A la Une

La police britannique affirme avoir trouvé une bouteille contenant un agent neurotoxique «Novichok» dans la maison de la victime d’Amesbury

Investigateurs médico-légaux à Amesbury, Grande-Bretagne, 6 juillet 2018 © Henry Nicholls / Reuters

La police britannique affirme avoir trouvé la source de l’agent neurotoxique qui aurait empoisonné deux personnes à Amesbury, en tuant une. Ils prétendent que la source semble être une petite bouteille découverte dans l’une des maisons de la victime.

La bouteille a apparemment été trouvée dans la maison de Charlie Rowley à Amesbury mercredi. « Les scientifiques nous ont maintenant confirmé que la substance contenue dans la bouteille est Novichok », a déclaré vendredi un communiqué de la police.

Les enquêteurs disent qu’ils n’ont pas encore déterminé comment une bouteille de produits chimiques soi-disant de qualité militaire a fini dans la maison de Rowley, ou s’il y en a plus autour. Les cordons de police resteront en place autour de la scène « pendant un temps considérable ».

Rowley, 45 ans, et sa petite amie Dawn Sturgess, 44 ans, sont tombés malades le 30 juin, avec ce que la police britannique a déclaré plus tard être un empoisonnement d’agent neurotoxique causé par Novichok, citant des chercheurs du laboratoire chimique voisin de Porton Down. Tous deux ont été admis à l’hôpital de Salisbury dans un état critique.

Sturgess est morte une semaine plus tard, tandis que l’état de Rowley sest ‘amélioré. Mercredi cette semaine, il n’était plus critique, selon les médecins.

Novichok est le même agent neurotoxique que les autorités britanniques affirment avoir été utilisé lors de l’empoisonnement en mars de l’ancien agent double russo-britannique Sergei Skripal et de sa fille Yulia. La Russie est accusée de cet incident, bien que l’enquête soit en cours et qu’aucune preuve concluante n’ait été produite depuis plus de quatre mois. Les deux Skripal ont survécu à l’empoisonnement allégué et ont quitté l’hôpital pour des endroits non divulgués.

Les enquêteurs de la police et du contre-terrorisme qui se penchent sur l’incident d’Amesbury disent qu’ils n’ont pas encore déterminé s’il y a un lien avec l’affaire des Skripal. Le ministre de la Défense du Royaume-Uni, cependant, était parmi les gens qui n’ont pas hésité à faire le saut.

« La simple réalité est que la Russie a commis une attaque sur le sol britannique qui a vu la mort d’un citoyen britannique », Gavin Williamson, a déclaré à la Chambre des Communes après la mort de Sturgess que la « Russie devrait s’en aller et se taire ». D’autres responsables et journalistes de l’establishment se sont empressés de qualifier le président russe Vladimir Poutine de «meurtrier».

La Russie a demandé à plusieurs reprises d’avoir accès à des documents d’enquête dans l’affaire des Skripal afin de pouvoir aider l’enquête au motif que Yulia Skripal conservait sa citoyenneté russe, mais les demandes ont été ignorées. Au lieu de dire que Moscou était «très probablement» à blâmer, le Royaume-Uni et ses alliés ont lancé une expulsion massive de diplomates russes, entraînant le renvoi de plus de 100 travailleurs des ambassades et des consulats russes de plus d’une douzaine de pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :