A la Une

Pour se faire respecter il faut user parfois de la manière forte – L’ex-général russe exhorte Moscou à abattre les avions de combat israéliens

Traitrise et arrogance d’Israël – Pour les Etats-Unis d’Amérique ou la Grande-Bretagne qui n’ont jamais de preuves réelles, l’affaire serait déjà entendue

TÉHÉRAN – L’ancien chef du département principal de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense, le général Leonid Ivashov, a appelé Moscou à prendre pour cible tout avion de combat israélien qui violerait l’espace aérien syrien.

« Moscou devrait expulser l’ambassadeur israélien en Russie et abattre les avions de combat israéliens en cas d’entrée dans l’espace aérien syrien », a déclaré mercredi Ivachov, président de l’Académie des questions géopolitiques de Russie.

Il a également demandé à Moscou de réduire le niveau de coopération avec Israël et de cesser de délivrer des visas aux ressortissants israéliens.

L’armée russe a déclaré qu’un avion de renseignement électronique Il-20 avait été touché à 35 km au large de la côte méditerranéenne de la Syrie, alors qu’il retournait à proximité de sa base d’origine. Les 15 membres d’équipage russes ont été tués.

LIRE AUSSI: Accès restreint? Israël peut rester en dehors du paradis syrien pour toujours

Les responsables russes de la défense ont qualifié de « hostiles » les manœuvres des avions de combat israéliens lors de l’incident et ont déclaré avoir le droit de riposter.

« Les pilotes israéliens utilisaient l’avion russe comme bouclier et l’ont poussé dans la ligne de tir de la défense syrienne », a déclaré Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, aux médias.

Un avertissement israélien a été reçu « moins d’une minute avant la frappe, ce qui n’a laissé aucune chance de mettre l’avion russe en sécurité », a ajouté M. Konashenkov.

Traduction, Titre 2 et ajout au Titre 1 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Fars News


Les Etats-Unis d’Amérique fournissent un système de défense aérienne aux Kurdes

TÉHÉRAN – Les Etats-Unis d’Amérique ont fourni aux Kurdes du nord de la Syrie des armes perfectionnées, notamment des systèmes de défense aérienne, selon les médias arabes pendant que l’armée des Etats-Unis d’Amérique continue d’occuper des terres dans la région.

Le journal en langue arabe al-Watan a cité des sources kurdes informées disant que les Etats-Unis d’Amérique ont fourni aux Forces démocratiques syriennes (FDS) des armes nouvelles et à la pointe de la technologie, y compris des systèmes de défense aérienne.

Ils ont ajouté que les forces des Etats-Unis d’Amérique leur ont dit qu’ils resteraient en Syrie pour une durée illimitée et qu’ils renforçaient ainsi leurs bases et positions militaires sur les terres occupées du nord-est de la Syrie.

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique a récemment revigoré ses bases dans les régions occupées par les FDS en Syrie.

Un média arabe a rapporté mercredi que les forces des Etats-Unis d’Amérique avaient commencé à installer deux autres bases militaires dans la région de Qamishli, dans la province de Hasaka, dans un climat de tension entre civils et Kurdes.

Le site d’information en langue arabe al-Manar a rapporté que la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique a repris la construction de deux autres bases militaires dans le village de Jam’aya, à l’est de la ville de Qamishli, ainsi que dans l’ouest de la ville.

Il a ajouté que l’armée états-unienne d’Amérique avait installé une base à l’entrée est de la ville de Qamishli et avait établi une base permanente dans la petite ville de Himo, à l’entrée ouest de la ville.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fars News


L’armée syrienne saisit des armes fabriquées par les Etats-Unis d’Amérique lors d’une opération d’embuscade contre l’EIIL à Homs de l’est

TEHERAN – L’armée syrienne a lancé deux opérations d’embuscade distinctes contre l’EIIL dans la région de Palmyre (Tadmur) mardi, découvrant un important volume d’armes, y compris des armes des Etats-Unis d’Amérique.

Les soldats de l’armée ont tendu une embuscade à un groupe d’EIIL qui tentait de se déplacer d’al-Tanf dans le sud de Homs vers al-Bayarat al-Qarbi à Palmyre pour se diriger vers Raqqa via le barrage Al-Taweinan et Wadi Abyaz.

Les hommes de l’armée ont tué deux terroristes et en ont capturé deux autres, forçant les poches restantes des terroristes à fuir le champ de bataille.

Les soldats de l’armée ont également saisi un grand volume de matériel militaire et six motocyclettes.

Entre-temps, d’autres unités de l’armée ont tendu une embuscade à un autre groupe de terroristes de l’EIIL dans la région d’Al-Foroua, à 70 km au sud-est de Palmyre, et ont capturé cinq terroristes.

Les unités de l’armée ont saisi deux véhicules militaires avec des dispositifs de communication à bord et un grand nombre de mitrailleuses et de fusils M16 de fabrication états-unienne d’Amérique, ainsi que plusieurs boîtes de munitions.

Au début du mois, les hommes de l’armée ont effectué une opération de nettoyage dans le village d’al-Mo’alaqa et dans la petite ville de Jabata al-Khashab à Quneitra, trouvant un grand nombre d’armes, de munitions et de médicaments dans des régions isolées autrefois contrôlées par l’EIIL et Tahrir al-Sham Hay’at (le Conseil de libération du Levant ou le Front Al-Nusra).

Des fusils de sniper, des mitraillettes, des roquettes, des canons, des appareils de communication et des médicaments ont été retrouvés dans les positions des terroristes.

Des sources locales ont déclaré le mois dernier que les militaires avaient mené une opération de ratissage dans la région de Houleh, dans le nord de Homs, découvrant un important dépôt d’armes et de munitions de terroristes, ajoutant que les mitrailleuses PKC, les fusils de tireur étaient parmi les armes et les munitions saisies.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fars News


Damas découvre un hôpital de terroristes équipé par Israël, les Etats-Unis d’Amérique et la France à Quneitra

TEHERAN – L’armée syrienne a découvert un hôpital équipé qui avait été construit avec le soutien des Etats occidentaux et d’Israël pour les terroristes et les membres de leurs familles dans la province de Quneitra.

Le service de langue arabe de RT a rapporté mercredi que les forces de police syriennes sont entrées dans la ville d’al-Bariqeh à Quneitra et ont pris le contrôle d’un hôpital doté d’équipements et de médicaments modernes.

Il a ajouté que l’hôpital est équipé de différents types de systèmes de radiographie, d’un système de chauffage central avancé, de lits bien équipés et d’une section de chirurgie, ainsi que de vastes médicaments de stockage, y compris des médicaments nouveaux et avancés nécessaires aux opérations chirurgicales.

Une source médicale a déclaré qu’un grand nombre d’équipements et de médicaments israéliens, états-uniens d’Amérique et français avaient été découverts à l’hôpital, affirmant que certains des médicaments et du matériel n’étaient pas du tout disponible pour les citoyens syriens.

La province de Quneitra, dans le sud-ouest de la Syrie, a été contrôlée par le gouvernement il y a environ deux mois, lorsque des terroristes, originaires pour la plupart du Front al-Nusra, ont été forcés de se retirer à Idlib. D’autres ont accepté l’offre de paix du gouvernement, mis fin à la guerre d’insurrection et reçu l’amnistie du gouvernement.

L’hôpital est l’un des derniers à être resté inconnu des forces gouvernementales depuis qu’ils ont pris le contrôle de la province voisine des hauteurs du Golan, mais ce n’est pas le seul cas où les États-Unis d’Amérique et Israël soutiennent les terroristes.

Dans un autre cas mardi, l’armée de Damas a lancé deux opérations d’embuscade contre l’EIIL dans la région de Palmyre (Tadmur), dans l’est de la Syrie, et a découvert un grand nombre d’armes, y compris des armes états-uniennes d’Amérique.

Les soldats de l’armée ont tendu une embuscade à un groupe d’EIIL qui tentait de se déplacer d’al-Tanf dans le sud de Homs vers al-Bayarat al-Qarbi à Palmyra pour se diriger vers Raqqa via le barrage Al-Taweinan et Wadi Abyaz.

Les hommes de l’armée ont tué deux terroristes et en ont capturé deux autres, forçant les poches restantes du terroriste à fuir le champ de bataille.

Les soldats de l’armée ont également saisi un grand volume de matériel militaire et six motocyclettes.

Entre-temps, d’autres unités de l’armée ont tendu une embuscade à un autre groupe de terroristes de l’EIIL dans la région d’Al-Foroua, à 70 km au sud-est de Palmyre, et ont capturé cinq terroristes.

Les unités de l’armée ont saisi deux véhicules militaires avec des dispositifs de communication à bord et un grand nombre de mitrailleuses et de fusils M16 de fabrication états-unienne d’Amérique, ainsi que plusieurs boîtes de munitions.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fars News


Journal: Les Emirats Arabes Unis envoient des armes suisses à des terroristes en Syrie

TÉHÉRAN – Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont transmis aux terroristes en Syrie des armes et des munitions que l’Etat du Golfe Persique a achetées en Suisse, a révélé mardi un journal suisse.

Le quotidien Sontaggs Blake a révélé que les terroristes d’Idlib étaient équipés de grenades et de fusils fabriqués par la société suisse RUAG.

Le journal a ajouté que l’enquête menée par les autorités suisses avait révélé que les EAU avaient transféré illégalement des cargaisons de grenades achetées par la société suisse dans des régions terroristes de Syrie via la Jordanie.

Le journal a ajouté que lorsque les photos publiées en 2012 montraient les grenades fabriquées en Suisse entre les mains de terroristes, un porte-parole de Sontaggs Blake Company n’avait pas d’autre choix que de reconnaître que les grenades faisaient peut-être partie d’un envoi d’armes vendu aux Émirats arabes unis.

Au début du mois, les hommes de l’armée ont effectué une opération de nettoyage dans le village d’al-Mo’alaqa et dans la petite ville de Jabata al-Khashab à Quneitra, trouvant un grand nombre d’armes, de munitions et de médicaments dans des régions isolées autrefois contrôlées par l’EIIL et Tahrir al-Sham Hay’at (Conseil de libération du Levant ou le Front Al-Nusra).

Des fusils de sniper, des mitraillettes, des roquettes, des canons, des appareils de communication et des médicaments ont été retrouvés dans les positions des terroristes.

Des sources locales ont déclaré le mois dernier que les militaires avaient mené une opération de ratissage dans la région de Houleh, dans le nord de Homs, découvrant un important dépôt d’armes et de munitions de terroristes, ajoutant que les mitrailleuses PKC, les fusils de tireur étaient parmi les armes et les munitions saisies.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fars News


« Assumer la culpabilité en public »: Israël doit-il se retirer de la Syrie?

© AFP 2018 / Jalaa Marey

Les médias israéliens ont commenté le crash de l’avion russe Il-20 dans la province syrienne de Lattaquié.

En dépit de toutes les spéculations sur la tragédie, Haaretz et le Jerusalem Post ont reconnu qu’au moins la faute était en partie imputable à l’armée de l’air israélienne.

« Il y a peu de raisons de douter des détails de base: Israël a probablement mené la frappe aérienne, la Russie a reçu un avertissement anticipé – si le temps était suffisant, ce serait toujours un motif de friction; – et le Il-20 a presque certainement été pris dans la ligne de tir des missiles antiaériens syriens », a écrit Haaretz.

L’auteur de l’article, Anshel Pfeffer, reconnaît également que l’incident pourrait avoir été causé en partie par la notification intentionnellement tardive d’Israël. Il est également indiqué dans le texte qu’il s’agissait en partie d’une erreur de communication entre les alliés russes et syriens.

Quelles que soient les causes, il est très probable qu’Israël devra limiter sa présence en Syrie dans les semaines et les mois à venir et «assumer la culpabilité en public». Cependant, selon Pfeffer, les relations entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sont si proches que la situation sera résolue dans un avenir proche.

« Il est difficile d’imaginer qu’Israël risque son accord avec le président russe, ce qui lui a permis d’opérer librement contre des cibles iraniennes en Syrie », a déclaré Pfeffer.

Selon Seth J. Frantzman et son article pour le Jerusalem Post, la Russie a accusé Israël de l’attaque contre le Il-20, car elle ne peut pas blâmer la Syrie. Les défenses aériennes syriennes sont de fabrication russe, ce serait donc en réalité une autocritique concernant la technologie.

Selon Frantzman, de nombreuses forces russes, syriennes et autres opèrent dans les environs et se mettent mutuellement en danger. Et l’incident récent montre que ces forces ne communiquent pas bien.

Le journal Yediot Ajronot, pour sa part, décrit la version de la provocation délibérée israélienne comme non fondée et accuse les troupes « négligentes » du gouvernement syrien de l’incident.

LIRE PLUS: Shoigú: « La responsabilité de la mort de l’équipage russe repose entièrement sur Israël »

Les médias s’inquiètent des livraisons possibles de systèmes de défense aérienne S-300 à l’armée syrienne, ce qui pourrait compliquer les actions aériennes israéliennes dans la région.

Selon le ministère russe de la Défense, les avions de combat israéliens ont utilisé le Il-20 comme bouclier contre la défense antiaérienne syrienne, ce qui a entraîné la destruction de l’avion militaire russe et la mort de tout son équipage [15 membres. MIRASTNEWS].

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

L’artillerie syrienne détruit des lanceurs de missiles terroristes en Lattaquié (vidéo)

© Sputnik / Michael Alaeddin

Une source militaire syrienne a déclaré à Sputnik que, dans la province de Latakia, au nord du pays, l’artillerie lourde des forces gouvernementales syriennes avait lancé une offensive contre les positions des terroristes.

Au cours de l’attaque, les systèmes de missiles et les bases des drones équipés de bombes ont été détruits, selon la source.

Les coordonnées avec l’emplacement de l’ennemi ont été fournies par les services de renseignement, qui surveillent attentivement la situation dans les zones bordant la frontière turque. Les points d’observation de l’armée syrienne sont situés dans les hautes terres stratégiques près des villages de Qabbani et de Badama.

Selon la source, les terroristes du Front al-Nusra – interdits en Russie et dans d’autres pays – ont à plusieurs reprises bombardé les populations civiles du nord de Lattaquié, à la fois avec des mortiers et des drones.

Sujet connexe: L’armée syrienne prend les terroristes par surprise à Homs (vidéo)

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Comment on Pour se faire respecter il faut user parfois de la manière forte – L’ex-général russe exhorte Moscou à abattre les avions de combat israéliens

  1. josephhokayem // 19 septembre 2018 à 20:20 // Réponse

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :