A la Une

Les nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre la Russie touchent le nerf économique

La Russie rejette généralement les nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique. Pas cette fois. L’annonce par l’administration Trump de restrictions à l’exportation en réponse à des accusations de Moscou utilisant un agent neurotoxique [pouvant être produit par les USA et la Grande-Bretagne et utilisé mesquinement par eux pour nuire à l’image de la Russie.MIRASTNEWS] pour empoisonner un ancien espion russe en Grande-Bretagne a fait chuter le rouble à son plus bas niveau en deux ans et a nécessité un avertissement sévère de son premier ministre. Bien que les sanctions initiales puissent avoir un impact limité, un deuxième lot attendu dans les mois à venir pourrait frapper l’économie russe beaucoup plus durement et envoyer des relations déjà tendues dans une phase difficile. [Ici la Russie ne devrait plus continuer à subir et attendre, elle devrait prendre des mesures anticipatives offensives et défensives de tous genres avec des alliés. Celles-ci devraient être très sévères et très draconiennes et impactantes, de telle sorte qu’elles visent et touchent adroitement dans le temps et l’espace le cœur du pouvoir géré par le Deep State et la nature coercitive de l’empire. MIRASTNEWS].

Si les sanctions sont encore étendues pour cibler les principales banques contrôlées par l’Etat russe, geler leurs transactions en dollars – comme le propose la législation présentée au Sénat ce mois-ci – cela équivaudrait à une « déclaration de guerre économique », a déclaré vendredi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Beaucoup d’espoirs du président Donald Trump pour de meilleures relations avec Moscou.

A sa garde, les Etats-Unis d’Amérique ont imposé une série de sanctions à la Russie pour violations des droits humains [Les USA sont la nation qui viole le plus les droits humains dans le monde. MIRASTNEWS], ingérence dans les élections américaines et agression militaire russe [Les USA sont la première nation guerrière dans le monde et qui s’ingère dans les élections de toutes les autres nations et exécute des meurtres et des coups d’État pour en prendre le contrôle. Exemple, la Russie, l’Ukraine, le Venezuela, la Syrie, l’Irak… MIRASTNEWS]  en Ukraine et en Syrie. Pour la plupart, ils ont puni les responsables et les associés russes du président Vladimir Poutine plutôt que de cibler de larges secteurs économiques.

En 2014, les Etats-Unis d’Amérique et l’Union européenne ont tous deux introduit des sanctions limitant l’accès de la Russie aux marchés financiers mondiaux et aux équipements destinés aux nouveaux projets énergétiques. [Après qu’ils aient exécuté un coup d’État en Ukraine contre le président élu Viktor Ianoukovitch et poussé ceux qu’ils ont placé au pouvoir à prendre des mesures humiliantes et vexantes  contre leurs minorités dont la minorité de langue russe.MIRASTNEWS].

Ces mesures étaient punissantes, mais les sanctions annoncées par l’administration Trump la semaine dernière pourraient être encore pires.

Les restrictions ont été imposées en vertu de la loi des Etats-Unis d’Amérique sur les armes chimiques à la suite de la décision officielle des États-Unis d’Amérique d’utiliser le prétexte de l’agent neurochimique Novichok pour l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergei Skripal et sa fille dans la ville anglaise de Salisbury en mars.

La première tranche, qui doit entrer en vigueur le 22 août, refusera les licences d’exportation à la Russie pour l’achat de nombreux articles ayant des incidences sur la sécurité nationale. [En réalité cela entre dans le cadre des mesures de guerre commerciale contre la Chine et d’autres pays  qui visent à sortir les USA du cercle vicieux de l’endettement du pays, des déficits budgétaire et commerciaux, ainsi la relance des activités économiques, afin de booster la croissance économique. MIRASTNEWS]. Les sanctions existantes interdisent déjà l’exportation de la plupart des articles militaires et liés à la sécurité, mais désormais, l’interdiction sera étendue aux produits tels que les moteurs à turbine à gaz, les équipements électroniques et les équipements d’étalonnage précédemment autorisés au cas par cas. Le département d’Etat a déclaré que cela pourrait potentiellement affecter des centaines de millions de dollars de commerce.

« C’est une étape importante, mais pas écrasante », a déclaré Daniel Fried, un ancien fonctionnaire du Département d’Etat qui a occupé le poste de coordinateur des Etats-Unis d’Amérique en chef de la politique de sanctions jusqu’à sa retraite l’année dernière.

Le penny pourrait tomber, cependant, dans trois mois.

La Russie a 90 jours pour « donner des assurances » qu’elle n’utilisera plus d’armes chimiques à l’avenir et autorisera les inspections. [Ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui doivent être contrôlés pour non destruction de leurs armes et équipements de fabrication d’armes chimiques et biologiques. De nombreux experts soutiennent que les USA manipulent en Afrique des virus dont Ebola qui est fabriqué dans leurs laboratoires clandestins, et diffusé dans la nature via des ONG et Africom. MIRASTNEWS].

Si la Russie ne se conforme pas, Trump sera obligé d’imposer une deuxième série de sanctions, en édictant des restrictions sur au moins trois options: opposer l’aide des banques multilatérales à la Russie, limiter les exportations et les importations, interdire les droits de débarquement aérien des transporteurs et aux banques américaines de consentir des prêts au gouvernement russe. Cela pourrait causer beaucoup plus de dégâts économiques et avoir un effet déstabilisateur durable sur les marchés des changes et des actions. [Ici la Russie devra travailler très rapidement en interne et avec les BRICS et d’autres parties comme l’Iran ou la Turquie voire l’Union européenne pour imposer des contre-mesures internes et communes efficaces, symétriques ou asymétriques. MIRASTNEWS].

Le principal législateur russe, Vyacheslav Nikonov, a déclaré qu’une seconde série de sanctions pourrait être inévitable et a prédit que les relations avec la Chine seraient à leur plus bas. La relation est déjà décrite comme la pire depuis la guerre froide. [Il faudrait donc y opposer une contre guerre économique globale sans merci. Il faudrait également quitter le champ de l’espérance irréelle du règlement pacifique et regarder les choses telles qu’elles se déclinent et agir en conséquence, pour contrer un adversaire coriace qui ne comprend que le langage de la force. MIRASTNEWS].

« Ils exigent que la Russie (accepte) soit tenue de s’abstenir de toute utilisation d’armes chimiques et bactériologiques, ce qui revient à reconnaître que nous l’avons utilisé. Mais ce n’est pas le cas », a-t-il déclaré. [Les Etats-Unis d’Amérique veulent distraire en prenant les devants, car ils savent ce qu’ils ont fait par exemple en Syrie avec les terroristes et les Casques blancs sur les armes chimiques. Ils veulent semer la confusion pour ne pas être poursuivis devant de vrais tribunaux internationaux d’exception pour ces crimes contre l’humanité. MIRASTNEWS].

Les choses pourraient empirer si la loi sur la défense contre la sécurité des Etats-Unis d’Amérique du Kremlin, présentée le 2 août par un groupe bipartite de sénateurs, traverse le Congrès. Elle ciblerait les banques contrôlées par l’État russe et gèlerait leurs opérations en dollars, ce qui porterait un coup dur à l’économie russe. Les perspectives pour que la législation devienne loi restent incertaines. [Ce cas devrait être traité dans le cadre d’une réponse claire, nette, limpide et ultra-rapide de contre guerre économique, sans tergiverser sur les mesures et les mots. MIRASTNEWS].

Medvedev a averti les Etats-Unis d’Amérique qu’une telle décision franchirait une ligne rouge et justifierait une réponse russe par des moyens économiques, politiques ou « autres moyens », a-t-il précisé.

Son ton dur était un départ de la nonchalance passée de Poutine et ses lieutenants sur l’impact des sanctions occidentales sur l’économie russe.

Vladimir Vasilyev, chercheur à l’Institut des Etats-Unis d’Amérique et du Canada, un groupe de réflexion financé par le gouvernement à Moscou, a déclaré que les relations USA-RUSSIE se rapprochent désormais du « point de non-retour sans perspective d’amélioration » en vue.

Fried a ajouté qu’outre l’incertitude sur les sanctions, la forte réaction de Moscou cette fois-ci est probablement aussi alimentée par de plus grandes incohérences dans la politique des Etats-Unis d’Amérique envers la Russie. Alors que Trump souhaitait resserrer ses liens avec Poutine, le gouvernement qu’il dirige a été beaucoup moins accommodant.

« Quel que soit le contrat que les Russes avaient ou pensaient avoir ou pensaient obtenir du président Donald Trump, ils ne sont pas en mesure de l’obtenir de la part de l’administration de Trump », a déclaré Fried.

Le Département d’État a nié toute incohérence dans la politique des États-Unis d’Amérique et a maintenu que les sanctions visaient à encourager un meilleur comportement de la part de la Russie. [Or il n’y a pas d’écart de comportement de la part de la Russie, ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui depuis l’acquisition de leur puissance impériale supposée visent à vassaliser d’autres nations, y compris cette grande nation illuminée. MIRASTNEWS].

« Nous aimerions avoir de meilleures relations avec le gouvernement russe, en reconnaissant que nous avons beaucoup de domaines d’intérêt commun », a déclaré la porte-parole, Heather Nauert. [Encore une parole du renard qui affamé veut se nourrir aux dépends du corbeau perché sur un arbre avec son fromage dans son bec. MIRASTNEWS].

En savoir plus: mossinguej@yahoo.fr

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Daily Times

1 Trackback / Pingback

  1. Les nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre la Russie touchent le nerf économique | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :