A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne de véritables Etats voyous ? N’aimant pas les preuves, combien de personnes innocentes ont-ils exécuté de sang froid ?

© AP Photo / Andrew Matthews/PA

Sanctions – Les Etats-Unis d’Amérique sont heureux de ne pas être intéressés par des faits réels dans l’affaire Skripal.

Si les dernières sanctions du Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique contre Moscou concernant l’empoisonnement des Skripal en Grande-Bretagne semblent être un développement explosif empilé sur une pile de revendications non fondées, c’est parce qu’elles ne sont que cela, a déclaré jeudi à Sputnik l’analyste Mark Sleboda.

Selon Sleboda, analyste des affaires internationales et de la sécurité, la tendance à Washington de faire des réclamations importantes avec des milliards de dollars de sanctions sur la ligne sans justifier ces affirmations est à la fois inquiétante et de plus en plus banale.

https://widget.spreaker.com/player?episode_id=15456125&theme=light&autoplay=false&playlist=false&cover_image_url=https%3A%2F%2Fd3wo5wojvuv7l.cloudfront.net%2Fimages.spreaker.com%2Foriginal%2F792313e17b3d393f3dcdd0bbf7a622dd.jpg

« C’est certainement le cas avec Russiagate – l’exigence de la preuve, des preuves, est complètement tombée à plat – mais bon, les taxes de Manafort, non? » a-t-il plaisanté.

Sleboda a déclaré à Sputnik: « Nous l’avons vu à Douma, en Syrie, où il y a eu toutes sortes d’accusations, puis un véritable bombardement, une frappe aérienne sur un État souverain, à cause de certaines armes chimiques. Et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques est déjà sorti et a dit au moins que l’accusation du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique selon laquelle le sarin était utilisé était complètement fausse. »

« Encore plus gros, regardez l’Iran et le Plan d’action global commun. Nos propres agences de renseignement nous ont dit à plusieurs reprises que l’Iran ne construit pas d’armes nucléaires. Mais cela n’a empêché aucune des dernières administrations de prendre des sanctions prohibitives, » a-t-il poursuivi.

«L’administration Trump applique des sanctions et des tarifs à tout le monde: guerre tarifaire avec la Chine; tarifs sur le Canada et l’UE; sanctions sur les entreprises européennes qui font affaire avec l’Iran; sanctions sur les entreprises européennes si vous faites des affaires avec la Russie; plus des sanctions contre la Russie, au sommet de plus des sanctions contre la Russie, il est difficile de trouver un pays dans le monde où l’administration Trump n’est pas en train de fixer ses tarifs», a déclaré l’analyste Fault Lines aux hôtes Lee Stranahan et Garland Nixon. [C’est du véritable vol à ciel ouvert contre les autres nations, que les USA appauvrissent intentionnellement. MIRASTNEWS].

Dans le cas des dernières sanctions, les États-Unis d’Amérique les ont flanqués bien qu’aucune « preuve n’ait été présentée au public » et que « l’enquête n’a pas encore abouti ». La police britannique a des dizaines de théories mais aucun suspect principal, a-t-il souligné.

Concernant l’utilisation de poisons chimiques contre Yulia et Sergei Skripal, ce dernier était autrefois un agent double russe au cours de sa carrière d’espionnage, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré jeudi à Moscou: « Nous trouvons que le lien entre les sanctions introduites par les États-Unis d’Amérique et l’affaire Skripal sont inacceptables. »

Peskov a rejeté la notion de Moscou utilisant des armes chimiques comme « hors de question ».

Yulia et Sergei Skripal ont été retrouvés affalés sur un banc de parc à Salisbury, en Angleterre, en mars. Ils ont été empoisonnés par l’agent neurotoxique Novichok. Les autorités britanniques ont rapidement accusé Moscou.

« La Russie n’a pas et n’a rien à voir avec l’emploi d’armes chimiques, il est hors de question. En outre, nous ne pouvons même pas dire ce qui a été utilisé au Royaume-Uni et comment, parce que nous n’avons aucune information; nous n’avons pas de réponse du Royaume-Uni à notre proposition d’une enquête conjointe sur cet incident, qui cause de graves inquiétudes », a déclaré le porte-parole.

« En ce qui concerne les sanctions d’une manière plus générale, il me semble qu’il n’y a pas de politique constructive ou cohérente à l’égard de la Russie », a déclaré Sean Guillory, expert au Centre d’études russes, est-européennes et eurasiennes de l’Université de Pittsburgh.

« Le peu de politique qu’il y a, c’est la politique intérieure américaine », a déclaré Guillory jeudi à Sputnik par email. « A un moment, quelqu’un devra demander quel est le jeu final ».

Mercredi, le Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique a annoncé qu’il sanctionnerait la Russie pour violation présumée des lois internationales contre l’utilisation des armes chimiques et exigerait des inspections de l’ONU et d’autres assurances qu’elle a l’intention de ne pas les utiliser à l’avenir. Si la Russie ne se conformait pas à ces exigences, de nouvelles sanctions pourraient être imposées, y compris la dégradation des relations diplomatiques.

[Même pas peur, les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni font des esquives face à la vérité, la Russie devra affronter le torse bombé ce mensonge éhonté qui a assez duré et qui affecte profondément l’image de cette ancienne communauté internationale rendue malade par des nations inconscientes et irresponsables. MIRASTNEWS].

Traduction, commentaires et Titre 1 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne de véritables Etats voyous ? N’aimant pas les preuves, combien de personnes innocentes ont-ils exécuté de sang froid ? — MIRASTNEWS – La santé sous toutes ses formes
  2. Les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne de véritables Etats voyous ? N’aimant pas les preuves, combien de personnes innocentes ont-ils exécuté de sang froid ? | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :