A la Une

Le bluff continue: La défense antiaérienne russe pourrait-elle résister aux frappes des Etats-Unis d’Amérique en Syrie?

© Sputnik / Dmitry Vinogradov

A quelle type de riposte devait s’attendre les Etats-Unis d’Amérique après un tel forfait ?

Du point de vue de la couverture aérienne, l’armée russe en Syrie n’est pas mauvaise, écrit Andrei Kots, analyste militaire à Sputnik. À la base aérienne de Hmeymim, à Lattaquié, il existe un réseau complexe de défense aérienne protégé à distance par les missiles guidés S-400.

Le deuxième niveau de protection concerne les complexes maritimes S-300 Fort, installés dans les croiseurs de missiles Marshal Ustinov et Variag, qui alternent en service en Méditerranée orientale, ainsi que le système de missiles antiaériens Buk-M2E.

La troisième frontière est le système de défense aérienne syrien S-125 Pechora-2M. Et enfin, le quatrième est le Pantsir-S1 à courte portée, qui couvre l’aérodrome et les positions des S-400. De plus, les chasseurs Su-30SM et Su-35 sont prêts à repousser une attaque aérienne à tout moment.

L’armée russe effectue régulièrement des exercices pour renforcer l’interaction entre les forces marines, terrestres et aériennes. Selon l’expert du Centre d’études politico-militaires de l’Institut national des relations internationales de Moscou, Vladimir Korovin, l’essence de cette tactique est que les navires de guerre, les avions et les systèmes de défense aérienne terrestre opèrent dans un seul domaine d’information, de communication et de transmission les uns aux autres.

LIRE PLUS: la Syrie met ses défenses antiaériennes en état d’alerte

Il est nécessaire de comprendre que l’ennemi potentiel connaît parfaitement le nombre de systèmes de missiles anti-aériens que possède la Russie, fait remarquer M. Korovin. Au moins deux missiles antiaériens sont nécessaires pour garantir la défaite d’un missile de croisière. De cette manière, le nombre d’armes à feu du côté de la défense doit au moins doubler le nombre de projectiles tirés.

Cependant, selon l’analyste, l’interaction étroite des forces de la marine, des forces aérospatiales et des forces terrestres vont résoudre ce problème au moins partiellement.

«Lorsque tous les systèmes de défense aérienne sont dans le même ordre de combat, Travaillant de manière coordonnée dans l’espace et dans le temps, ce «mur» offre de grandes capacités. Des exercices récents ont montré que la Russie est capable de contrer les menaces dans les eaux ouvertes. Cette situation est similaire à un duel, aucune des parties n’a un avantage sur l’autre. L’ennemi potentiel n’a pas de supériorité décisive et c’est ce qui l’arrête», estime l’analyste.

 

Les forces spéciales russes « luttent contre les pirates » en Méditerranée

Pour le moment, les deux parties ne savent pas quoi faire. Si les Américains attaquent et que la Russie et la Syrie abattent tous leurs missiles ou la plupart d’entre eux, ce sera un échec total pour les Américains. Dans ce cas, la Russie recevra 1 000 commandes de systèmes de missiles anti-aériens. Mais si la défense aérienne de la Syrie et de la Russie ne peut pas faire face à cette tâche, il convient d’attendre une situation inverse.

Donald Trump envisage la possibilité de frapper les forces russes et iraniennes en Syrie au cas où le président du pays, Bachar al-Assad, aurait utilisé des armes chimiques à Idlib. Les principales attaques des Américains dans la région sont les missiles de croisière Tomahawk de la base maritime.

Plus d’informations à ce sujet: les États-Unis d’Amérique tentent-ils d’attaquer les forces russes en Syrie?

Ils avaient déjà été utilisés en avril 2017 et 2018. Cependant, les résultats laissaient beaucoup à désirer, mais Trump a affirmé à plusieurs reprises que la nouvelle attaque serait beaucoup plus sérieuse.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News


Moscou: les terroristes préparent une véritable attaque chimique lors du tournage à Idlib

© Sputnik .

L’opération commandée par les puissances étrangères va-t-elle réellement être exécutée ?

D’après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, les terroristes ont l’intention d’utiliser réellement des substances chimiques chlorées contre les habitants d’Idlib qui prennent part au tournage de l’attaque dont ils veulent faire porter la responsabilité à Damas.

En Syrie, les terroristes préparent une véritable attaque aux substances chimiques contre les participants à la mise en scène qu’ils montent et à laquelle participent des habitants d’Idlib et ce pour ensuite incriminer l’armée gouvernementale syrienne d’avoir eu recours à des substances interdites contre la population civile, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Les Casques blancs se préparent avec les terroristes à faire un usage réel d’armes chimiques à base de chlore contre les civils participant à leur tournage», est-il indiqué.

Rappelons que le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé plus tôt que, selon des informations communiquées par des habitants d’Idlib, des prises de vues d’une provocation montée sur «l’utilisation» d’armes chimiques par l’armée syrienne avaient commencé dans la région. Les radicaux ont amené deux bidons d’une substance toxique chlorée à Jisr al-Choghour pour rendre la vidéo de la provocation plus «réaliste», a-t-il indiqué.

Ce mercredi, cette même institution a fait savoir que, depuis le 9 septembre, à Khan Cheïkhoun, des membres des Casques blancs organisaient quotidiennement des répétitions de la mise en scène d’une attaque chimique avec la participation de 22 enfants, dont des orphelins.

Titre 2: MIRASTNEWS

Source: Sputnik News – France


La Défense russe affirme que les Casques blancs ont tourné une mise en scène d’attaque chimique

© Ammar Abdullah Source: Reuters
Vue d’Idleb le 8 juin 2017 (image d’illustration).

Selon la Défense russe, l’organisme controversé des Casques blancs a tourné au moins neuf vidéos, impliquant des enfants, visant à accuser Damas d’avoir mené une attaque au chlore contre des civils à Idleb.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a fait savoir dans un communiqué diffusé ce 12 septembre que l’organisme controversé des Casques blancs aurait tourné au moins neuf vidéos, impliquant des enfants, dans le but de les utiliser comme preuves d’une attaque chimique imputable au gouvernement syrien contre des civils, à Idleb.

«Dans la soirée du 11 septembre, à la fin des tournages, lors d’une réunion conjointe des représentants des Casques blancs et du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham, il a été décidé que deux des neuf vidéos pourraient être communiquées à l’ONU et à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Il a été proposé de diffuser les autres vidéos sur les réseaux sociaux à cause de leur mauvaise qualité», a ajouté le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon la Défense russe, les terroristes se préparent à réaliser une véritable attaque chimique

En outre, selon le même communiqué, «les Casques blancs se préparent avec les terroristes à faire un usage réel d’armes chimiques à base de chlore contre les civils participant à leur tournage pour par la suite en faire accuser l’armée syrienne».

La Défense russe affirme, enfin, que depuis le 9 septembre, les Casques blancs ont organisé des répétions de mise en scène d’attaque chimique. Jusqu’à 30 civils, dont une douzaine d’enfants âgés de huit à 12 ans, y auraient participé.

Lire aussi : Selon Moscou, des images de mise en scène d’une attaque chimique auraient été filmées en Syrie

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :