A la Une

L’Allemagne met en garde Trump contre les «accords unilatéraux» avec la Russie avant les pourparlers avec Poutine

Des poupées matriochkas russes représentant Vladimir Poutine et Donald Trump sont en vente au marché aux puces de Moscou / AFP

Le ministre allemand des Affaires étrangères a rejoint un certain nombre de politiciens occidentaux anxieux en donnant des conseils à Donald Trump avant le sommet du président des Etats-Unis d’Amérique avec Vladimir Poutine, l’avertissant de ne pas faire de « transactions unilatérales » avec la Russie.

« Les accords unilatéraux au détriment des alliés vont également nuire aux Etats-Unis d’Amérique. Celui qui frappe ses partenaires risque de perdre finalement », a déclaré Heiko Maas au journal allemand Bild am Sonntag dans une interview publiée dimanche.

Cependant, le ministre allemand des Affaires étrangères a reconnu que les pourparlers de haut niveau entre les Etats-Unis d’Amérique et la Russie sont un bon signe, ajoutant que la réunion peut être « un pas en avant vers » le désarmement nucléaire. [Un piège tendu contre la Russie, alors que les forces de l’OTAN ont démontré par l’action et la pratique en s’approchant de très près de ses frontières que si l’occasion venait à se présenter un jour, elle sera détruite et  occupée. MIRASTNEWS]

Maas a récemment accusé le dirigeant des Etats-Unis d’Amérique de mettre en péril toute l’architecture de la sécurité européenne. Samedi, il a critiqué Trump, affirmant que l’augmentation des dépenses de défense défendue par le président lors d’un récent sommet de l’OTAN ne rendrait pas le monde plus sûr. Maas a insisté sur le fait que plus d’armes ne signifient pas automatiquement plus de sécurité, ajoutant que les demandes de Trump « n’ont rien à voir avec une politique de sécurité sérieuse ».

Tous les regards sont tournés vers le sommet très attendu entre Vladimir Poutine et Donald Trump, qui se tiendra lundi à Helsinki pour la dernière étape de la tournée européenne de Trump. Un certain nombre de politiciens allemands ont longtemps craint que le président des Etats-Unis d’Amérique puisse prendre des mesures qui ne sont pas conformes à l’OTAN.

Le coordinateur transatlantique de la coalition au pouvoir de la chancelière Angela Merkel, Peter Beyer, a déclaré: « il y a de grandes inquiétudes dans l’alliance quant aux accords que Trump et Poutine pourraient atteindre » pendant le sommet.

Christian Lindner, le chef des Libéraux Démocrates allemands, a fait écho aux préoccupations de Beyer, affirmant qu’il ne faisait pas confiance à Trump et que ses actions dans les domaines du commerce et de la sécurité n’étaient pas dans l’intérêt à long terme de Washington.

L’establishment britannique craint également que Trump ne sape l’OTAN en concluant un «accord de paix» avec Poutine au cours de la réunion. Les politiciens craignent que le président russe puisse persuader Trump de dégrader les engagements militaires états-uniens d’Amérique en Europe, compromettant ainsi la défense des pays de l’OTAN contre la soi-disant « agression russe ».

LIRE PLUS: Les États-Unis d’Amérique n’ont besoin de rien de la Russie, dit McFaul. Mais qui d’autre sera votre boogeyman?

Dans le même temps, Alexander Bartosh, un ancien diplomate russe et expert militaire, a déclaré à RT que la rencontre entre les deux dirigeants inclura simplement de trouver un «programme unificateur pour les États-Unis d’Amérique et la Russie, parce que les relations des deux pays affectent non seulement leur propre bien-être, mais la sécurité internationale dans son ensemble.» « Aucune des parties ne visera à saper l’intégrité de l’OTAN », a-t-il ajouté.

Trump a souvent appelé son homologue russe un «concurrent», suggérant que Poutine pourrait devenir un ami avec le temps. Le président des Etats-Unis d’Amérique insiste sur le fait qu’il ne croit pas que les politiques de son homologue constituent une menace pour les États-Unis d’Amérique ou l’Europe.

Moscou a noté que l’objectif de la réunion est de commencer à changer la situation négative dans les relations entre les États-Unis d’Amérique et la Russie pour le mieux. Interrogé sur ce que le Kremlin pense de Donald Trump appelant Vladimir Poutine à être un «concurrent», Yury Ouchakov, le conseiller du président russe, a déclaré que Moscou considérait le président des Etats-Unis d’Amérique comme un «partenaire».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. L’Allemagne met en garde Trump contre les «accords unilatéraux» avec la Russie avant les pourparlers avec Poutine | Réseau International
  2. L’Allemagne met en garde Trump contre les «accords unilatéraux» avec la Russie avant les pourparlers avec Poutine - ancienprofesseur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :