A la Une

Opinion: Pourquoi les relations Chine-USA vont-elles en chute libre?

Note de l’éditeur: James Rae est un chercheur invité Fulbright à l’Université des études étrangères de Pékin. L’article reflète l’opinion de l’auteur et pas nécessairement l’opinion de la CGTN.

La Chine est prête à imposer des droits de douane supplémentaires sur les importations des Etats-Unis d’Amérique d’une valeur de 60 milliards de dollars, selon un communiqué publié vendredi par le ministère chinois du Commerce. C’est une contre-mesure contre la proposition du président des USA Donald Trump d’augmenter les tarifs de 200 milliards de dollars de produits chinois à 25% contre 10%.

Il devient de plus en plus évident que l’annonce n’est pas motivée par un esprit politique menant aux élections des Etats-Unis d’Amérique de 2018, mais plutôt la préférence stratégique du président Trump, libéré des pressions exercées par les principaux conseillers en matière de libre-échange, qui avaient des opinions positives sur les relations Chine-USA.

Sur la base de la composition actuelle des principaux conseillers de Trump, on devrait maintenant s’attendre à ce que les différends commerciaux bilatéraux soient la norme pendant la présidence de Trump, en ciblant la Chine comme principal défi.

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump prend la parole lors d’un rassemblement politique au Mohegan Sun Arena à Wilkes-Barre, en Pennsylvanie, le 2 août 2018. / VCG Photo

Beaucoup aux États-Unis d’Amérique s’inquiètent de la compétitivité des Etats-Unis d’Amérique vis-à-vis de la Chine. La rapide inflation des prix de l’immobilier et des produits de base en Chine a produit des gains de richesse spectaculaires, et une classe moyenne en plein essor est estimée être plus importante que l’ensemble de la population des Etats-Unis d’Amérique.

Pendant ce temps, l’atelier mondial et la destination de longue date des investissements directs étrangers (IDE) et de la fabrication mondiale sont maintenant les investisseurs les plus dynamiques du monde, construisant des projets d’infrastructure géants dans les pays en développement et de vastes excédents commerciaux avec les pays les plus riches.

Le yuan chinois devient une monnaie de réserve, les obligations comme «dim sum» étant de plus en plus attractives et les transactions en RMB étant de plus en plus courantes. La Chine accorde la priorité à l’innovation nationale grâce à une variété d’investissements dirigés par l’État et à des tentatives d’acquisition de technologies occidentales, tandis que les entreprises chinoises se lancent dans le commerce électronique et l’énergie verte.

De plus, la constellation du nouveau projet Route de la soie, l’Initiative ceinture et route, la Banque asiatique d’investissement et d’autres efforts économiques bilatéraux et multilatéraux, représentent un nouveau multilatéralisme dirigé par la Chine qui place l’Asie au centre des affaires économiques mondiales multipolaires. En d’autres termes, le pouvoir économique de la Chine est réel et durable et la prédominance des Etats-Unis d’Amérique est mise en doute.

Un billet de banque chinois de 100 yuans repose sur des billets d’un dollar des USA. / VCG photo

Le président Trump a eu raison de diagnostiquer le malaise du modèle économique des Etats-Unis d’Amérique et le manque de compétitivité de nombreux secteurs de l’économie des USA. L’absence d’investissements dans les ressources humaines et les infrastructures a évincé la classe ouvrière états-uniennes d’Amérique, et les électeurs des deux parties sont profondément sceptiques quant au libre-échange et aux avantages inégaux de la mondialisation.

Cependant, le recours de Trump est sérieusement vicié.

Tenter de saper le libre-échange mondial et les organisations multilatérales, briser l’Union européenne et saper l’alliance de l’Atlantique Nord, briser la zone de libre-échange nord-américaine et contrer la montée en puissance de la Chine ne rend pas l’Amérique encore plus vivante mais crée le chaos et l’insécurité.

Les industries de pointe comme la Silicon Valley dépendent des immigrés hautement qualifiés et de la formation universitaire d’élite pour stimuler l’innovation et la croissance américaines, la mise en place de barrières compromettra la compétitivité des Etats-Unis d’Amérique. Réinvestir dans l’éducation, l’infrastructure et les technologies de pointe des USA (c’est-à-dire son plan d’infrastructure national prévu qui n’a jamais été introduit) sont des étapes nécessaires pour reconstruire l’avenir économique des États-Unis d’Amérique, en particulier en tirant des leçons des tendances mondiales et des normes internationales.

En plus, aussi, soutient le multilatéralisme et engage la Chine dans ce système. Au cours des deux dernières décennies, l’Occident a attiré la Chine dans l’architecture mondiale des finances, du commerce et du développement, notamment en adhérant à l’Organisation mondiale du commerce.

De nombreux progrès ont été réalisés sur la convertibilité des monnaies, le respect des règles commerciales et la protection du droit d’auteur, l’institutionnalisation des droits de propriété privée et des contrats commerciaux, la réforme juridique, notamment des brevets et de la propriété intellectuelle. De plus, la chaîne d’approvisionnement des entreprises étrangères qui font des affaires en Chine ne cesse de s’améliorer, obtenant des produits sur les marchés de manière efficace et abordable malgré l’inflation des salaires.

Port de Jiujiang, dans la province du Jiangxi (est), le 19 juin 2018. / VCG photo

Les dirigeants chinois ne capituleront pas dans l’escalade de la guerre commerciale en augmentant les droits de douane pouvant atteindre 200 ou 500 milliards de dollars des USA, voire le total des importations. L’économie chinoise est déjà soumise à des contrôles étatiques importants et est donc prête à faire face à la concurrence dans un monde protectionniste.

En outre, la consommation intérieure représente une part de plus en plus rapide de l’économie et la Chine n’est pas aussi dépendante du modèle axé sur les exportations qu’il y a dix ans.

En outre, l’investissement de la Chine dans sa diplomatie a contribué à nouer de bonnes relations avec la plupart des pays du monde, étant donné que l’Europe restera ouverte au commerce, Pékin devrait être en mesure de surmonter cette tempête.

Trump n’a guère incité les pays européens à se ranger aux côtés des Etats-Unis d’Amérique, mis à part un vague plan concernant l’ouverture commerciale de Jean-Claude Juncker, tandis que la Chine continue de renforcer son engagement bilatéral direct dans le bloc 16 + 1.

Personne ne gagne une guerre commerciale et les États-Unis d’Amérique ont beaucoup à perdre s’ils n’ont pas de stratégie de sortie dans ce conflit auto-initié.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

C’est une longue histoire, en savoir plus : mossinguej@yahoo.fr

Source : CGTN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :