A la Une

Y’aurait-il de la vie sur Mars? Des scientifiques découvrent un «lac» souterrain au pôle sud

© NASA

Les scientifiques ont découvert ce qu’ils croient être un lac caché sous un mille de glace au pôle sud de Mars. L’eau a été détectée par radar et est située sous la calotte polaire sud de la planète rouge

La découverte a été dévoilée dans une étude menée par l’Agence spatiale italienne. Les preuves proviennent du MARSIS (Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionosphere Sounding), qui se trouve sur la sonde Mars Express de l’Agence spatiale européenne.

L’instrument utilise des impulsions de radar pour étudier la structure intérieure de la planète et orbite autour de Mars sur la sonde spatiale européenne Mars Express depuis 2003.

Les scientifiques ont expliqué que les signaux radar rebondissaient de différentes manières sur le Mars Express, en fonction du matériel trouvé – et, selon l’équipe italienne, les nouveaux signaux captés sur le pôle sud de Mars ne pourraient être expliqués que par un grand réseau souterrain d’une grande masse souterraine d’eau.

« Nous avons découvert l’eau sur Mars », a déclaré Roberto Orosei, scientifique à l’Institut national d’astrophysique en Italie et co-chercheur sur MARSIS, dans une vidéo sur cette découverte. Orosei a déclaré que MARSIS « était capable de détecter des échos sous la calotte polaire méridionale de Mars qui étaient plus forts que les échos de surface ».

« Cette condition sur Terre ne se produit que lorsque vous observez des eaux sous-glaciaires comme en Antarctique dans des endroits comme le lac Vostok », a-t-il ajouté.

L’équipe soupçonne également que bien qu’ils n’aient trouvé que des preuves d’eau à un endroit, ce n’est probablement pas le seul lac sous-glaciaire sur Mars. Le «lac» a environ 12,5 milles de largeur, au moins 3 pieds de profondeur et se trouve sous environ un mille de glace.

Certains scientifiques ne sont pas si certains de cette découverte. Steve Clifford, un scientifique spécialisé dans l’eau sur Mars à l’Institut des sciences planétaires en Arizona, a déclaré à Space.com que si l’argument de l’équipe italienne était « très convaincant », il n’était « pas concluant ».

Clifford a déclaré qu’il y avait « toujours la possibilité que les conditions que nous n’avons pas prévues existent à la base de la casquette » qui font apparaître qu’il y a de l’eau là-bas.

Les scientifiques italiens ont déclaré que « des reflets brillants sur le sous-sol sont évidents dans une zone bien définie de 20 kilomètres de large » entourée de « zones beaucoup moins réfléchissantes ». La zone brillante en question a une « permittivité diélectrique relative élevée », ce qui, en termes moins scientifiques, signifie qu’elle correspond à celle des matières aquifères.

« Nous interprétons cette caractéristique comme un corps stable d’eau liquide sur Mars », indique l’étude.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :