A la Une

Le déficit commercial des Etats-Unis d’Amérique avec la Chine grimpe à 33 milliards de dollars en raison de la guerre commerciale

Ce fichier de photo AFP prise le 6 juillet 2018 montre des conteneurs transférés dans un port de Qingdao en Chine.

Le déficit commercial des États-Unis d’Amérique avec la Chine a fortement augmenté en mai, même si l’écart commercial global des États-Unis d’Amérique a chuté, soulignant les tensions économiques entre les deux plus grandes économies du monde.

Le département des Etats-Unis d’Amérique du Commerce a déclaré vendredi que le déficit commercial de mai – la différence entre ce que les exportations des USA et ce qu’ils importent – a chuté de 6,6% à 43,1 milliards de dollars, le plus petit déséquilibre depuis octobre 2016.

Les exportations ont grimpé de 1,9% pour atteindre un record de 215,3 milliards de dollars. Les importations ont augmenté de 0,4% à 258,4 milliards de dollars.

Cependant, le déficit des Etats-Unis d’Amérique en biens avec la Chine a augmenté de 18,7% à 33,2 milliards de dollars. Jusqu’à présent cette année, le déficit totalise 152,2 milliards de dollars, en hausse de 9,9% par rapport à la même période il y a un an.

Comme cela a été le cas pendant des décennies, le déficit de l’Amérique avec la Chine est le plus grand déséquilibre avec n’importe quel pays.

L’excédent commercial de la Chine avec les États-Unis d’Amérique en mai a dépassé les attentes, probablement parce que ses exportateurs et ses gros clients états-uniens d’Amérique se sont précipités pour affronter les tarifs des Etats-Unis d’Amérique.

La semaine dernière, l’administration du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a imposé des droits de douane sur 34 milliards de dollars de produits chinois. La Chine a riposté en nature, commençant ce que Pékin a appelé la « plus grande guerre commerciale de l’histoire économique ».

Pendant la campagne présidentielle des Etats-Unis d’Amérique de 2016, Trump a attaqué à plusieurs reprises les déficits commerciaux de l’Amérique, soutenant qu’ils étaient le résultat de négociateurs incompétents des USA saisissant de mauvaises affaires et des pratiques abusives par des partenaires commerciaux des Etats-Unis d’Amérique.

Il a promis de faire tomber les énormes déficits de l’Amérique s’il était élu et depuis son entrée en fonction, il a essayé de plusieurs façons de forcer la Chine et d’autres partenaires commerciaux des Etats-Unis d’Amérique à modifier les accords commerciaux pour stimuler les exportations des USA.

Washington a imposé des droits de douane de 25 pour cent sur 34 milliards de dollars d’importations en provenance de Chine dans la première d’une série possible d’augmentations qui, selon Trump, pourraient affecter jusqu’à 550 milliards de dollars de produits chinois.

La Chine a annoncé que ses droits de rétorsion avaient également pris effet sur 34 milliards de dollars de produits états-uniens d’Amérique, notamment du soja, du porc et des véhicules électriques.

Washington a « déclenché la plus grande guerre commerciale de l’histoire économique », a déclaré le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

Les tarifs de pénalités imposés par les Etats-Unis d’Amérique à la Chine vendredi dernier font partie des efforts de Washington pour faire face aux tactiques de Pékin qui, selon l’administration, incluent le vol ou la pression sur les entreprises étrangères pour qu’elles transmettent la technologie.

En plus de la bataille avec la Chine sur la technologie, l’administration Trump a également imposé des tarifs sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance de Chine et d’autres pays dans le but de protéger les producteurs des Etats-Unis d’Amérique.

L’initiative «Made in China 2025», un plan stratégique de Pékin visant à moderniser l’industrie chinoise, est au cœur de la guerre commerciale entre les États-Unis d’Amérique et la Chine. Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique estime que le plan constitue une menace majeure pour le leadership technologique et la domination économique des États-Unis d’Amérique.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Billets de dollar américain et de yuan chinois. ©Reuters

La guerre commerciale entre Washington et Pékin à laquelle tient le président américain commence à se propager.

Pékin a déclaré que la guerre commerciale que Donald Trump semble vouloir livrer au monde, endommagerait les entreprises étrangères opérant en Chine. Il a donc exhorté les entreprises américaines implantées en Chine à faire pression sur Washington pour protéger leurs intérêts, a rapporté Reuters.

« Nous espérons que les entreprises américaines pourront en faire plus pour faire pression sur leur gouvernement et travailler dur pour défendre leurs propres intérêts », a déclaré le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, lors d’un point de presse.

Il a indiqué qu’aucune négociation entre les deux parties n’était en cours. « La condition préalable à toute négociation est la confiance. D’après ce que je sais, les deux parties n’ont pas été en contact pour reprendre les négociations. »

Le mercredi 11 juillet, Pékin a annoncé qu’il riposterait après que les États-Unis ont tiré une nouvelle salve dans la guerre commerciale avec la Chine en dressant une liste supplémentaire de produits chinois importés d’un montant de 200 milliards de dollars par an qu’ils menacent de taxer dès septembre. Ces nouvelles mesures ne constituent pas une surprise car le président américain avait prévenu qu’il agirait de la sorte si Pékin optait pour l’escalade après la mise en oeuvre la semaine dernière des premières mesures protectionnistes américaines portant sur 34 milliards de dollars de produits chinois.

La Chine n’a pas tardé à réagir mercredi, avertissant qu’elle serait forcée de prendre des représailles en cas de nouveaux droits de douane américains.

En 2017, les exportations de marchandises américaines vers la Chine ont représenté 130,4 milliards de dollars. En augmenter les tarifs douaniers constituerait une riposte de la part de Pékin, qui pourrait également recourir à ce qu’il appelle des mesures « qualificatives » en prenant pour cible les entreprises américaines.

Une étude menée par la Chambre de commerce américaine à Shanghai a révélé que la plupart des entreprises américaines en Chine s’opposaient à l’imposition des tarifs douaniers.

Source: Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :