A la Une

La Cour pénale internationale va-t-elle poursuivre les crimes de guerre de Raqqa en Syrie ? A quand pour la Libye, va-t-elle «zapper» ? Peut-on s’attendre à de la manipulation ?

© AFP | Chef du mécanisme international, impartial et indépendant pour les crimes en Syrie, juge française Catherine Marchi-Uhel

L’organisation des Nations Unies chargée des crimes de guerre en Syrie va ouvrir deux affaires cette année

Le juge de l’ONU chargé de préparer les accusations de crimes de guerre contre des individus au cours du conflit syrien a déclaré jeudi que son bureau prévoyait d’ouvrir au moins deux affaires à la fin de l’année.

Catherine Marchi-Uhel, de nationalité française, dirige l’organisme dénommé «Mécanisme international, impartial et indépendant», chargé de traduire en justice les responsables des crimes les plus graves commis en Syrie.

« Nous comptons ouvrir deux dossiers d’enquête spécifiques avant la fin de l’année », a déclaré Marchi-Uhel aux journalistes à Genève, sans fournir de détails.

Plusieurs autres enquêtes soutenus par l’ONU ont trouvé des preuves de crimes internationaux majeurs commis par les forces gouvernementales et les rebelles au cours des sept années de conflit. [On remarquera qu’ici on ne parle pas de crimes de guerres commis par les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés à Raqqa ou ailleurs en Syrie. MIRASTNEWS].

Mais ces enquêtes n’ont pas attribué de responsabilité légale aux dirigeants ou aux commandants individuels.

Lors de la construction de ses affaires, Marchi-Uhel a indiqué qu’elle se concentrerait en partie sur des crimes représentatifs des violations généralisées commises pendant le conflit ainsi que sur des actes qui ont eu un impact important sur la guerre en général.

Elle a également souligné qu’elle se concentrera sur toutes les parties au conflit complexe.

Marchi-Uhel a décrit son bureau comme un « quasi-procureur » qui chercherait à partager des dossiers avec les tribunaux régionaux et nationaux, en plus de la Cour pénale internationale à La Haye.

Son bureau travaille actuellement sur des demandes de coopération émanant de sept juridictions différentes, a-t-elle déclaré.

Le juge français est un vétéran des tribunaux internationaux pour l’ex-Yougoslavie et le Cambodge.

Le conflit syrien a tué plus de 360 000 personnes et déplacé des millions de personnes.

Traduction, commentaire et Titre 1 : MIRASTNEWS

Source : France 24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :