A la Une

Une attaque des Etats-Unis d’Amérique contre le Venezuela serait « une grave erreur »

© AFP 2018 / Federico Parra

Les «faucons» de Washington continuent de persister dans leur désir de faire la guerre au Venezuela afin de renverser le gouvernement actuel du pays. Et tout cela malgré les conséquences que cela pourrait avoir pour les États-Unis d’Amérique, a déclaré le politologue des Etats-Unis d’Amérique Ted Galen Carpenter.

L’un des partisans de l’intervention est le sénateur républicain Marco Rubio, qui semble déterminé à assumer le rôle de feu John McCain et devenir le porte-parole le plus important d’une politique internationale « ultra-agressive », a écrit le politologue dans sa chronique pour le média The National Interest.

SUJET CONNEXE: Qui encourage une intervention militaire au Venezuela?

Ainsi, dans une interview accordée au réseau des Etats-Unis d’Amérique Univision à la fin du mois d’août, Marco Rubio a déclaré que l’action militaire des USA était nécessaire pour faire face à la menace du gouvernement vénézuélien.

Ted Galen Carpenter souligne que le sénateur de l’état de Floride n’est pas le seul à maintenir ce point de vue. Un autre partisan d’une invasion militaire du Venezuela serait le président des Etats-Unis d’Amérique lui-même, Donald Trump, qui en août 2017 a dit à ses conseillers de préparer un plan d’urgence pour une intervention militaire dans le pays sud-américain.

A cette occasion, les conseillers du président des Etats-Unis d’Amérique ont réussi à le dissuader de ces actions, mais il est probable que le haut commandement des Etats-Unis d’Amérique ait un tel plan « si la situation au Venezuela continue de se dégrader », a fait remarquer Carpenter.

En raison de leurs « problèmes internes », il est possible que le Venezuela puisse en venir à supposer un « problème », ou même une « menace » par les États voisins. Cependant, le politologue ajoute que « c’est une grande exagération » de dire que c’est une menace crédible pour les États-Unis d’Amérique.

« Dès mars 2015, le président des États-Unis d’Amérique à l’époque, Barack Obama a déclaré que le Venezuela était une menace pour la sécurité nationale et a utilisé cette désignation pour justifier l’imposition de sanctions économiques contre Caracas », poursuit Carpenter.

Une intervention militaire pour forcer un changement de pouvoir au Venezuela serait une grave erreur. Après tout, ce n’est pas un pays à l’autre bout du monde: il est dans le même hémisphère que les Etats-Unis d’Amérique et un vol de Caracas à Miami ne dure que 3,5 heures, a-t-il dit.

LIRE PLUS: Les preuves de l’agression ouverte des Etats-Unis d’Amérique contre le Venezuela

Les Américains doivent être conscients des conséquences que pourraient avoir des actions militaires en Amérique du Sud.

«Le souvenir de la » diplomatie du canon « , les coups d’État de la CIA et les invasions ouvertes des pays d’Amérique latine au 20ème siècle ont peut-être disparu, mais ils n’ont pas disparu chez les voisins américains», a expliqué Carpenter.

Pour cette raison, une attaque des Etats-Unis d’Amérique contre le Venezuela provoquerait un profond ressentiment et cela va nuire aux relations dans l’hémisphère pendant de nombreuses années. En outre, le politologue souligne que Nicolás Maduro a des partisans fidèles qui résisteront à une invasion et à l’occupation des « Yankees ».

Carpenter affirme que, dans cette affaire, de hauts responsables des Etats-Unis d’Amérique et des néoconservateurs découvriraient que l’invasion du Venezuela ne serait pas plus facile que la conquête de l’Irak. Les dirigeants du pays nord-américain doivent rejeter les arguments des faucons incorrigibles, comme Marco Rubio, et résister à la tentation, a-t-il conclu.

LIRE AUSSI: intervention militaire au Venezuela: une analyse approfondie

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :