A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés s’accordent sur une «réponse plus forte» si la Syrie utilise des armes chimiques – Bolton

© AFP 2018 / Mohamed al-Bakour

WASHINGTON – Les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la France ont convenu que toute utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien entraînerait une réaction beaucoup plus forte que lors des incidents précédents, a déclaré à Washington DC le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton.

« Nous avons essayé de faire passer le message ces derniers jours que s’il y a une troisième utilisation d’armes chimiques, la réponse sera beaucoup plus forte », a déclaré le conseiller américain John Bolton.

[Les Etats-Unis d’Amérique semblent couvrir les terroristes qui utilisent souvent les armes chimiques en Syrie, cela prouverait qu’ils seraient avec certains de leurs alliés les vrais commanditaires. Car il n’est pas logique de ne soupçonner qu’une partie en conflit qu’ils ont désarmé et dédouaner les autres sans avoir la volonté de conduire des investigations sérieuses. MIRASTNEWS].

Bolton a déclaré qu’une allégation selon laquelle les Etats-Unis d’Amérique autorisaient Al-Qaïda à utiliser des armes chimiques pour lui reprocher le gouvernement syrien est une affirmation très scandaleuse.

[Pas seulement al-Qaïda, Daech aussi, car les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés ont démontré tout au long de ce conflit qu’ils étaient du côté de ceux qui les utilisent. Ils ont mené des actes de sauvetage des terroristes lorsqu’ils étaient en difficulté en bombardant les troupes régulières de la Syrie. Ils n’ont soutenu aucune initiative sérieuse visant à démanteler les armes chimiques détenues par les terroristes, qui possèdent également les technologies, les méthodes de fabrication et les équipements de production. MIRASTNEWS].

« Je peux dire que nous avons eu des consultations avec les Britanniques et les Français qui nous ont rejoints lors de la deuxième frappe et ils conviennent également qu’une autre utilisation d’armes chimiques entraînera une réponse beaucoup plus forte », a-t-il noté.

[Des frappes qui ne reposent sur aucune preuve crédible, elles ne sont pas légales et constituent des crimes de guerre. MIRASTNEWS].

Le 22 août, Bolton a également déclaré que les États-Unis d’Amérique répondraient « de manière rapide et appropriée à toute utilisation d’armes chimiques vérifiées à Idlib ou ailleurs en Syrie ». [Évidemment des plans semblent avoir été mis en œuvre dans l’ombre pour pousser encore une fois les terroristes à bombarder les populations civiles avec ces armes internationalement prohibées. MIRASTNEWS].

LIRE AUSSI: «La CPI est morte pour nous»: les Etats-Unis d’Amérique utilisent «tous les moyens» pour protéger les citoyens et leurs alliés des enquêtes sur les crimes de guerre

LIRE PLUS: Les États-Unis d’Amérique s’engagent à utiliser tous les moyens pour protéger les citoyens et leurs alliés de la CPI «injuste»

La déclaration du conseiller à la sécurité des Etats-Unis d’Amérique intervient après plusieurs avertissements syriens et russes sur des terroristes préparant une prétendue nouvelle attaque chimique contre des civils dans la province syrienne d’Idlib afin de provoquer des représailles de la part des pays occidentaux contre Damas.

Bien que les forces syriennes aient repris le contrôle de la plus grande partie du pays, la province d’Idlib se trouve dans l’une des zones de désescalade en Syrie et reste un important bastion pour les terroristes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News


Les Etats-Unis promettent à Damas une réponse «plus forte» en cas d’attaque chimique

© Denis Balibouse/Reuters
Le conseiller à la Sécurité nationale américain John Bolton

Avertissant Damas des effets d’une éventuelle attaque chimique, le conseiller à la sécurité de Donald Trump a déclaré que Washington était prêt à frapper plus fort que les dernières fois. Selon John Bolton, Paris et Londres sont sur la même ligne.

Dans l’attente d’une offensive de l’armée syrienne pour reprendre Idleb, dernier grand bastion djihadiste en Syrie, les déclarations des dirigeants occidentaux se multiplient. Ce 10 septembre, John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale du président américain Donald Trump, a montré les muscles. «Nous avons fait passer le message ces derniers jours qu’en cas de troisième attaque avec des armes chimiques, la réponse serait bien plus forte», a-t-il déclaré, selon l’agence Reuters.

Nous avons consulté les Britanniques et les Français

John Bolton accuse ainsi Damas d’avoir utilisé des armes chimiques à Khan Cheikhoun (dans la province d’Idleb) en avril 2017 et dans l’enclave de la Ghouta, proche de Damas, un an plus tard. Pour chacun des deux cas, les Etats-Unis ont frappé la Syrie. «Je peux dire que nous avons consulté les Britanniques et les Français, qui nous ont rejoint dans la deuxième frappe [d’avril 2018]», a-t-il détaillé avant d’ajouter : «Ils ont aussi convenus qu’une nouvelle utilisation d’armes chimiques aurait pour résultat une réponse plus forte.»

Le 22 août dernier, le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis avaient déjà lancé un avertissement à Damas, l’accusant encore d’une «possible utilisation d’armes chimiques». Par la suite, le 4 septembre, Washington avait mis en garde le président syrien Bachar el-Assad contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb. Deux jours plus tard, l’état-major français avait averti que l’armée française se tenait prête à frapper l’armée régulière syrienne.

La Russie, de son côté, a mis en garde contre une potentielle attaque sous faux drapeau visant à décrédibiliser Damas. Moscou a ainsi annoncé fin août qu’un stock important de produits chimiques avait été livré aux militants du groupe Ahrar al-Sham à Idleb, avec l’aide de l’organisation controversée des Casques blancs, afin de mettre en scène une attaque chimique qui servirait à pointer du doigt la culpabilité du gouvernement syrien et à provoquer une nouvelle intervention militaire américaine.

Lire plus: Le Kinzhal russe ne donne pas de trêve aux Etats-Unis d’Amérique – Les USA attaquent avec des obus au phosphore Deir ez-Zor en Syrie

Lire aussi : Syrie : selon la défense russe, deux F-15 américains auraient bombardé Deir ez-Zor au phosphore

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :