A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique envisagent d’utiliser une fausse attaque d’armes chimiques pour bombarder la Syrie – Ministère de la Défense russe

PHOTO DE FICHIER. © Paul Hanna / Reuters

Pourquoi dans ce cas la Russie hésiterait-elle d’autoriser les forces syriennes et russes d’utiliser les systèmes S-400 et des S-300 pour contrecarrer ce plan diabolique ? Est-ce pour taire ces types d’opérations obscures que la Maison Blanche avec les géants de l’internet et des médias sociaux instaurent la censure médiatique en contrôlant les contenus et en fermant des comptes utilisateurs ?

Les Etats-Unis d’Amérique peuvent avoir des plans d’utiliser une fausse attaque chimique en Syrie pour frapper les forces gouvernementales avec des frappes aériennes, a déclaré le ministère russe de la Défense. Washington renforce déjà sa capacité de frappe au Moyen-Orient.

L’avertissement intervient un jour après que l’armée russe ait déclaré avoir des informations sur une provocation imminente dans le gouvernorat d’Idlib en Syrie, qui impliquerait une attaque par armes chimiques. Les Etats-Unis d’Amérique avaient déjà averti qu’ils réagiraient à une attaque d’armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes lors de frappes de représailles, qui seraient plus fortes que celles menées par les Etats-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni et la France en avril.

Dans un communiqué publié lundi, le ministère de la Défense russe a indiqué qu’il avait pris note du déploiement en Méditerranée le week-end dernier du destroyer de missiles USS Ross transportant 28 missiles de croisière Tomahawk à bord. Il est intervenu après un mouvement similaire de l’USS The Sullivans dans le golfe Persique et le rebasage d’un bombardier stratégique B-1B Lancer sur une base aérienne au Qatar. Le ministère russe a déclaré que « les préparatifs sont la dernière preuve de l’intention des Etats-Unis d’Amérique d’utiliser la provocation attendue ».

Le communiqué a réitéré que le groupe militant Hay’at Tahrir al-Sham, précédemment connu sous le nom de Front Al-Nusra, préparait une attaque de chlore organisée dans une ville d’Idlib. Il alléguait qu’un groupe de djihadistes, formés à la manipulation d’armes chimiques par le groupe militaire britannique Olive Group, était déjà arrivé à Jisr al-Shughur. Le groupe « mettra en scène la décontamination des victimes d’une attaque par armes chimiques par étapes en se faisant passer pour des membres du fameux groupe des Casques blancs », a affirmé le ministère.

« La mise en œuvre de cette provocation, menée avec l’aide des services de renseignement britanniques, devrait servir de prétexte aux Etats-Unis d’Amérique, à la Grande-Bretagne et à la France de lancer une attaque de missiles contre des installations étatiques et économiques en Syrie », [Est-ce pour cela que la France a participé avec la Russie à une mission humanitaire – pouvait-elle se servir de moyen pour récolter l’information sur les sites à viser ? MIRASTNEWS] a déclaré Général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

Le 22 août, le conseiller des Etats-Unis d’Amérique à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que « si le régime syrien utilise des armes chimiques, nous réagirons très fermement et ils devraient vraiment y réfléchir longtemps ». [Les USA et leurs alliés utilisent le même faux-argument et inventent de fausses preuves pour bombarder. MIRASTNEWS].

LIRE PLUS: Des reliques de la Seconde Guerre mondiale et des drones des Etats-Unis d’Amérique à la pointe de la technologie: le butin de la guerre syrienne affiché en Russie (VIDEO, PHOTOS)

En avril, une attaque au chlore dans le quartier de Ghouta, en Syrie, a justifié que les Etats-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni et la France puissent attaquer ce qu’ils prétendaient être des sites impliqués dans un programme clandestin d’armes chimiques syriennes. Les attaques de missiles ont eu lieu juste au moment où une équipe d’inspecteurs internationaux devait arriver sur les lieux pour recueillir des preuves de la supposée attaque.

Plus tard, les habitants de la région ont déclaré aux journalistes que les images du traitement des victimes présumées de l’attaque avaient été filmées par le groupe des Casques blancs après avoir orchestré une panique dans un hôpital local. Les patients là-bas n’ont pas été empoisonnés par le chlore, ont indiqué des médecins locaux. Les médias mainstream ont présenté les images comme preuve qu’une attaque a eu lieu.

Traduction, commentaires et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Les Etats-Unis d’Amérique envisagent d’utiliser une fausse attaque d’armes chimiques po ur bombarder la Syrie – Ministère de la Défense russe | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :