A la Une

Empoisonnement d’Amesbury: un agent toxique aurait été stocké dans une bouteille de parfum

© REUTERS / Henry Nicholls/File Photo

Quelles conclusions tirera Londres si une bouteille contenant l’agent neurotoxique aurait été trouvée en Grande-Bretagne sur des citoyens britanniques chez eux ? Le Royaume-uni pourrait-il essayer de trafiquer les faits et cacher la vérité ?

La semaine dernière, la police métropolitaine a annoncé avoir découvert une «petite bouteille» contenant l’agent neurotoxique Novichok qui aurait empoisonné Charlie Rowley et Dawn Sturgess à Amesbury.

Selon la BBC, l’agent neurotoxique A-234 (Novichok) trouvé dans la maison de l’une des victimes de l’incident d’Amesbury était contenu dans une bouteille de parfum; la police a cependant refusé de confirmer la déclaration.

LIRE PLUS: La police britannique déclare que la substance mortelle utilisée dans l’incident d’Amesbury a été trouvée

Le média a cité Matthew Rowley disant que son frère Charlie, qui est encore hospitalisé suite à l’empoisonnement présumé, lui avait dit qu’il avait pris la bouteille.

Parlant de la santé de la victime, Matthew a dit qu’il s’inquiétait de son état de santé, ajoutant que Charlie n’était «absolument pas le frère que je connais», bien qu’il ait recommencé à manger de la nourriture solide.

Au cours du week-end, la police métropolitaine a déclaré avoir recueilli plus de 400 échantillons liés à l’enquête, dont un nombre significatif « sont potentiellement contaminés et ont été soumis aux laboratoires de la DSTL pour analyse ».

Ils ont dit plus tôt qu’ils avaient trouvé une « petite bouteille » lors de la perquisition de la maison de Rowley à Amesbury.

« Le mercredi 11 juillet, une petite bouteille a été récupérée lors d’une perquisition dans la maison de Charlie Rowley à Amesbury. Les scientifiques nous ont maintenant confirmé que la substance contenue dans la bouteille est Novichok », indique le communiqué.

Ils ont ajouté que les scientifiques n’avaient pas encore analysé la substance pour déterminer si le poison provenait du même lot qui aurait été utilisé pour empoisonner l’ancien espion russe Sergei Skripal et sa fille Yulia à Salisbury il y a quatre mois. La police britannique a également conseillé aux habitants de ne pas ramasser d’objets inconnus.

Le 30 juin, Charlie Rowley et Dawn Sturgess ont été hospitalisés après s’être effondrés chez eux à Amesbury, à plusieurs kilomètres de Salisbury, où les Skripal ont été retrouvés dans un état similaire en mars.

Sturgess est décédé à l’hôpital le 8 juillet, tandis que Rowley a repris conscience le 10 juillet, les médecins affirmant qu’il n’était plus dans un état critique.

Même si le bureau antiterroriste du Royaume-Uni a reconnu à plusieurs reprises qu’il n’y avait aucune preuve d’un lien entre l’affaire Skripal et l’incident d’Amesbury, un certain nombre de hauts fonctionnaires, dont le secrétaire à la Défense Gavin Williamson et le ministre de la Sécurité Ben Wallace ont accusé la Russie de l’empoisonnement. Le ministère russe des Affaires étrangères a fermement démenti l’implication de Moscou dans les incidents de Salisbury et d’Amesbury.

Traduction et Titre 2 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Comment on Empoisonnement d’Amesbury: un agent toxique aurait été stocké dans une bouteille de parfum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :