A la Une

La Russie dénonce la préparation d’une nouvelle provocation possible en Syrie

Moscou, 18 juillet (Prensa Latina) – La Russie a dénoncé la possible préparation par l’organisation des Casques Blancs d’une nouvelle provocation pour accuser le gouvernement syrien d’utiliser des armes chimiques contre la population dans la province d’Idlib.

Nous avons des informations fiables selon lesquelles une caravane de Casques Blancs, facturant plusieurs scénarios de fausses attaques chimiques, a fait un séjour dans une ville d’Idlib, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zajarova.

Des véhicules ont été débarqués des combinaisons de protection contre les attaques chimiques et des spécialistes dans ce domaine, ainsi que des roquettes et d’autres armements, puis la colonne des voitures a continué à voyager, a expliqué la porte-parole.

Il serait bon de savoir quand il sera ordonné d’utiliser tous ces dispositifs, mais il n’est pas exclu qu’après l’évacuation des Casques Blancs, ce serait le moment d’employer ces ressources et de créer une nouvelle provocation, semblable à celle du 7 avril, dans la ville de Ghouta, a-t-elle souligné.

Les entités internationales correspondantes ont un rapport détaillé sur la préparation d’une nouvelle provocation, cette fois à Idlib, a souligné Zajarova.

Les Casques blancs entretiennent des contacts étroits avec les dirigeants des formations armées extrémistes et il est connu de leur participation à l’élimination des prisonniers de guerre de l’armée syrienne, a-t-elle révélé.

La Syrie a maintenant besoin de ressources pour reconstruire son infrastructure, créer des emplois et nettoyer son territoire, après le conflit. L’Occident devrait utiliser les ressources envoyées à temps aux Casques Blancs pour contribuer au redressement du pays levantin, a-t-elle estimé.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Prensa Latina

Des missiles TOW made in USA aux mains du Hezbollah

Cliquer sur le lien pour regarder la vidéo

https://flowplayer.com/e/?t=Assad%20surprend%20le%20Hezbollah&c=eyJkZWJ1ZyI6ZmFsc2UsImRpc2FibGVkIjpmYWxzZSwiZnVsbHNjcmVlbiI6dHJ1ZSwia2V5Ym9hcmQiOnRydWUsInJhdGlvIjowLjU2MjUsImFkYXB0aXZlUmF0aW8iOmZhbHNlLCJydG1wIjowLCJwcm94eSI6ImJlc3QiLCJobHNRdWFsaXRpZXMiOnRydWUsInNwbGFzaCI6ZmFsc2UsImxpdmUiOmZhbHNlLCJsaXZlUG9zaXRpb25PZmZzZXQiOjEyMCwic3dmIjoiLy9yZWxlYXNlcy5mbG93cGxheWVyLm9yZy83LjEuMC9mbG93cGxheWVyLnN3ZiIsInN3ZkhscyI6Ii8vcmVsZWFzZXMuZmxvd3BsYXllci5vcmcvNy4xLjAvZmxvd3BsYXllcmhscy5zd2YiLCJzcGVlZHMiOlswLjI1LDAuNSwxLDEuNSwyXSwidG9vbHRpcCI6dHJ1ZSwibW91c2VvdXRUaW1lb3V0Ijo1MDAwLCJ2b2x1bWUiOiIxIiwiZXJyb3JzIjpbIiIsIlZpZGVvIGxvYWRpbmcgYWJvcnRlZCIsIk5ldHdvcmsgZXJyb3IiLCJWaWRlbyBub3QgcHJvcGVybHkgZW5jb2RlZCIsIlZpZGVvIGZpbGUgbm90IGZvdW5kIiwiVW5zdXBwb3J0ZWQgdmlkZW8iLCJTa2luIG5vdCBmb3VuZCIsIlNXRiBmaWxlIG5vdCBmb3VuZCIsIlN1YnRpdGxlcyBub3QgZm91bmQiLCJJbnZhbGlkIFJUTVAgVVJMIiwiVW5zdXBwb3J0ZWQgdmlkZW8gZm9ybWF0LiBUcnkgaW5zdGFsbGluZyBBZG9iZSBGbGFzaC4iXSwiZXJyb3JVcmxzIjpbIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsIiIsImh0dHA6Ly9nZXQuYWRvYmUuY29tL2ZsYXNocGxheWVyLyJdLCJwbGF5bGlzdCI6W10sImhsc0ZpeCI6bnVsbCwiZGlzYWJsZUlubGluZSI6ZmFsc2UsImF1dG9wbGF5IjpmYWxzZSwiY2xpcCI6eyJzb3VyY2VzIjpbeyJ0eXBlIjoiYXBwbGljYXRpb24veC1tcGVndXJsIiwic3JjIjoiaHR0cHM6Ly81YTYxZGU4ZWQ3MTlkLnN0cmVhbWxvY2submV0L3ZvZC9fZGVmaW5zdF8vc21pbDpodHRwLy9wcm9ncmFtLzIwMTgwNzE5L2RlcmFhLnNtaWwvcGxheWxpc3QubTN1OCJ9XX0sImhvc3RuYW1lIjoid3d3LnByZXNzdHYuY29tIiwib3JpZ2luIjoiaHR0cHM6Ly93d3cucHJlc3N0di5jb20vRGV0YWlsRnIvMjAxOC8wNy8xOS81Njg1ODAvQXNzYWQtc3VycHJlbmQtbGUtSGV6Ym9sbGFoIiwianMiOltdLCJjc3MiOltdfQ%3D%3D&r=https%3A%2F%2Fwww.presstv.com%2FDetailFr%2F2018%2F07%2F19%2F568580%2FAssad-surprend-le-Hezbollah

Des milliards de dollars d’armes et de munitions ont été fournies aux terroristes qaïdistes dans le sud de la Syrie. Mais ces armes viennent de tomber entre les mains de l’armée syrienne. Qu’en a fait Assad ? 

Source: Press TV


Velayati : l’Iran ne tolère pas la présence des Américains dans la région

26855ab0-b82b-40e2-a1d1-acc10251280a

Le conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales Ali Akbar Velayati, lors d’une interview exclusive avec Russia Today, le 15 juillet 2018. ©Capture d’écran

« La Russie ne s’est pas encore opposée à la présence de l’Iran en Syrie », a rappelé un haut responsable iranien.

Lors d’une interview exclusive avec la chaîne de télévision Russia Today, le 15 juillet, le conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales, Ali Akbar Velayati, a souligné que l’Iran s’opposait à la présence des forces américaines dans la région.

Interrogé sur les politiques des États-Unis au Moyen-Orient, M. Velayati a répondu que la République islamique d’Iran s’oppose à toute sorte de présence des Américains dans la région, surtout s’ils veulent continuer d’y asseoir leur hégémonie.

« C’est notre région et il est totalement compréhensible et légal que nous y soyons présents. Pourquoi les États-Unis veulent-ils rester dans notre région ? Quand ils sont là, la seule chose qu’ils font est de créer des groupes terroristes. L’ancien secrétaire d’État des États-Unis, Hillary Clinton, a déjà reconnu avoir mis en place des groupes terroristes en Irak et en Syrie. C’est ce que lui a rappelé Donald Trump lors de sa campagne présidentielle », a expliqué le conseiller de l’Ayatollah Khamenei.

Alors qu’on lui demandait quels sont les projets des États-Unis pour faire sortir l’Iran de Syrie et d’Irak, Ali Akbar Velayati a déclaré que les Iraniens, qui se soucient uniquement des intérêts des peuples de la région, ne font aucun cas des propos de M. Trump, de M. Bolton ou d’autres responsables américains.

Évoquant les coopérations entre l’Iran et les « pays amis » comme la Syrie, l’Irak, le Liban et le Yémen, Ali Akbar Velayati a réaffirmé que l’Iran ne permettrait pas à Washington de s’ingérer dans les affaires intérieures de ses amis. « Cela est une politique immuable de la République islamique d’Iran », a-t-il ajouté.

La présentatrice de Russia Today a ensuite interrogé M. Velayati à propos des relations en croissance de Moscou avec Tel-Aviv, lui demandant si l’Iran pouvait toujours faire confiance à la Russie.

« Nous avons confiance en la Russie en ce qui concerne les politiques que nous partageons à propos de la région. Mais chaque pays suit ses propres intérêts. Il est normal que les Russes et nous, nous ne partagions pas les mêmes politiques dans tous les domaines », a rétorqué le responsable iranien.

À la question de savoir si les Russes s’opposent à la présence de l’Iran dans la région, M. Velayati a répondu : « Nous n’avons jamais entendu les responsables russes s’exprimer contre la présence de l’Iran en Syrie ou dans la région, car cette région est la nôtre comme elle est celle de la Russie. C’est pourquoi nous entretenons des coopérations régionales. »

Ali Akbar Velayati a souligné que l’Iran resterait en Syrie tant que le gouvernement légitime de Damas le demanderait.

Source: Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. La Russie dénonce la préparation d’une nouvelle provocation possible en Syrie | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :