A la Une

La Chine dit pas de négociations commerciales avec les Etats-Unis d’Amérique à moins que Washington ne révise la politique

Le vice-ministre chinois du Commerce Wang Shouwen répond aux questions lors d’une conférence de presse sur les ajustements structurels et l’innovation pour la cinquième session du 12ème Congrès national du peuple à Pékin, en Chine, le 11 mars 2017. (Photo par Xinhua)

Le vice-ministre chinois du Commerce a déclaré que Pékin ne serait pas prêt à entamer des pourparlers sur l’apaisement des tensions commerciales à moins que les Etats-Unis d’Amérique ne retirent « l’arme » de la tête de Pékin.

Wang Shouwen a déclaré jeudi que les Etats-Unis d’Amérique étaient à blâmer pour une guerre commerciale entre Washington et Pékin, parce que ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui ont commencé les frictions amères en introduisant des tarifs douaniers sur les produits chinois.

Il a déclaré que la décision réciproque de la Chine d’imposer des tarifs douaniers sur les produits des Etats-Unis d’Amérique était justifiée, à la lumière des menaces continues des États-Unis d’Amérique pour plus de droits sur les produits chinois.

« Nous avons eu des discussions et ces pourparlers ont bien progressé, mais une partie a ignoré ces progrès et cette partie a mené une guerre commerciale », a déclaré Wang qu’il était à Genève pour représenter la Chine lors de la révision de la politique du pays à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Wang a dit que si les Etats-Unis d’Amérique voulaient une quelconque facilité dans le conflit, ils devaient garder ses mots et « retirer le flingue » de la tête de la Chine.

« Pour que toute discussion réussisse, une partie doit retirer l’arme de la tête de l’autre partie … une partie doit garder ses mots. Si un camp continue de hacher et de changer tout le temps, la discussion serait inutile », a déclaré Wang.

La Chine a déclaré mardi qu’elle riposterait rapidement si les Etats-Unis d’Amérique voulaient imposer d’autres droits de douane de 200 milliards de dollars sur les produits chinois. Jusqu’à présent, les deux pays ont introduit des droits sur les importations de 34 milliards de dollars.

Certains hauts responsables du Parti républicain du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump l’ont critiqué pour l’escalade du commerce avec la Chine, affirmant que cela pourrait nuire aux industries des Etats-Unis d’Amérique. Ils ont appelé Trump à tenir des discussions directes avec Pékin pour trouver une solution.

Les États-Unis d’Amérique et la Chine se sont également affrontés sur la façon dont l’OMC devrait être réformée, pour inclure des changements qui pourraient répondre à l’état actuel du commerce mondial.

L’envoyé à l’OMC des Etats-Unis d’Amérique, Dennis Shea, a répété les accusations de Trump selon lesquelles la Chine était traitée trop gentiment par l’OMC.

Wang s’est moqué des affirmations de Shea mercredi selon lesquelles l’OMC offrirait à la Chine des avantages qui devraient être réservés aux pays pauvres.

« Je pense que la déclaration selon laquelle les règles de l’OMC sont insuffisantes pour traiter les problèmes de la Chine est une déclaration d’exagération », a déclaré Wang, ajoutant que « l’OMC n’est pas parfaite … S’il est nécessaire d’améliorer les règles, la Chine heureux de discuter avec tous les autres membres de l’OMC. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Le risque de guerre commerciale fait monter le prix de l’or

© Fotolia / Oleksiy Mark

Les tensions marquant les relations commerciales se répercutent sur le prix des métaux précieux.

Les cours du métal jaune montent modérément ce jeudi soir, alors que les investisseurs continuent à évaluer les perspectives d’un conflit commercial entre les États-Unis et la Chine.

À 19h31, heure de Paris, les contrats à terme sur l’or pour livraison en août ont augmenté de 2,6 dollars, soit 0,22%, pour atteindre 1.247,2 dollars par once troy, à l’issue des négociations sur le COMEX.

Quant aux contrats à terme sur l’argent pour livraison en septembre, leur prix a augmenté de 1,09% pour atteindre 15,99 dollars par once.

Certains experts estiment que l’escalade du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine dope les cours du métal jaune. «Nous considérons que les tensions dans le commerce donnent (d’une matière ou d’une autre) une certaine impulsion à l’or», indique l’analyste de Think Markets Naeem Aslam, cité par l’agence Market Watch.

Le 6 juillet, Washington et Pékin ont réciproquement augmenté leurs droits de douane: 818 produits chinois ont été frappés d’une taxe de 25% par les États-Unis. Pékin a répliqué avec des impositions identiques sur la même quantité de produits américains.

Washington a promis en outre d’appliquer des droits de douane de 10% sur des importations supplémentaires de 200 milliards de dollars. Le ministère chinois du Commerce a qualifié ces actions de Washington d’inacceptables.

Source: Sputnik News – France

L’apocalypse de l’économie mondiale est-il proche?

© REUTERS / Petar Kujundzic

Selon le célèbre investisseur Mark Mobius, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine conduit le monde vers la récession économique. Son pronostic avait été l’un des nombreux «signes précurseurs de l’apocalypse» de l’économie mondiale.

Les experts et les analystes ont déjà prédit un nouvel effondrement mondial en 2020-2021, et l’investisseur Mark Mobius n’exclut pas que plusieurs pays puissent en tirer profit, écrit jeudi le site d’information Gazeta.ru.

«La guerre commerciale entre les USA et la Chine a lancé le mécanisme de récession mondiale. Et la suite sera pire», avertit Mark Mobius.

Après les nouvelles «salves» du président américain Donald Trump — des taxes supplémentaires de 10% sur plusieurs produits chinois — on peut s’attendre à une baisse de 10% du cours des actions sur les marchés émergents, suivie d’une crise financière mondiale, rapporte l’agence Bloomberg.

«Il ne fait aucun doute que nous assisterons tôt ou tard à une crise financière, parce que nous devons nous rappeler que l’ère de l’argent bon marché touche à sa fin», souligne Mark Mobius.

Mercredi 11 juillet, le locataire de la Maison blanche a donné l’ordre d’entamer la procédure d’adoption de taxes supplémentaires de 10% sur 200 milliards de dollars de produits chinois, en plus des anciennes taxes sur 34 milliards de dollars d’importations chinoises.

L’indice des marchés émergents MSCI Emerging Markets, qui a chuté de 16% depuis son pic de janvier, perdra encore 10% par rapport à aujourd’hui selon l’expert. Depuis un mois, le MSCI a baissé de 1139,46 à 1076,19 points.

Les devises des pays émergents sont également sous pression, sachant que l’indice des prix MSCI Emerging Markets a perdu environ 6% par rapport à son pic de mars, souligne Mark Mobius. Cela pousse les banques centrales de la Turquie, de l’Argentine et de l’Indonésie à augmenter leurs taux directeurs pour protéger leur monnaie.

Bien que cette augmentation soit une «mesure à court terme», elle peut être contreproductive pour les pays très endettés, analyse Mobius. Et d’ajouter que les gouvernements doivent «remettre en ordre» leurs finances pour rétablir la confiance des investisseurs.

Par ailleurs, d’autres institutions financières mondiales ont déjà évoqué la menace d’une apocalypse économique mondiale.

Ainsi, les experts du FMI ont déjà averti que les USA pourraient connaître une récession lors de ces trois prochaines années. Le Fonds souligne que la politique économique américaine est basée sur une consolidation fiscale par étapes qui commencera en 2020, et qu’on s’attend dans le même temps à un pic de durcissement de la politique monétaire. Selon les experts, cela entraînera un ralentissement de la croissance économique de 1,5 point, c’est-à-dire qu’elle sera de 1,5% au lieu des 2,9% attendus cette année. Et même ces prévisions pourraient être trop optimistes.

Les principaux analystes de Bank of America ont formulé leurs propres prévisions la semaine dernière, en précisant que le monde était au seuil d’une nouvelle crise mondiale et que la situation de l’économie était similaire à celle de 1998.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :