A la Une

Guotai Junan cherche à acheter une firme vietnamienne

Guotai Junan International est en pourparlers avec Vietnam Investment Securities (IVS) sur une participation majoritaire dans le courtage vietnamien, a annoncé IVS sur son compte public WeChat.

Le mouvement, qui intervient après l’ouverture par Guotai Junan International de son bureau de Singapour en 2015, marque l’expansion stratégique des sociétés de courtage chinoises dans les pays de l’initiative Belt & Road Initiative.

L’annonce d’IVS a indiqué que son conseil d’administration avait adopté une résolution pour introduire de multiples investisseurs stratégiques par placement privé le 18 juillet.

Le plus gros acheteur de placements privés était Guotai Junan International. La branche de Hong Kong du troisième plus grand courtier de la partie continentale de la Chine par les actifs a reçu 46 millions d’actions IVS, 51 pour cent du capital social après la reconstitution.

LIRE AUSSI: Le monde d’un courtier à travers sa boule de cristal

Le capital social d’IVS devrait passer de 340 milliards de dongs (14,68 millions de dollars) à 900 milliards de dongs si l’acquisition future se matérialise, selon l’annonce. D’autres investisseurs stratégiques incluent le fournisseur de services de conseil en gestion basé à Hô Chi Minh-Ville Dazhong (Vietnam) International et la société de services financiers basée à Hanoi Long Viet.

Établie en 2007 et cotée à la Bourse de Hanoi en 2011, IVS est la seule parmi les dix plus grandes sociétés de courtage au Vietnam à avoir un actionnaire de la partie continentale de la Chine, affirme l’entreprise.

Selon la structure actuelle d’IVS, son président Hao Dan, un ressortissant chinois, est le principal actionnaire avec 25,36% des actions, selon les chiffres compilés par Bloomberg.

Dans un dépôt publié par Guotai Junan International à la bourse au début du mois, la société de courtage a déclaré que la société est en négociations actives sur un projet d’acquisition de participation majoritaire dans une société au Vietnam qui est principalement engagée dans la fourniture de services financiers.

Si l’acquisition devait se poursuivre, Guotai Junan pourrait continuer à développer sa présence commerciale en Asie du Sud-Est après sa création à Singapour, ce qui lui permettra de saisir les opportunités de B & R, a annoncé l’agence.

LIRE PLUS: Les entreprises qui achètent à l’étranger doivent garder leur personnel à bord

Dans une réponse par courriel à l’enquête de China Daily, Guotai Junan a indiqué que la société était toujours en négociations avec l’entreprise cible. Il n’a pas nommé l’entreprise et a déclaré que le prix de l’acquisition ne pouvait être divulgué.

Il a également indiqué à China Daily qu’il n’avait pas d’autres projets de fusion et d’acquisition dans les pays B & R à ce stade. Le bureau de Singapour est actuellement la seule filiale outre-mer de la société de bourse cotée.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : China Daily

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :