ont rassemblé les morts de partout et les ont laissés là. Les corps des enfants, les personnes âgées, et même un marié avec [son] épouse, qui ont été exécutés le jour de leur mariage, ont été trouvés là. »

Hajo a noté que beaucoup de fosses communes ont été découvertes près des prisons et des hôpitaux: En 2017, 381 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été exécutées à l’hôpital national de Raqqa. Tous ont été enterrés dans la cour.

En octobre 2017, lors de la dernière phase de l’opération menée par les Etats-Unis d’Amérique pour libérer la ville, les terroristes ont tué 297 personnes, principalement des femmes et des enfants, qui ont tenté de fuir la ville, a-t-il affirmé. Leurs corps auraient été enterrés dans la banlieue ouest de Raqqa.

« Cependant, la plus grande fosse commune de Raqqa est située au centre même de la ville – ce sont les débris de bâtiments, sous lesquels se trouvent les victimes de l’opération de bombardement de la coalition américaine », a souligné Hajo.

GABRIEL CHAIM / © AP PHOTO

«Pourquoi nous ont-ils bombardés?» Le bilan épouvantable des victimes de Raqqa hante le Pentagone

Raqqa a été libérée à la mi-octobre 2017 lorsque les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par des avions des Etats-Unis d’Amérique ont repris la ville à des terroristes. Cependant, des milliers de cadavres restent encore sous les décombres. Le manque d’équipement et le manque d’assistance de la communauté internationale font de la restauration de Raqqa une tâche presque impossible. Les gens continuent de mourir à Raqqa, étant tués dans les explosions de mines. La plupart de ces mines ont été laissées à la suite d’un bombardement massif par des avions de la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique. Les explosions de munitions font des dizaines de morts chaque semaine, y compris celles d’enfants.

La guerre civile syrienne, qui a débuté en 2011, implique un grand nombre d’organisations islamiques extrémistes et d’acteurs régionaux. Les États-Unis d’Amérique ont lancé leur invasion de la Syrie en 2014 sans obtenir l’approbation du gouvernement syrien légitime ou des Nations Unies. En 2015, la Russie est intervenue après une demande officielle de Damas.

*Daesh (ISIS / ISIL), Front al-Nusra sont des groupes terroristes interdits en Russie.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

9 hil y a 9 heures

A revoir | Retrouvez le classement des pays producteurs de en en 2017 Reconnaissez vous votre pays ?

dh9xcy4w0aarctw

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :