A la Une

Comment les plans commerciaux de Trump contre la Chine et l’UE ont échoué

© Sputnik / Alexey Vitvitsky

Cinq mois de guerre commerciale entre Washington et le reste du monde ont eu des résultats inattendus: un déficit commercial des Etats-Unis d’Amérique avec la Chine et de nouveaux sommets historiques pour l’UE. Découvrez les autres problèmes auxquels le président Donald Trump pourrait être confronté dans un avenir proche.

Récemment, le Département du commerce des États-Unis d’Amérique a publié une statistique inquiétante: le déficit commercial des États-Unis d’Amérique a atteint 50,1 milliards de dollars après avoir augmenté de 9,5%.

Cette augmentation du déficit était due à une réduction de 2,1 milliards de dollars des exportations états-uniennes d’Amérique, qui s’élevaient à 211,1 milliards de dollars. Dans le même temps, les importations ont augmenté de 0,9% pour atteindre 261,2 milliards de dollars.

Les Etats-Unis d’Amérique ont importé plus de  212 milliards de dollars de biens de consommation en juillet 2018 et 47,2 milliards de dollars de services. Ils ont aussi importé 49,3 milliards de dollars de matières premières industrielles et de composants à partir de décembre 2014.

Il est intéressant de noter que le déficit a atteint des niveaux record dans les échanges avec les pays avec lesquels Trump mène son différend commercial: avec la Chine, le déficit était de 36, 8 milliards de dollars et avec l’UE, 17,8 milliards.

Pendant ce temps, la situation à Pékin est le contraire. La semaine dernière, l’Administration générale des douanes chinoises a publié des données statistiques sur le commerce bilatéral et, selon ces informations, le pays asiatique a enregistré un excédent commercial record avec les États-Unis d’Amérique, qui ont augmenté de près de 3 milliards de dollars.

Les importations chinoises en provenance des Etats-Unis d’Amérique ont fortement chuté, ayant une progressé de 11,1% en juillet 2017 contre 2,7% en août 2018. Par contre les exportations de la Chine vers les Etats-Unis d’Amérique se sont accrues de 13,2% entre août 2017 et juillet 2018.

LIRE AUSSI: Ambassadeur de Chine: les guerres commerciales des Etats-Unis d’Amérique compromettent la croissance économique mondiale

Nouveaux tarifs: nouveaux problèmes

Maxim Rubchenko, collaborateur de Sputnik, a souligné que la réaction de Washington à ces résultats de la guerre commerciale n’était pas une surprise: des indices macroéconomiques décevants ont poussé les autorités des Etats-Unis d’Amérique à envisager d’introduire des mesures encore plus protectionnistes.

Ainsi, le 7 septembre, Donald Trump a déclaré qu’il serait bientôt en mesure de taxer les importations de produits chinois avec des droits de douane supplémentaires de 200 milliards de dollars. Par la suite, il a promis d’en présenter d’autres, d’une valeur de 267 milliards de dollars supplémentaires.

En raison de ces promesses, Trump a été fortement critiqué par les grandes sociétés des Etats-Unis d’Amérique d’Amérique.

La société Apple a envoyé au représentant commercial des Etats-Unis d’Amérique, Robert Lighthizer, une lettre dans laquelle il soulignait que les nouveaux tarifs pourraient entraîner une hausse des prix de leurs produits et réduire leurs activités aux États-Unis d’Amérique. L’entreprise estime que l’introduction de nouveaux tarifs affectera la croissance économique du pays nord-américain. En outre, la société a exhorté à ne pas appliquer de restrictions pouvant affecter certains de ses produits, notamment la montre intelligente Apple Watch et les casques sans fil AirPods.

« Voyant qu’Apple pourrait obtenir l’exonération fiscale, d’autres géants de la technologie tels que Cisco, Dell, Hewlett Packard et Juniper Networks ont envoyé une lettre commune à Lighthizer », souligne le journaliste.

En savoir plus: Comment Huawei a-t-il réussi à surpasser Apple en pleine guerre commerciale avec les États-Unis d’Amérique?

Dans cette lettre, les géants ont demandé à être exemptés des tarifs possibles, soulignant que ceux-ci pourraient affecter les intérêts des États-Unis d’Amérique, des entreprises, des travailleurs et des consommateurs états-uniens d’Amérique, et porter atteinte aux priorités économiques et stratégiques du pays nord-américain.

La réaction de Trump à cette lettre était immédiate. Le président des Etats-Unis d’Amérique a proposé sur Twitter « une solution simple » au problème.

«Les prix d’Apple pourraient augmenter en raison des énormes tarifs que nous pouvons imposer à la Chine, mais il existe une solution simple avec zéro tarif et incitations fiscales. Produisez vos produits aux États-Unis au lieu de la Chine. Commencez à construire de nouvelles usines maintenant», a écrit Trump sur son compte Twitter.

Un coup contre les leurs

Le journaliste souligne que Trump pourrait désormais affronter des rivaux encore plus sérieux: les syndicats portuaires influents et les entreprises logistiques.

Selon l’enquête menée par l’agence AP, au cas où des tarifs supplémentaires entreraient en vigueur, cette mesure affecterait au moins 10% des importations aux Etats-Unis d’Amérique.

En conséquence, la circulation des marchandises dans plus de 250 ports maritimes, aéroports et terminaux terrestres situés dans 48 États du pays nord-américain diminuera.

En particulier, les responsables de la Nouvelle-Orléans ont souligné que la réduction de la circulation des marchandises dans le port local n’est plus une simple prévision mais un fait. Les importations d’acier ont chuté de plus de 25% au cours de l’année écoulée et, avec elles, de tous les services auxiliaires.

En outre, les importations de maïs qui arrivent aux Etats-Unis d’Amérique via le port de Milwaukee ont été considérablement réduites. Cette baisse s’est produite après que l’UE ait mis en œuvre des mesures de réponse contre l’implosion des taux de droits de la part de Washington.

LIRE AUSSI: Quel serait le montant des dommages que les tarifs des Etats-Unis d’Amérique pourraient causer à l’industrie automobile de l’UE?

« Beaucoup de maïs est dans les granges, ces greniers sont à ras bord », a déclaré le directeur du port, Adam Schlicht.

Rubchenko souligne que les nouveaux tarifs pourraient affecter tous les ports des Etats-Unis d’Amérique. Selon les données publiées par le portail WRAL, le plus grand port à conteneurs des États-Unis d’Amérique situé à Los Angeles peut être privé de 20% de son flux de marchandises.

L’impact des nouveaux tarifs sur les chauffeurs de camion et les travailleurs d’entrepôt pourrait être encore plus grand. Il s’avère que de nombreux chauffeurs qui transportent des conteneurs depuis des ports vers des entrepôts des Etats-Unis d’Amérique sont des travailleurs indépendants engagés par des entreprises de camionnage.

« Les derniers ne leur paieront pas d’argent au cas où ils n’auraient rien à transporter », a déclaré Weston LaBar, directeur général de l’association Harbour Trucking, avertissant que de nombreux camionneurs pourraient être contraints de chercher du travail dans d’autres secteurs.

Après tout, la pression commerciale des Etats-Unis d’Amérique à l’échelle internationale n’a pas encore abouti à une victoire définitive de la plus grande économie mondiale avant ses partenaires «rivaux», tandis que les analystes qui prédisaient une situation de pertes mutuelles sont ceux qui, à ce jour, ont eu raison.

Traduction et ajouts : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :