A la Une

Les Bleus, l’accès au renseignement, le logement Quai Branly : le Canard bombarde l’affaire Benalla

Source: AFP
Philippe Mizerski et Alexandre Benalla le 1er mai, illustration

Les yeux et les oreilles du président?

Dans son édition du 25 juillet, l’hebdomadaire qui sort tous les mercredis participe au déversement de révélations qui alimente la presse française depuis le début de l’affaire Benalla. Le palmipède ouvre les vannes en grand.

L’édition du Canard enchaîné de ce 25 juillet multiplie les révélations à charge dans l’affaire Benalla. Au moins trois informations livrées par le palmipède retiennent l’attention et mettent à mal les lignes de défense dressées par le ministre de l’Intérieur et le président de la République lui-même.

Premièrement, l’hebdomadaire livre une information que le ministre de l’Intérieur s’est échiné à nier catégoriquement au cours de ses deux auditions parlementaires sous serment, à l’Assemblée puis au Sénat : selon les informations du journal qui cite un enquêteur de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), Alexandre Benalla avait le bras très long au sein des forces de sécurité, à tel point qu’il avait accès, selon ce témoignage, à «tous les télégrammes, à toutes les notes de service» de la police. Par ailleurs, selon le Canard, qui cite toujours cette source : «On le [Alexandre Benalla] voyait régulièrement dans la salle de commandement, et sur des dispositifs. Son omniprésence, comme sa façon d’agir, donnaient le sentiment qu’il faisait partie de la haute hiérarchie policière.» Un sentiment que semblait cette fois partager Gérard Collomb, selon ses propres déclarations.

Alexandre Benalla logeait-il Quai Branly ?

Autre révélation qui semble gêner le gouvernement, lequel s’est énergiquement ingénié à qualifier cette information de «fake news» à plusieurs reprises, notamment par la voix d’Agnès Buzyn et du président lui-même dans son allocution privée du 24 juillet à la maison de l’Amérique latine à Paris : Alexandre Benalla aurait bien déclaré dans un document de l’administration fiscale — dont l’hebdomadaire s’est procuré une copie — qu’il occupait un logement au 11, Quai Branly à Paris. Pour mémoire, c’est dans cette dépendance de l’Elysée, sobrement appelée le site de l’Alma, que François Mitterrand avait logé sa famille illégitime, ainsi que cela avait été révélé par la suite dans le cadre de l’affaire Mazarine Pingeot, sa fille cachée.

A l’appui de cette révélation, Le Canard enchaîné produit dans ses colonnes la copie du document, ainsi que l’a relevé l’élu Les Républicains de Saône-et-Loire, Gilles Platret.

Gilles PLATRET @gillesplatret

Le @canardenchaine révèle également ce matin, outre le mensonge de Collomb sous serment, que l’Elysée a menti en assurant que n’a jamais habité dans le logement de fonction quai Branly : il le déclare à l’administration fiscale comme son logement à compter du 9 juillet.

Enfin, l’hebdomadaire relate la soirée du retour des Bleus en France et révèle le rôle de premier plan d’Alexandre Benalla, vu depuis les coulisses.

Le retour très mouvementé des Bleus : un ratage signé Elysée ?

Selon les informations du palmipède, lors de la journée du retour de l’équipe de France, après avoir eu maille à partir avec un commandant de gendarmerie sur le tarmac à Roissy, ainsi que RT France le rapportait le 20 juillet, l’ancien attaché de mission au cabinet de l’Elysée aurait ensuite été chargé d’imposer une «cadence d’enfer» au bus conduisant les Bleus sur les Champs-Elysées. «A la clé, l’assurance pour Macron de faire l’ouverture des 20 heures avec les Bleus en direct à l’Elysée», selon le Canard.

Le journal révèle également comment s’est déroulée l’évacuation de la Place de la Concorde qui a eu lieu plus tard dans la soirée, lorsque les 300 000 fans massés dans le secteur s’attardaient, déçus de n’avoir pas pu célébrer le sacre de leur champions du monde : «Benalla, en bon maître de cérémonie, a donné l’ordre à un commissaire — qui s’est rebiffé, avant d’obéir — de disperser le peuple de la Concorde à coups de matraque.» Ces informations se recoupent également avec celles que RT France publiait le 20 juillet.

Lire aussi : Arrivée des Bleus à Roissy : Gendarme : «Qui êtes-vous ?», Benalla : «Vous me manquez de respect»

Titre 2: MIRASTNEWS

Source: RT – France

Pourrait-il s’agir d’un complot ourdi dans l’ombre? Ceci ne s’est jamais produit pour les pilleurs de la République du Congo et d’autres faits graves qui leurs sont reprochés, dont nombreux sont membres de la Franc-maçonnerie. Ce n’est qu’une interrogation, pas une affirmation. Voir ci-dessous.

En savoir plus: CONGO – voici une infime partie de la richesse pillée par le clan Sassou, saisie en Malaisie (video incroyable)

Alexandre Benalla suspendu à titre conservatoire de la Grande loge nationale de France

© JOEL SAGET Source: AFP
Les symboles de la Grande loge nationale française, illustration

Membre de la Grande loge nationale de France depuis janvier 2017 au sein de l’atelier des Chevaliers de l’espérance, Alexandre Benalla a été suspendu à titre conservatoire jusqu’à l’issue de la procédure judiciaire le concernant.

Selon les informations du magazine L’Express, Alexandre Benalla a été initié au sein de la «Loge Les Chevaliers de l’Espérance de la Grande Loge Nationale Française (GLNF)». Ce franc-maçon porte le matricule 106161 de cette obédience depuis janvier 2017, selon des documents internes.

La suspension d’Alexandre Benalla a été prononcée par ordonnance de son Grand Maître Provincial au début de cette semaine, le 23 ou le 24 juillet

L’hebdomadaire cite le Grand Maître de la GLNF, Jean-Pierre Servel qui explique que la Grande loge nationale a dû procéder à la suspension à titre conservatoire d’Alexandre Benalla le temps de l’enquête qui le vise actuellement. «Conformément à notre jurisprudence constante, dès qu’un frère est mis en examen, nous respectons sa présomption d’innocence, nous ne prenons donc aucune sanction mais nous le suspendons à titre conservatoire jusqu’à l’issue de la procédure judiciaire», explique-t-il.

La source maçonnique du journal précise : «La suspension d’Alexandre Benalla a été prononcée par ordonnance de son Grand Maître Provincial au début de cette semaine, le 23 ou le 24 juillet.» L’Express fait également état du peu d’assiduité d’Alexandre Benalla lors des réunions rituelles de sa loge depuis l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017.

Benalla au Grand Orient de France ? Mauvaise pioche !

Dans un premier temps, les sites web d’information de Valeurs actuelles et Explicite avaient évoqué une proximité d’Alexandre Benalla avec les loges de «l’Emir Abdel Kader» et du Grand Orient de France. Ce à quoi ce dernier s’est inscrit en faux : «Démenti sur une pseudo-appartenance. Plusieurs pseudo-informations diffusées et relayées par des sites complotistes assurent depuis quelques jours que monsieur Benalla serait membre du Grand Orient de France. Un démenti formel peut être apporté. Il n’est pas membre de notre Obédience et ne l’a jamais été», confie le GODF dans un communiqué.

Dans cette période où l’antimaçonnisme prospère à nouveau, il nous appartient collectivement d’exercer une vigilance particulière vis-à-vis des informations tronquées ou mensongères […]

Il fustige également une «assertion mensongère reprise par des organes de presse réputés sérieux, qui ne se sont en l’occurrence jamais souciés de recouper et de vérifier cette fausse information, ce qui altère l’image et la réputation de notre Obédience et de ses membres». «Dans cette période où l’antimaçonnisme prospère à nouveau, il nous appartient collectivement d’exercer une vigilance particulière vis-à-vis des informations tronquées ou mensongères relayées par malveillance à l’égard de la franc-maçonnerie ou par absence de déontologie», conclut le texte.

Lire aussi : Nouvelle révélation : Alexandre Benalla aurait été habilité «secret défense»

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :