A la Une

L’armée russe repousse l’attaque de drones par des militants sur la base aérienne de Lattaquié en Syrie

Un système de défense aérienne russe Pantsir-S1 est vu à la base aérienne de Hmeimim dans la province de Lattaquié en Syrie. (Photo non datée par Sputnik)

L’armée russe a déjoué une attaque de drones lancée par des groupes terroristes contre sa base aérienne permanente dans la province de Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie, par où des avions de combat russes lancent des frappes aériennes contre des terroristes Takfiri de Daesh et d’autres militants parrainés par des étrangers dans le pays arabe déchiré par la guerre.

Dans un communiqué publié samedi soir, le Centre de réconciliation russe en Syrie a annoncé la nouvelle, indiquant que les défenses de la base aérienne de Hmeimim ont abattu un véhicule aérien sans pilote (UAV) lancé depuis des zones tenues par des militants au nord de Lattaquié.

« La cible aérienne a été détruite à une distance significative de la base » par un feu antiaérien de manière routinière, a indiqué le communiqué, ajoutant qu’il n’y a pas eu de blessures ni de dégâts matériels.

La déclaration a ajouté que le processus d’envoi de drones de combat vers la base aérienne depuis les zones tenues par les militants était en cours. La majorité des drones de combat lancés par les militants contre la base ont été abattus grâce au système d’arme antiaérien russe Pantsir-S1, a-t-il ajouté.

La base aérienne de Hmeimim a récemment été une cible fréquente des attaques de drones, avec au moins trois incidents similaires survenus ce mois-ci. L’agression la plus importante sur l’aérodrome russe a eu lieu en janvier et a impliqué au moins dix drones ciblant simultanément la base.

La Russie a aidé les forces syriennes dans une bataille en cours dans la province de Dayr al-Zawr alors que Daech lutte pour conserver ses dernières positions dans l’est de la Syrie.

L’assistance militaire russe, qui a débuté en septembre 2015 à la demande officielle du gouvernement syrien, s’est révélée efficace alors que les Syriens continuent de récupérer des zones clés de Daesh et d’autres groupes terroristes à travers le pays.

L’armée syrienne libère 8 villes et villages de Yarmouk

Par ailleurs, samedi, l’agence de presse officielle syrienne SANA, citant un responsable militaire anonyme, a rapporté que huit autres villages et villes de la région du bassin d’al-Yarmouk avaient été libérés suite à l’intensification des opérations antiterroristes menées par les unités de l’armée arabe syrienne dans la campagne de l’extrême nord-ouest de la province de Daraa.

La source a déclaré à SANA samedi que les unités de l’armée ont établi le contrôle sur les villages et les villes de Saisoun, al-Awam, Jumla, Ein Hamata, Abou Reqa, Abou Kherj, al-Nafi’a et Sadd al-Nafi’a.

Depuis mars 2011, la Syrie est en proie au militantisme soutenu par l’étranger. Selon le gouvernement syrien, le régime israélien et ses alliés occidentaux et régionaux aident les groupes terroristes Takfiri à semer le chaos dans le pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :