A la Une

Explication des coup-bas avec les terroristes sur les armes chimiques ? – Trump met Assad en garde contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb

© Yuri Gripas Source: Reuters
Le 45e président américain à un rassemblement de soutien à Charlottesville, le 30 août, illustration

Donald Trump a tweeté un avertissement à Bachar el-Assad, mais aussi à Moscou et Téhéran : toute attaque d’ampleur dans la province d’Idleb, l’un des derniers bastions terroristes en Syrie, provoquerait une «potentielle tragédie humaine».

Le 3 septembre, dans un tweet aux accents bellicistes, le président américain Donald Trump a mis en garde la président syrien Bachar el-Assad contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb où se massent actuellement quelque 10 000 djihadistes, selon l’envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura. Selon Donald Trump, une telle attaque pourrait engendrer une «potentielle tragédie humaine» et, selon lui, des «centaines de milliers» de morts. Et l’actuel locataire de la Maison Blanche d’évoquer «une grave erreur humanitaire» si l’Iran et la Russie venaient à être impliquées.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

President Bashar al-Assad of Syria must not recklessly attack Idlib Province. The Russians and Iranians would be making a grave humanitarian mistake to take part in this potential human tragedy. Hundreds of thousands of people could be killed. Don’t let that happen!

Moscou n’a pas répondu à l’appel de Donald Trump mais travaille depuis plusieurs semaines à l’établissement de couloirs humanitaires pour vider de ses habitants la province d’Idleb. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui s’exprimait quelques heures avant la publication de ce tweet, a annoncé que la fédération de Russie, la Turquie et l’Iran s’efforçaient de séparer les populations civiles des groupes armés terroristes dans cette région afin d’épargner le plus de vies possible.

Sergueï Lavrov a cependant souligné que les terroristes opérant en Syrie recevaient toujours des armes et des munitions.

Après sept années de guerre, Bachar el-Assad veut reprendre le contrôle de la province d’Idleb, à la frontière avec la Turquie, encore largement dominée par les rebelles et les djihadistes. C’est dans cette optique qu’il a lancé une vaste opération militaire visant à reconquérir ces territoires.

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni avaient lancé ce 22 août un avertissement au président syrien Bachar el-Assad, lui signifiant qu’ils ne laisseraient pas impunie une éventuelle utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien. De son côté, Moscou redoute une attaque sous faux drapeau qui serait par la suite attribuée à Damas pour justifier une nouvelle intervention occidentale en Syrie.

Lire aussi : «10 000 terroristes» pouvant user d’armes chimiques : l’ONU redoute un bain de sang à Idlib

Kremlin: Des drones lancés par les terroristes d’Idlib menacent les bases russes en Syrie

© Sputnik /

Le porte-parole présidentiel Dmitri Peskov a déclaré à la presse que la situation autour de la province syrienne d’Idlib contrôlée par les militants sera l’un des principaux points à l’ordre du jour des pourparlers entre les présidents russe, turc et iranien à Téhéran.

DÉTAILS À SUIVRE

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Ajout Titre 1 : MIRASTNEWS

Source: RT France

Les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni ont besoin d’un prétexte pour attaquer la Syrie – Journaliste d’investigation

© REUTERS / Ammar Abdullah

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Muallem, a récemment déclaré que les services spéciaux britanniques avaient aidé les terroristes du Front al-Nusra à organiser une attaque au gaz contre des civils, soulignant que des cartouches contenant des armes chimiques avaient déjà atteint Idlib. S’adressant à Radio Sputnik, le journaliste d’investigation Christopher Oldcorn a partagé son point de vue sur la question.

Sputnik: Les autorités syriennes et russes ont émis des avertissements répétés sur les provocations possibles en Syrie. Ils sont là depuis quelques semaines ; rien n’a été débuté. Quelle est votre acception?

Christopher Oldcorn: C’est l’impérialisme états-unien d’Amérique et britannique typique. À l’heure actuelle, ils ont besoin d’un prétexte pour pouvoir attaquer la Syrie. Idlib est fondamentalement le dernier bastion que les terroristes ont en Syrie. D’une certaine manière, jusqu’à présent, Assad et son armée syrienne ont défait les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni dans cette guerre par procuration, mais Idlib est leur dernier point d’appui. Si Assad peut libérer Idlib, il n’y a plus d’accès en Syrie pour les pays occidentaux. Ils doivent donc organiser une sorte d’attaque chimique sous fausse bannière pour obtenir le soutien public dont ils ont besoin pour attaquer la Syrie. Ils doivent peindre Assad comme une sorte d’animal, gazant son propre peuple. Ensuite, les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni peuvent bombarder les installations militaires syriennes et tout ce qu’ils veulent. Mais pourquoi fournit-il un passage sûr sur la route humanitaire d’Idlib si son plan est simplement de tuer son propre peuple? Cela n’a aucun sens.

LIRE PLUS: Les Etats-Unis d’Amérique ne quitteront pas la Syrie aussi longtemps qu’Assad reste au pouvoir – Journaliste Américain

Sputnik: Quelle est votre opinion sur le timing de ces avertissements? Pourquoi cette information est-elle publiée avant la libération d’Idlib?

Christopher Oldcorn: Apparemment, chaque fois que la guerre est presque finie et qu’Assad va enfin libérer toute la Syrie, la meilleure chose qu’il pense pouvoir faire est une attaque chimique contre les personnes qu’il tente de libérer, ce qui donnerait au public occidental les informations nécessaires pour attaquer la Syrie. [Contradiction: les populations occidentales n’aiment pas les réfugiés de guerre chez eux, mais permettent aveuglément les guerres menées injustement par leurs dirigeants politiques dans d’autres pays. MIRASTNEWS]. Tous ceux qui gobent en quelque sorte cette histoire médiatique des entreprises occidentales sur la Syrie ont un problème de pensée logique majeur.

LIRE ÉGALEMENT: Un sénateur américain: L’administration Trump est prête pour une guerre prolongée en Syrie

Sputnik: Maintenant, si ces affirmations sont vraies, à votre avis, qui soutiendrait les provocations contre le gouvernement syrien?

Christopher Oldcorn: Oui, je veux dire, voici l’attaque chimique de Douma pour la permission de frapper les installations militaires et pharmaceutiques. Ce que la plupart des gens ne savent pas, parce que cela n’a pas été signalé en particulier dans les médias occidentaux, c’est que certains des établissements qu’ils ont bombardés après à Douma était une usine d’aspirine et une usine de traitement du cancer. Ils ne fabriquaient pas d’armes chimiques, je veux dire qu’il y avait des gens qui traversaient les décombres à la recherche de survivants. S’ils fabriquaient du gaz sarin là-bas, ces personnes seraient mortes, sans chercher de survivants, quand elles seraient venues chercher des survivants dans le bâtiment. Je pense qu’ils essaient, maintenant qu’ils ont le contrôle des plus grands militaires de la planète, avec le soutien du Royaume-Uni, de récupérer pour tout l’argent qu’ils dépensent en lobbying. Mais la Syrie doit désormais acheter ces médicaments à des sociétés extérieures et toutes les grandes sociétés pharmaceutiques sont britanniques ou états-uniennes d’Amérique. Personne ne le signale. Oui, ils ont bombardé des installations militaires lorsque les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni ont réagi à l’attaque de Douma la veille, étant donné que les inspecteurs étaient censés arriver et personne n’en parle vraiment. Et maintenant je trouve cela très-très intéressant.

*Le Front Al-Nusra est un groupe terroriste interdit en Russie.

Les points de vue et opinions exprimés par l’orateur ne reflètent pas nécessairement ceux de Sputnik.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :