A la Une

Airbus et Boeing dissimulent l’identité de 35,4 milliards de dollars USA d’acheteurs chinois en tant que guerre commerciale créant un champ de mines pour les entreprises internationales

Airbus et Boeing ne nommeront pas les clients qui ont passé des commandes de plusieurs milliards de dollars, car la guerre commerciale entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine crée un champ de mines pour les entreprises qui font des affaires dans les deux pays.

En général, Airbus et Boeing ne manquent pas l’occasion de célébrer leurs plus grosses commandes lors des salons aériens annuels – Habituellement, les cadres supérieurs les trompètent bruyamment lors des cérémonies de signature avec une escadrille d’agents de bord souriants.

Pas cette année. Au cours des trois premiers jours de l’expo de Farnborough à l’extérieur de Londres, Airbus a dissimulé l’identité du client pour 24,4 milliards de dollars USA en commandes au prix catalogue. Boeing a emboîté le pas en ce qui concerne les accords conclus pour des avions évalués à 11 milliards de dollars USA avant les rabais habituels.

Boeing a beaucoup à perdre en Chine alors que Trump et Xi s’affrontent

Pourquoi? Le chef des ventes d’Airbus pointe le doigt sur le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, dont la guerre commerciale avec la Chine a créé un champ de mines pour les entreprises mondiales qui font des affaires dans les deux pays.

« Le monde d’aujourd’hui est régi par les tweets que nous recevons chaque matin d’un côté de l’Atlantique », a déclaré Eric Schulz, le meilleur vendeur d’Airbus, lors d’une présentation aux investisseurs mercredi. « Donc, vous savez que cela met beaucoup de pression au sein des compagnies aériennes, cela met beaucoup de pression au sein des gouvernements. »

SCMP – Sentifi – Des thèmes meilleurs et l’attention sur le marché

Certains clients, notamment en Asie, ont demandé à Airbus de « ne pas alimenter le feu », a déclaré M. Schulz.

Certaines des commandes cachées proviennent de clients en Chine, selon des personnes qui connaissent le sujet et qui ont demandé à ne pas être identifiées en train de discuter d’informations non publiques. Trump est enfermé dans une guerre commerciale avec le plus grand rival des Etats-Unis d’Amérique pour la domination économique mondiale.

Les commandes cachées constituent une part importante des ventes d’Airbus pour le salon. Lundi, une firme de leasing non identifiée a signé un protocole d’accord portant sur 80 appareils de la célèbre famille A320neo, d’une valeur de 8,85 milliards de dollars USA avant les réductions habituelles.

La demande asiatique pour 16 000 avions est un gros lot pour Boeing et Airbus

Cette opération a été suivie d’une transaction de 11,5 milliards de dollars états-uniens d’Amérique pour 100 avions à fuselage étroit et d’un contrat pour huit avions gros porteurs A350-900 totalisant 2,5 milliards de dollars états-uniens d’Amérique. Le jeudi, il y a eu une autre commande, cette fois pour six de ses A330neos, évaluée à environ 1,5 milliard de dollars.

La plupart des commandes non identifiées enregistrées par Boeing et Airbus sont considérées par les analystes comme étant placées par des compagnies aériennes chinoises ou des sociétés de crédit-bail. Les acheteurs ne sont généralement pas rendus publics avant que les achats ne soient approuvés par le gouvernement chinois.

« Je préférerais qu’ils soient divulgués, mais à la fin de la journée, vous savez quoi, l’argent est dans la banque », a déclaré Schulz. « Et ainsi divulgués, non divulgués, cela ne fait pas beaucoup de différence. Les ordres sont là, c’est tout. »

Airbus est basé à Toulouse, en France.

Alors que Boeing n’a pas annoncé de ventes en Chine continentale, elle a conclu un accord pour vendre 100 de ses 737 Max à jets étroits au VietJet en Asie, dans un accord évalué à 12,7 milliards de dollars USA qui fera de la compagnie aérienne asiatique low cost le plus gros client pour la plus grande version de l’avion.

VietJet, première compagnie aérienne privée du Vietnam, a renforcé sa flotte et étendu son réseau régional. L’accord avec Boeing comprend également une formation et une assistance technique au Vietnam, ce qui aidera à développer l’aviation dans le pays.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : South China Morning Post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :