A la Une

Rencontre historique entre Vladimir Poutine et Donald Trump à Helsinki

Vladimir Poutine a rencontré Donald Trump ce 16 juillet à Helsinki, en Finlande, pour leur premier sommet bilatéral. De nombreux dossiers diplomatiques étaient à l’ordre du jour de leur entrevue historique.

  • Tout en balayant une nouvelle fois les accusations d’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine, Vladimir Poutine a déclaré qu’il avait voulu voir Donald Trump président car «il parlait de normalisation des relations russo-américaines».

  • Le président Donald Trump a qualifié de «désastre» l’enquête sur la supposée ingérence russe dans la présidentielle américaine, assurant en avoir parlé directement avec son homologue russe Vladimir Poutine. «Il n’y a eu aucune collusion. Tout le monde le sait […]. Nous avons mené une campagne remarquable et c’est la raison pour laquelle je suis président»», a déclaré le chef de l’Etat américain lors de la conférence de presse commune avec son homologue russe.

    A ce propos, Vladimir Poutine a proposé à Washington d’interroger les Russes accusés d’ingérence.

  • Donald Trump a déclaré, en conférence de presse avec Vladimir Poutine, que leur rencontre d’aujourd’hui à Helsinki n’était qu’«un début» au développement des relations russo-américaines.

    Le président américain a en outre estimé que Vladimir Poutine était «un bon concurrent», ce qui, a-t-il tenu à préciser, était «un compliment»»

  • Pour Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, les pourparlers Trump-Poutine se sont déroulés de manière «fantastique», «mieux que super».

Vladimir Poutine a déclaré, lors de sa conférence de presse commune avec son homologue américain, qu’il avait trouver les pourparlers avec Donald Trump «très réussis et très utiles». «Les pourparlers se sont tenus dans une atmosphère franche et de travail», a également rapporté le président russe.

Entre autres dossiers, le maître du Kremlin a déclaré : «Nous sommes pour la prolongation de notre coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et dans le domaine de la cyber-criminalité. Nos services spéciaux travaillent avec beaucoup de succès.»

Donald Trump a lui évoqué un dialogue «direct et ouvert» avec Vladimir Poutine.

  • Donald Trump a évoqué un «très bon début» après son tête-à-tête avec Vladimir Poutine.

    «Je pense que c’est un bon début. Très, très bon début pour tout le monde», a-t-il déclaré à des journalistes après deux heures de tête-à-tête. Les deux dirigeants ont ensuite accueilli leurs délégations respectives pour des discussions élargies avant une conférence de presse conjointe.

  • L’entretien en tête à tête entre Vladimir Poutine et Donald Trump s’est terminé. Les deux chefs d’Etat poursuivent leurs discussion avec les membres des deux délégations, puis doivent s’exprimer en conférence de presse.

  • Vladimir Poutine a fait part de son plaisir de rencontrer Donald Trump en Finlande. Il a rappelé qu’il avait des contacts réguliers avec son homologue américain et a estimé que le moment était venu d’évoquer «de manière plus détaillée» les relations bilatérales entre la Russie et les Etats-Unis. Donald Trump a lui félicité le président de la fédération russe pour le déroulement de la Coupe du monde de football et le parcours de la Sbornaïa dans le tournoi. Il a reconnu que les sujets à discuter étaient nombreux et a évoqué pêle-mêle : le domaine «militaire», les «missiles» et la «puissance nucléaire».

  • Donald Trump a dit son espoir d’aboutir à une relation «extraordinaire» avec Vladimir Poutine : «S’entendre avec la Russie est une bonne chose et pas une mauvaise chose.»

  • Donald Trump a annoncé que la rencontre servirait notamment à désamorcer les tensions entre les deux «grandes nations nucléaires», qui concentrent à elles deux «90% du pouvoir nucléaire» dans le monde.

  • Le premier sommet bilatéral entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki a commencé.

  • La reporter de RT France, Vera Gaufman, présente à Helsinki pour couvrir le sommet, a capté le moment de l’arrivée du cortège présidentiel de Vladimir Poutine devant le palais présidentiel finlandais.

  • Vladimir Poutine a atterri à Helsinki pour ce premier sommet bilatéral avec Donald Trump. L’avion du président russe s’est posé à 11h (heure française) à l’aéroport international de la capitale finlandaise.

Donald Trump est lui arrivé ce 15 juillet au soir à Helsinki en Finlande, à la veille du premier sommet, très attendu, avec le président russe, Vladimir Poutine. Il a été accueilli, en compagnie de la première dame Melania Trump, par le président finlandais, Sauli Niinisto, au Palais présidentiel d’Helsinki.

Quelques heures avant le début de ce sommet historique, Donald Trump a signé une série de tweets dans lesquels il a notamment attribué la difficulté des relations russo-américaines à «la chasse aux sorcières» à laquelle se livrerait, selon lui, le FBI américain, dans le cadre de l’enquête sur la présidentielle américaine de 2016.

Après avoir déclaré il y a trois jours que Vladimir Poutine n’était pas un ennemi, il a classé ce 15 juillet la Russie parmi les «ennemis» des Etat-Unis. Pour l’occasion, des mesures de sécurité drastiques ont été mises en place dans la capitale finlandaise.

Dans la ville de Helsinki, historiquement associée à la neutralité diplomatique, en Finlande, les deux présidents devront s’atteler à réparer des liens mis à mal par le contexte géopolitique des dernières années et auront de nombreux dossiers à aborder sur le plan international. De la situation en Ukraine aux sanctions économiques occidentales touchant la Russie, en passant par les dossiers syriens et iraniens, les points d’achoppements sont nombreux entre les deux pays. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a pour sa part espéré que le sommet permettrait de désamorcer les tensions actuelles.

Les présidents russe et américain se sont déjà rencontrés lors d’autres sommets internationaux, comme celui du G20 en juillet 2017 à Hambourg en Allemagne et celui de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) à Danang au Vietnam, en novembre 2017.

Lire aussi : Vladimir Poutine, ami ou ennemi du président américain ? La réponse de Donald Trump

Source: RT France

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :