A la Une

Des Casques Blancs accompagnent une importante livraison de produits chimiques toxiques aux militants en Syrie – Ministère de la Défense

PHOTO DE FICHIER. © Mikhail Voskresensky / Sputnik

Une aide importante en produits chimiques a été livrée aux militants d’Idlib en Syrie avec l’assistance de l’aide des Casques Blancs afin de mettre en scène une provocation et de blâmer le gouvernement syrien, a indiqué le ministère russe de la Défense.

L’armée russe a reçu des informations de plusieurs sources de la province d’Idlib selon lesquelles « un important stock d’agents toxiques a été transporté dans la ville de Saraqib sur deux camions du village d’Afs », a déclaré le général Aleksey Tsygankov, chef du Centre russe pour Réconciliation des parties opposées en Syrie, a déclaré dans un communiqué.

Les produits chimiques ont été livrés à un dépôt d’armes utilisé par le groupe militant Ahrar al-Sham, « accompagné des huit membres de l’organisation des Casques Blancs », a indiqué M. Tsygankov. les commandants.

« Plus tard, une partie du chargement a été placée dans des barils en plastique non marqués et transportée vers une autre base militante dans le sud d’Idlib afin de mettre en œuvre des armes chimiques et de reprocher aux forces gouvernementales d’utiliser des substances toxiques contre des civils ».

Plus tôt, le ministère russe des Affaires étrangères avait averti que les Etats-Unis d’Amérique avaient l’intention d’organiser une fausse attaque chimique en Syrie afin de l’utiliser comme prétexte à une attaque contre les forces gouvernementales syriennes.

Le déploiement de l’USS Ross avec 28 missiles de croisière Tomahawk à bord à la Méditerranée, ainsi que l’arrivée d’autres navires de guerre des Etats-Unis d’Amérique dans le golfe Persique et au Qatar faisaient partie des préparatifs de l’attaque, ajoute le communiqué.

Washington avait auparavant averti qu’il réagirait à une arme chimique utilisée par le gouvernement syrien avec des frappes de représailles, qui seraient plus fortes que celles menées contre le pays par les Etats-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni et la France en avril.

LIRE PLUS: «Des spécialistes étrangers» pourraient organiser une attaque chimique en Syrie en deux jours pour accuser Assad – le ministère de la Défense russe

Cette attaque a été menée à la suite d’un rapport d’attaque chimique émanant des Casques Blancs, un groupe d’aide infâme soutenu par l’Occident qui a été pris en flagrant délit entrain de travailler avec les terroristes et produisant des faux pour salir le gouvernement syrien et ses alliés.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Un ado noir jeté sur une voie ferrée: un incident raciste filmé dans une gare de Flandre

CC BY 2.0 / Rob Dammers

Dimanche, quelques minutes avant l’arrivée d’un train en gare d’Aarschot, en Flandre belge, un adolescent noir a été précipité sur les rails lors d’une bagarre dont la raison n’est pas encore connue mais qui revêt probablement un caractère raciste. La vidéo publiée sur Facebook montre les détails de cet incident qui a failli avoir une fin tragique.

Une vidéo choquante a été publiée ce mardi sur Facebook montrant un conflit entre un adolescent et plusieurs personnes sur un des quais de la gare d’Aarchot en Belgique.

Les raisons de l’altercation qui ont conduit un homme blanc à jeter un jeune noir de 15 ans sur une des voies ferrées ne sont pas claires. La victime a rapidement réagi et tiré son assaillant sur les voies où il l’a assommé de plusieurs coups de poing avant que deux femmes qui étaient avec l’homme ne les séparent.

Selon le site belge RTL, le trio s’en est pris à l’adolescent alors que sa sœur aînée et lui attendaient un train pour Louvain. Pendant la dispute, l’une des femmes a lancé une insulte raciste après quoi la situation a dégénéré. La sœur de la victime, grâce au vidéo de laquelle le trio a été identifié, a reçu, elle aussi, des coups alors qu’elle tentait d’intervenir et de défendre son frère.

Le site précise également que l’homme a été retrouvé quelque temps après dans les toilettes de la gare. L’une des femmes s’est rendue d’elle-même à la police. Les deux femmes étaient sous l’emprise d’alcool et de drogue. La seconde femme a été interpellée mardi matin. Un juge d’instruction a placé l’homme, qui est originaire d’Aarschot, sous mandat d’arrêt.

Par pure coïncidence, aucun train ne devait entrer en gare au moment de l’incident. La circulation a été suspendue plusieurs minutes après que quelqu’un a remarqué ce qui se passait sur la voie.

Source: Sputnik News – France

1 Trackback / Pingback

  1. Des Casques Blancs accompagnent une importante livraison de produits chimiques toxiques aux militants en Syrie – M inistère de la Défense | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :