A la Une

La Chine unit les BRICS pour lutter contre le protectionnisme et la guerre commerciale

Liu Kun, ministre chinois des Finances, lors de la cérémonie d’ouverture de la troisième réunion annuelle de la Banque New Development à Shanghai, le 28 mai 2018. La Chine a rallié le soutien des plus grandes économies en développement contre le protectionnisme sur presque toutes les importations chinoises. (PHOTO / XINHUA)

La Chine a rallié le soutien des plus grandes économies en développement pour repousser le protectionnisme, alors que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump menace d’imposer des droits de douane sur presque toutes les importations chinoises.

La Chine, le Brésil, la Russie, l’Inde et l’Afrique du Sud se sont mis d’accord pour « lutter contre le protectionnisme commercial » après une réunion au sommet des ministres des finances et des banquiers centraux du Groupe des 20 à Buenos Aires, a annoncé le ministère chinois des Finances dans un communiqué posté sur son site Internet.

LIRE AUSSI: Le protectionnisme rend les États-Unis d’Amérique vulnérables

Les BRICS devraient « soutenir fermement la mondialisation économique et le multilatéralisme et s’opposer sans équivoque à l’unilatéralisme et au protectionnisme », alors que l’économie mondiale est confrontée à des incertitudes et à une instabilité croissantes, a déclaré le ministre des Finances Liu Kun.

Liu a également exhorté ses homologues à inciter les pays avancés à adopter des politiques économiques « responsables » et à « surveiller de près » la pression sur les flux de capitaux dans les marchés émergents provoquée par les changements politiques dans les pays développés, selon le communiqué.

Les commentaires sont venus après que Trump ait dit qu’il était « prêt à partir » avec 500 milliards de dollars états-uniens d’Amérique de droits de douane sur les importations en provenance de la Chine et accusé la nation asiatique et l’Union européenne d’affaiblir leurs devises pour obtenir des avantages commerciaux. La tension commerciale fait partie des risques croissants pour l’économie mondiale, qui est déjà de moins en moins synchronisée, selon un projet de déclaration du G-20.

Lors de la réunion, Liu a également promis le soutien de la Chine pour améliorer les infrastructures dans les BRICS et d’autres pays en développement. Les responsables ont également discuté de questions telles que les réserves d’urgence pour les membres et les flux de capitaux illégaux, en prévision d’un sommet des BRICS à Johannesburg plus tard ce mois-ci.

LIRE PLUS: Le FMI prévient que les droits de douane nuisent à l’économie alors que les États-Unis d’Amérique menacent

Traduction : MIRASTNEWS

Source : China Daily

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :