A la Une

« Remédier à l’erreur ou en supporter les conséquences »: la Chine frappe en retour les Etats-Unis d’Amérique à cause des sanctions imposées aux militaires

Pékin a menacé que Washington sera confronté à des «conséquences» s’il ne retire pas le récent lot de sanctions contre la Chine concernant la coopération militaire avec la Russie.

Le ministère chinois des Affaires étrangères n’a pas mâché ses mots, affirmant que Washington devait immédiatement corriger ses «erreurs» avant qu’il ne soit trop tard ou qu’il n’ait à subir les conséquences de la décision.

«Nous appelons fermement les États-Unis d’Amérique à remédier à cette erreur et à annuler les sanctions. Sinon, les Etats-Unis d’Amérique doivent en supporter les conséquences», a déclaré le porte-parole Geng Shuang cité par les médias chinois.

L’administration Trump a infligé jeudi des pénalités au Département chinois de développement de l’équipement, principal organisme d’acquisition d’armes du pays. La décision de Pékin d’acheter des avions de chasse russes Su-35 et un système de missiles sol-air S-400 ont attiré les foudres de Washington. Les Etats-Unis d’Amérique ont souligné que Moscou est en fait la «cible ultime» des restrictions.

[Les USA ayant une dette publique immense dépassant les 20 000 milliards de dollars veulent avoir le marché des armes pour eux seuls, afin de se refaire une santé financière comme pendant la Seconde Guerre mondiale où ils s’enrichirent énormément en étant les seuls à fournir aux belligérants toutes ces choses. Cette pression pour capter des marchés se fait aussi sur des pas comme l’Inde. MIRASTNEWS].

Les mesures des États-Unis d’Amérique n’affecteront toutefois pas la coopération stratégique sino-russe, qui ne fera que s’intensifier, a indiqué M. Geng. [Ce serait une erreur grave que de suivre les recommandations d’une nation qui ne respecte pas les règles communes de vie en collectivité et qui ne regarde le monde qu’avec le «bout de son nez». MIRASTNEWS].

Les dernières mesures punitives ne semblent qu’être un instrument pour protéger les intérêts financiers des Etats-Unis d’Amérique.

« Les sanctions sont utilisées comme une arme de concurrence déloyale – tout cela nous nous souvenons parfaitement de la situation avec le Nord Stream 2 », a déclaré le sénateur Konstantin Kosachev, chef du Comité russe pour les relations internationales.

Les mesures punitives font partie de «l’hystérie» liée à la Chine, au sujet de l’économie toujours croissante de Pékin, qui balaie actuellement Washington, estime l’auteur et historien Gerald Horne. S’adressant à RT, l’analyste a déclaré que les États-Unis d’Amérique sont bien avisés de mettre un terme à l’approche agressive pour éviter des conséquences imprévisibles.

«Si cette escalade particulière de la part de Washington continue, il est impossible de dire quel sera le résultat final», a déclaré Horne à RT, ajoutant que Washington et Pékin seraient touchés par les conséquences.

LIRE PLUS: L’échange de droits de douane entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine pourrait avoir des «coûts économiques importants» pour l’économie mondiale – FMI

La réponse furieuse de Pékin survient au milieu d’une guerre commerciale lancée par Washington. Le président américain, Donald Trump, a décidé de frapper Pékin avec des droits de douane, affirmant qu’il y avait une concurrence déloyale et le vol de propriété intellectuelle par la Chine. L’escalade a déjà eu pour conséquence des droits de douane réciproques sur des milliards de dollars de marchandises et des différends ouverts à l’OMC.

Dans un autre ordre d’idées, les Etats-Unis d’Amérique auraient ordonné à l’agence de presse officielle chinoise Xinhua et au réseau de télévision chinois China Global Television Network (CGTN), s’inscrire en tant qu’agents étrangers en vertu de la loi nazie sur l’enregistrement des agents étrangers (FARA).

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT


Lavrov: Les nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre la Russie sont une concurrence déloyale

On ne cède pas un pas face à une nation déloyale et impériale, au contraire on avance pour la contrer, car «seule la lutte libère»

© AP Photo / Ivan Sekretarev

MOSCOU – Les nouvelles sanctions imposées par les Etats-Unis d’Amérique à la Russie révèlent une concurrence déloyale de la part de Washington, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« En ce qui concerne les sanctions annoncées par les Etats-Unis d’Amérique contre le peuple et les entités russes, nous avons cessé d’étonner, en particulier, les sanctions contre la société Sukhoi (…) sont une nouvelle manifestation de concurrence déloyale », a déclaré M. Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a ajouté que les actions des Etats-Unis d’Amérique « ont sérieusement entamé la confiance dans les principes du système monétaire international et que de plus en plus de pays pensent à éviter toute dépendance » à son égard.

« Nous tirerons des conclusions de cette situation, nous ferons tout notre possible pour éviter la dépendance vis-à-vis des pays qui agissent de la sorte avec leurs partenaires [ennemis ; MIRASTNEWS] internationaux », a déclaré M. Lavrov.

Le 20 septembre, les États-Unis d’Amérique ont ajouté 33 noms à leur liste noire de personnes et d’entités des secteurs de la défense et du renseignement russes en vertu de la loi contre les adversaires des Etats-Unis d’Amérique à travers des sanctions (Caatsa, en anglais).

Parmi les 27 individus et 6 sociétés figurant dans la nouvelle liste se trouvent «la société militaire privée Wagner», accusée par l’Occident de recruter des mercenaires, l’usine aéronautique de Komsomolsk amur (Knaapo) qui fabrique, entre autres, des avions. Sukhoi, ainsi que trois sociétés de l’homme d’affaires Evgueni Prigozhin (agence de recherche Internet, Concord Management and Consulting et Concord Catering) et plusieurs personnes impliquées dans des tentatives d’ingérence dans les élections des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE PLUS: « La guerre des sanctions des Etats-Unis d’Amérique ne prendra pas fin bientôt mais se poursuivra »

Igor V. Korobov figure également sur la liste, identique au nom de l’officier qui préside la direction générale (ancien GRU, renseignement militaire) de l’état-major des forces armées russes.

Les Etats-Unis d’Amérique ont approuvé le Caatsa en août 2017, en réponse à l’ingérence présumée de la Russie dans les élections nationales de 2016.

La Russie a nié les accusations, qu’il a qualifiées d’« absurdes ».

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Une source indique qu’Israël a averti la Russie de son attaque en Syrie plus d’une minute à l’avance

Et même, était-ce suffisant pour mettre à l’abri et en sécurité l’avion russe ? Par exemple 1 minute et 20 secondes.

CC0 / Pixabay

TEL AVIV – L’armée israélienne insiste sur le fait qu’elle a averti la Russie de son attaque aérienne en Syrie plus d’une minute à l’avance.

Lors d’une conférence de presse, une source du commandement militaire israélien a rejeté les affirmations de Moscou selon lesquelles l’avion Il-20 de la Force aérospatiale russe n’avait pas le temps de quitter la zone d’attaque.

« Il est absolument vrai que nous mettons en garde plus d’une minute à l’avance », a déclaré la source.

LIRE PLUS: Poutine commente l’abattage de l’I-20 russe en Syrie

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Israël livre sa version de l’incident ayant entraîné le crash de l’Il-20 russe en Syrie

Les militaires israéliens ont présenté leur version de l’incident qui a provoqué le crash de l’IL-20 au large de la Syrie. Selon eux, la DCA syrienne aurait tiré plus de 20 missiles sans distinction, dont l’un aurait abattu l’avion russe, mais l’incident se serait produit lorsque les chasseurs israéliens étaient déjà de retour à leur base.

Intervenant lors d’un briefing à l’issue de la visite d’une délégation de militaires israéliens à Moscou suite au crash de l’Il-20 russe en Syrie, un représentant de Tsahal a rejeté la version de Moscou selon laquelle Israël aurait averti trop tard les militaires russes de l’opération de ses chasseurs en Syrie, ne permettant pas à l’avion russe de quitter la zone de tir de la DCA syrienne à temps.

«Nous les avons averti beaucoup plus tôt qu’une minute avant», a-t-il déclaré.

Il a également rejeté la responsabilité du crash sur la défense antiaérienne syrienne.

«Nous avons montré lors de cette présentation [à Moscou, ndlr] à quel point la défense aérienne syrienne était imprudente, qu’elle avait agi de manière irresponsable et non professionnelle au moment où nos avions n’y étaient pas, et que cela a causé le crash de l’avion russe», a-t-il déploré.

«Plus de 20 missiles antiaériens syriens ont été tirés lorsque tous nos avions se trouvaient déjà dans l’espace aérien israélien et se préparaient à atterrir», a-t-il conclu.

Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires à son bord. L’appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l’avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie et le tir d’un missile depuis un navire français, selon le ministère russe de la Défense. Le commandement français a annoncé n’avoir rien à voir avec ce drame.

La Russie a accusé les pilotes israéliens d’avoir utilisé l’Il-20 comme couverture pour échapper aux missiles syriens. D’après le ministère, les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région».

Rejetant ces accusations, l’État hébreux a toutefois exprimé ses regrets et s’est déclaré prêt à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l’enquête. Le Président syrien Bachar el-Assad a lui-aussi adressé un message de condoléances à Vladimir Poutine.

Source: Sputnik News – France

1 Comment on « Remédier à l’erreur ou en supporter les conséquences »: la Chine frappe en retour les Etats-Unis d’Amérique à cause des sanctions imposées aux militaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :