A la Une

Un rapport des Nations Unies fuité affirme que les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord sont toujours actifs

Une image officielle de l’agence de presse centrale nord-coréenne montre la démolition du site d’essais nucléaires de Punggye-ri © KCNA / Reuters

La Corée du Nord n’a pas abandonné ses programmes nucléaires et de missiles, malgré les avancées diplomatiques et la destruction des sites d’essais de cette année, selon Reuters, citant un document confidentiel des Nations Unies.

Le rapport divulgué serait un examen de six mois par des experts indépendants qui surveilleraient la mise en œuvre des sanctions des Nations Unies contre la Corée du Nord et qui a été soumis au comité des Nations Unies concerné vendredi soir.

Le journal, cité par Reuters, allègue que Pyongyang n’a pas abandonné sa poursuite des programmes de missiles et d’armes nucléaires. Il viole également les sanctions de l’ONU en exportant des armes vers un «éventail d’États du Moyen-Orient [et] d’Afrique», y compris les rebelles houthis qui combattent l’Arabie saoudite au Yémen et ont expédié du charbon, du pétrole et des produits textiles, tous rendus illicites par le régime des sanctions.

Le rapport intervient deux mois après que la Corée du Nord ait fait un geste sans précédent en démolissant son seul site d’essais nucléaires à Punggye-ri, tout en invitant un groupe de journalistes internationaux à en témoigner. Une équipe de RT était sur les lieux. Le rapport de l’ONU couvrant six mois, les extraits cités par Reuters n’indiquent pas clairement si les activités présumées liées aux armes nucléaires et aux missiles de Pyongyang ont eu lieu avant ou après la démolition.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a indiqué qu’il était prêt à dénucléariser lors d’une réunion en avril avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in. Le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, et son administration ont revendiqué cet engagement et, en juin, Trump lui-même est allé rencontrer Kim dans une visite personnelle sans précédent, où Kim a confirmé son engagement.

Malgré les percées diplomatiques, les Etats-Unis d’Amérique ont déclaré que les sanctions, qui étouffaient progressivement tous les lieux d’exportation et d’importation pour la Corée du Nord, doivent rester en vigueur jusqu’à ce que Kim renonce à toutes ses armes nucléaires. En juillet, le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a déclaré que cela devrait prendre deux ans et demi. Dans un entretien ultérieur, il a déclaré que la décision de Kim était de définir un calendrier précis pour le processus.

Plus tôt cette semaine, plusieurs médias, citant des responsables anonymes et des rapports de renseignement non précisés, ont affirmé que l’activité dans une usine de missiles nord-coréenne avait repris et que Pyongyang fabriquait « un ou deux » nouveaux missiles balistiques intercontinentaux.

Notre commentaire

Les Nations Unies s’alignent comme à l’accoutumée sur les turpitudes acrobatiques du Deep State des USA et souhaitent voir mourir de faim, en masse, les populations de la Corée du Nord. Pourquoi la Corée du Nord n’aurait-elle pas le droit de se constituer un dispositif défensif et offensif efficace pour contrer les menaces que font peser  les Etats-Unis d’Amérique sur sa sécurité, alors qu’Israël possède clandestinement des centaines d’armes nucléaires depuis des années sans que l’ONU ne s’en offusque ? Quelles contreparties réelles et vérifiables offrent les USA et les Nations Unies pour la dénucléarisation de la Corée du Nord ? Les Nations Unies vont–elles également interdire aux USA de militariser l’espace et de renforcer les capacités de leurs armes nucléaires et équipements balistiques ?

MIRASTNEWS

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : RT

La Corée du Nord alarmée par l’attitude des Etats-Unis d’Amérique à l’égard de l’accord sur le nucléaire

Le missile balistique Hwasong-15 de la Corée du Nord est photographié lors du défilé militaire à l’occasion du 70ème anniversaire de l’armée populaire coréenne à Pyongyang le 8 février 2018. (Via AFP)

Le Deep State qui dirige réellement les Etats-Unis d’Amérique veut désarmer la Corée du Nord pour sans doute mieux la frapper plus tard, comme en Irak ou en Libye !

La Corée du Nord a dénoncé aux Etats-Unis d’Amérique le maintien des sanctions contre Pyongyang, affirmant qu’elle est de plus en plus alarmée par l’attitude des Etats-Unis d’Amérique à l’égard du pays.

Le ministre des Affaires étrangères du Nord, Ri Yong Ho, a déclaré samedi en dépit des « mesures de bonne volonté » prises par le Nord, que Washington « élevait la voix pour le maintien des sanctions contre la RPDC ».

Ri a tenu ces propos lors d’une allocution devant un forum sur la sécurité à Singapour, en utilisant les initiales du nom officiel du Nord.

Il a critiqué « les mouvements insistants manifestés aux Etats-Unis d’Amérique pour revenir à l’ancienne, éloigné de l’intention de son dirigeant » après que le président Donald Trump eut conclu un accord général sur la dénucléarisation le mois dernier.

« Tant que les Etats-Unis d’Amérique ne montreront pas dans la pratique leur ferme volonté d’éliminer nos préoccupations, il n’y aura aucun cas où nous irons de l’avant unilatéralement », a déclaré Ri.

Le vague engagement en faveur de la « dénucléarisation de la péninsule coréenne » est bien loin des exigences des Etats-Unis d’Amérique de longue date en faveur d’un désarmement complet, vérifiable et irréversible.

Ri a déclaré: « La RPDC reste ferme dans sa détermination et son engagement pour la mise en œuvre de la déclaration conjointe entre la RPDC et les Etats-Unis d’Amérique de manière responsable et de bonne foi ».

« Ce qui est alarmant, cependant, c’est que les mouvements insistants manifestés à l’intérieur des Etats-Unis d’Amérique se soient tournés vers l’ancien, éloigné de l’intention [réelle] de son chef », a-t-il ajouté.

Auparavant, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, avait exhorté les principales puissances présentes sur le même forum, notamment la Chine et la Russie, à maintenir la pression exercée sur les sanctions contre le Nord.

ONU: le programme d’armes continue

Un rapport de l’ONU indique que la Corée du Nord poursuit ses programmes d’armes malgré la promesse de dénucléarisation de son chef. [Ce qui apparaît ubuesque puisque les Nations Unies ne présentent aucune preuve convaincante, faisant apparemment comme les USA pour tenter de manipuler les consciences de l’opinion publique internationale. MIRASTNEWS].

Le rapport confidentiel de six mois d’experts indépendants qui contrôlent les activités nucléaires et de missiles de Pyongyang, cité par Reuters, indique que le Nord continue de développer ses programmes d’armement.

Pyongyang a « continué à défier les résolutions du Conseil de sécurité par une augmentation massive des transferts illicites de produits pétroliers entre navires, ainsi que par des transferts de charbon en mer en 2018 », indique le rapport.

Ce n’est pas la première fois que des rapports suggèrent que Pyongyang poursuit ses activités nucléaires et de missiles depuis que Trump a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en juin.

Le rapport intervient alors que Pompeo appelle à davantage de pressions diplomatiques et économiques sur la Corée du Nord concernant son programme d’armes nucléaires.

«Le travail a commencé. Je pense que le processus de dénucléarisation de la péninsule (coréenne) prendra un certain temps», a déclaré Pompeo en marge du forum sur la sécurité de l’ASEAN à Singapour samedi. [A quand le processus de dénucléarisation du vaste programme d’armes nucléaires clandestin d’Israël soutenu par toutes les grandes puissances, l’ONU et son Conseil de sécurité ? MIRASTNEWS].

« Je suis optimiste sur le fait que cela se fera dans les délais et que le monde célébrera ce que le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé », a-t-il ajouté.

Il est en visite dans le pays d’Asie du Sud pour assister à des réunions des ministres des Affaires étrangères de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), ainsi que la Chine, la Russie, le Japon et la Corée du Sud.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong Ho, participe également aux conférences.

Le mois dernier, Pompeo s’est rendu à Pyongyang pour participer à des pourparlers inclusifs visant à adopter une feuille de route pour la dénucléarisation.

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, Mike Pompeo, débarque d’un avion à son arrivée à la base de l’armée de l’air malaisienne à Subang, près de Kuala Lumpur, le 2 août 2018. (AFP)

Un haut responsable des Etats-Unis d’Amérique a déclaré lundi que des satellites d’espionnage avaient détecté une nouvelle activité dans l’usine nord-coréenne qui avait produit les premiers missiles balistiques intercontinentaux capables d’atteindre les Etats-Unis d’Amérique.

Le Washington Post a également affirmé que la Corée du Nord semblait construire un ou deux nouveaux missiles balistiques intercontinentaux alimentés par liquide sur le site de recherche.

Kim et Trump se sont rencontrés à Singapour en juin et ont annoncé une large déclaration sur le travail en faveur de la dénucléarisation.

Trump a déclaré après le sommet que la Corée du Nord n’était « plus une menace nucléaire » pour les Etats-Unis d’Amérique, mais Washington maintient des sanctions contre Pyongyang.

Notre commentaire

La Corée du Nord prévoyante devrait si elle le désire pour parer à une éventuelle surprise désagréable de la part des Etats-Unis d’Amérique très changeants, maintenir ses recherches et ses projections par voie virtuelle au moins, notamment sur ordinateur, en trois dimensions dans le cas où le désarment était définitivement acté.

MIRASTNEWS

Traduction, commentaires et Titre 2 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Autre info

Le ministère de la Défense russe confirme que le chef d’état-major général Gerasimov a envoyé une lettre à Dunford

© Sputnik / Evgeny Biyatov

Valery Gerasimov, chef de l’état-major des forces armées russes, a informé le président du comité des chefs d’état-major des forces armées des USA, le général Joseph Dunford, des mesures prises par Moscou et Damas pour stabiliser la situation en Syrie, a déclaré le Ministère de la Défense.

« Le ministère russe de la Défense confirme qu’une lettre a été envoyée en juillet au président de l’état-major des Etats-Unis d’Amérique, le général Joseph Dunford, via un canal de communication confidentiel existant », a indiqué le ministère dans un communiqué.

En particulier, il a été dit que les Russes étaient prêts à travailler avec les autorités syriennes pour fournir des garanties de sécurité aux réfugiés du camp de Rukban dans la zone d’Al-Tanf contrôlée par les États-Unis d’Amérique et créer les conditions nécessaires à leur retour chez eux.

« Une proposition a également été faite pour coordonner les questions de déminage humanitaire, y compris à Raqqa, pour résoudre d’autres problèmes humanitaires urgents afin d’accélérer l’instauration d’une vie paisible en Syrie et pour neutraliser les tentatives d’attirer des terroristes », a ajouté le ministère.

LIRE PLUS: La Russie envoie des propositions spécifiques aux États-Unis d’Amérique pour faciliter le retour des réfugiés syriens

« En réponse à la déclaration de J. Dunford après une réunion d’Helsinki le 8 juin, le chef d’état-major général russe, le général V. Gerasimov, a informé son homologue des mesures prises par la Russie en coordination avec le gouvernement syrien pour stabiliser la situation en Syrie », lit-on dans le communiqué.

Les militaires des Etats-Unis d’Amérique et russes ont un canal de communication privé pour éviter les collisions militaires indésirables en Syrie. Cependant, ce dernier rapport montre que la chaîne pourrait également être utilisée pour discuter de questions qui ne sont pas strictement de nature militaire, note Reuters.

Lors du sommet entre le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine à Helsinki, en Finlande, les discussions ont porté sur « comment ramener les réfugiés syriens », selon les termes du secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo.

Après le sommet, Trump a essuyé des critiques de la part de ses adversaires, qui ont affirmé que Trump aurait dû faire pression sur Poutine au sujet de l’ingérence russe dans les élections états-uniennes d’Amérique.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Comment on Un rapport des Nations Unies fuité affirme que les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord sont toujours actifs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :