A la Une

« Pas de surprise si Moscou rappelle l’ambassadeur »: selon des experts, la Russie va se battre contre de nouvelles sanctions

L’Etat profond en rage ne sait plus à quels anti-saints se vouer. Washington a-t-il besoin d’un coup de massue?

Les dernières sanctions de Washington n’ont laissé aucune place à une réponse constructive de la part de Moscou, expliquent les analystes, mais les avis divergent largement sur l’impact des mesures sur les relations entre les deux pays.

Toutes les personnes interrogées par RT se sont opposées à l’élaboration des sanctions, provoquées par l’utilisation présumée d’armes chimiques contre les Skripal au Royaume-Uni en mars. La Russie sera sanctionnée par une première série de mesures à partir du 22 août et disposera de 90 jours pour assurer à Washington qu’elle ne déploiera plus d’armes chimiques et ouvrira ses installations de production de produits chimiques aux inspecteurs internationaux.

[Le coup des agents chimiques neurotoxiques en Grande-Bretagne a vraisemblablement été joué par les USA et le Royaume-Uni, de la même manière qu’ils ont manipulé les armes chimiques avec les terroristes en Syrie. Les accusations contre la Russie sont un échappatoire. Si la Russie était responsable, la Grande-Bretagne ne se serait pas gênée de prendre comme témoins les enquêteurs des pays des BRICS et d’autres.

Or l’enquête, si enquête il y a, est faite dans l’ombre sans témoins comme si l’on ne voulait pas que la vérité éclate au grand jour et aucune preuve réelle n’est présentée à l’opinion publique mondiale.

Les Etats-Unis d’Amérique inventent encore et encore des sanctions et des droits de douane tous les jours contre tout le monde, il faut ne pas se laisser distraire et se concentrer sur l’essentiel. Les pays de la vraie communauté internationale doivent se regrouper pour porter un coup dur à ces sanctions. Car l’objectif réel des USA est de diviser pour mieux régner, afin de résoudre leurs questions des dettes interne et publique en tentant d’appauvrir toutes les autres parties, même les pays de l’Union européenne. MIRASTNEWS].

Un problème: la Russie nie avoir utilisé des armes chimiques en premier lieu et déclare avoir déjà disposé de ses stocks conformément aux traités internationaux. Donc, pour utiliser l’exemple proverbial, les Etats-Unis d’Amérique demandent à la Russie: « Quand allez-vous arrêter de battre votre femme? »

[Les Etats-Unis d’Amérique ont-ils détruit leurs stocks d’armes chimiques et biologiques, ainsi que les équipements pour les produire partout dans le monde ? Des experts soutiennent qu’Ebola est fabriqué dans des laboratoires des Etats-Unis d’Amérique et diffusé en Afrique. La Russie ne doit pas faiblir et s’alarmer plutôt agir, il faut contrer leurs mensonges en étant serein. MIRASTNEWS].

LIRE PLUS: Sanction de la Russie pour faux lien avec les empoisonnements britanniques «inacceptable & illégal» – Kremlin

« La Russie ne peut pas admettre ce qu’elle n’a pas fait. C’est comme si les États-Unis d’Amérique demandaient à la Russie: «Montre-nous ton Yeti» et si tu ne le fais pas, nous te punirons. Il n’y a littéralement aucune facilité à montrer », a déclaré à RT Vladimir Kornilov, analyste politique à l’agence de presse RIA.

« La manière même dont les Etats-Unis d’Amérique imposent la levée des sanctions – nous les abandonnerons si vous confessez vos péchés et si vous vous repentez – est tellement humiliante et inacceptable que toute réponse devra être très ferme », a déclaré Andrey Kortunov, directeur Général du Conseil russe des affaires internationales.

Leonid Polyakov, de l’école supérieure d’économie, dit que Washington doit savoir que le Kremlin n’acceptera jamais ses conditions et qu’il s’agit donc d’un prétexte bon marché à la diplomatie.

[Il ne faut pas négocier avec le Diable, car il cherchera toujours des moyens et méthodes de vous doubler et de vous abattre. Le Deep State agit et manipule même actuellement internet pour que la vérité reste dans l’ombre et ne transparaisse nulle part. Ayant perdu en Syrie, ils deviennent incontrôlables, inconsolables et perdent de plus en plus la raison, surtout qu’ils s’embourbent un peu partout même en Afghanistan. MIRASTNEWS].

« Historiquement, sous la direction actuelle, la Russie ne peut jamais faire deux choses. Elle ne peut jamais passer des positions officielles sur certains problèmes et incidents internationaux – par exemple, sur Skripal. La Russie ne va pas se retourner pour dire: ‘Désolé, nous l’avons en fait empoisonné’ », a-t-il déclaré à RT.

«Deuxièmement, Vladimir Poutine n’acceptera jamais de concessions unilatérales. Toutes les offres précédentes que Moscou a faites sont toujours basées sur des contreparties», a souligné M. Polyakov, citant l’offre récente du président russe d’autoriser l’interrogatoire de ses citoyens impliqués dans des ingérences électorales présumées, mais uniquement en échange de William Browder et d’autres personnes interrogées par les enquêteurs de Moscou.

Les Etats-Unis d’Amérique ‘montrant qui est le patron’ ou jouant à l’auditoire à domicile ?

Les trois experts ont convenu que non seulement les sanctions seraient rejetées, mais qu’elles n’auraient probablement aucun effet indirect sur les politiques internationales de la Russie ou sur ses perspectives économiques.

Alors, pourquoi les implémenter?

Kortunov dit que c’est une tentative de récupérer le prestige international, en particulier à la suite de l’échec des États-Unis d’Amérique d’imposer leur volonté en Syrie, les relations s’effilochant avec l’Europe et la Chine, et la douceur perçue de Donald Trump à négocier avec Poutine à Helsinki le mois dernier. [Cela a rendu fou le Deep State. MIRASTNEWS].

«Ceci est une tentative de faire une déclaration de l’establishment des Etats-Unis d’Amérique – pour montrer qui est le chef de la politique internationale. Au cours des deux ou trois dernières années, le rôle des États-Unis d’Amérique en tant que commandant en chef des affaires du monde a été mis en doute, et la Russie a été choisie comme le garçon fouettant que Washington tente de reprendre le contrôle», a déclaré Kortunov.

Pour Polyakov, il s’agit de « regarder fort en Russie » avant les élections de mi-mandat d’octobre.

«Les personnes qui mettent ces sanctions en avant ne sont pas conscientes des conséquences internationales. En premier lieu, elles sont motivées par le désir de jouer avec leur public domestique, en particulier avec les midterms à venir. Montrer que vous n’êtes pas redevable à la Russie est un geste de campagne», a-t-il déclaré à RT.

Le professeur de science politique ajoute qu’un manque d’idées sur la manière de corriger une Russie farouche pousse les responsables des Etats-Unis d’Amérique à appuyer sur le bouton des sanctions encore et encore.

« Comme on dit, quand vous ne savez pas quoi faire, faites ce que vous savez. La situation internationale est telle qu’aucune des parties ne peut s’attendre à reculer sans pertes. Tout le monde sait que les sanctions ne fonctionnent pas. Mais il s’agit d’un outil simple, facile à comprendre et largement utilisé par les États-Unis d’Amérique. C’est presque une réaction réflexe maintenant. »

Pourtant, Kornilov estime que les sanctions ne sont pas seulement un bouclier pour un establishment assiégé, mais une arme offensive.

« Il est clair que si ça ne devait pas être les Skripal, ce serait autre chose. Les sanctions sont devenues un outil dans les guerres économiques et commerciales, et personne ne prend la peine de le cacher », a-t-il déclaré. [Elles l’ont toujours été pour les USA, ce sont les autres qui soit ne comprenaient pas, soit faisaient semblant ou n’avaient pas envie de comprendre le jeu. MIRASTNEWS].

Les choses peuvent-elles empirer?

L’hostilité entre Moscou et Washington étant aujourd’hui à son apogée, M. Polyakov estime qu’il ne serait pas pratique pour les deux puissances nucléaires d’aggraver davantage les tensions, au-delà des gros titres.

« Tout abaissement proposé des relations diplomatiques sera probablement plus symbolique que pratique, car il existe un contact constant entre Moscou et Washington qui ne passe pas par les voies diplomatiques, mais directement entre les ministères, par exemple en Syrie », a-t-il ajouté, se référant à la ligne d’assistance militaire qui a permis aux deux pays d’opérer côte à côte pendant le conflit en cours dans ce pays.

Kortunov est moins optimiste.

« Je ne serais pas surpris que l’ambassadeur russe à Washington soit rappelé comme une contre-mesure », a-t-il dit, ajoutant que cela pourrait faire exploser tous les projets entre les deux pays négociés lors du sommet d’Helsinki.

Vladimir Kornilov s’inquiète non seulement des mesures prises par le Département d’État, mais aussi d’une nouvelle initiative législative visant à empêcher les Banques russes d’opérer avec des clients états-uniens d’Amérique et prévoit de désigner le pays comme État parrain du terrorisme.

[La Russie a plus de preuves sur le fait que les USA sont un parrain du terrorisme, elle peut aussi les inclure dans une liste du même genre, pourquoi leur faire des cadeaux alors qu’ils ne les méritent pas même diplomatiquement ? La diplomatie a-t-elle ses raisons que la raison ne connait pas ? MIRASTNEWS].

«Il ne s’agit pas seulement d’aggraver les relations, cela équivaudra à une rupture des relations diplomatiques entre Moscou et Washington. Ce sera au-delà de la palissade. J’espère que les Américains reprennent leurs esprits et prennent du recul», a déclaré l’analyste.

EN SAVOIR PLUS: mossinguej@yahoo.fr

Traduction, Titre 2 et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. « Pas de surprise si Moscou rappelle l’ambassadeur »: selon des experts, la Russie va se battre contre de nouvelles sanctions | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :