A la Une

Ramaphosa à l’UNGA: Des terres agricoles sud-africaines saisies à partager pour le plus grand bonheur de tous

© Siphiwe Sibeko / Reuters

Ramaphosa à l’UNGA: Des terres agricoles sud-africaines saisies «à partager par tous»

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a averti l’Assemblée générale des Nations Unies que son gouvernement envisageait de mettre en œuvre des réformes controversées pour corriger les schémas de propriété raciale.

Selon le président, le Congrès national africain (ANC), au pouvoir, mène actuellement des consultations sur la réforme qui avait précédemment suscité une indignation généralisée au sein de la communauté internationale.

[Si ces genres d’indignations dites généralisées produisaient des effets ailleurs en d’autres cieux, cela aurait fait école pour que toutes les nations appliquent leurs mesures, or plus les «potions magiques» du FMI sont appliquées, plus la grande majorité des populations s’appauvrit et plus la minorité s’enrichit grâce à la fraude, la corruption et à les aides des Etats, eux-mêmes appauvris. JDDM. MIRASTNEWS].

«La vision de Nelson Mandela continue de nous guider alors que nous cherchons à améliorer la vie de notre peuple de plusieurs manières», a déclaré Ramaphosa. «Nous avons entamé un dialogue approfondi sur la question des réformes foncières, alors que nous cherchons des moyens de garantir que la terre soit partagée par tous».

Au début de cette année, l’ANC a proposé un amendement constitutionnel qui donnerait au gouvernement le droit légal de saisir et de redistribuer les terres agricoles sans aucune compensation pour les propriétaires. Le projet de réforme a déclenché un débat international animé ainsi que de nombreux reportages dans les médias sur des allégations de violence à l’encontre des fermiers blancs sud-africains, y compris des meurtres.

[Or la violence est généralisée en Afrique du Sud, elle s’applique à toutes les composantes de la société, comme le prouvent les nombreux reportages et rapports en Afrique du Sud, par  exemple au Cap où même les plus pauvres sont dévalisés mêmes dans les trains, quelle que soit la couleur de leur peau. JDDM. MIRASTNEWS].

Selon les données du gouvernement, plus de 77% des fermes et exploitations agricoles sud-africaines appartiennent à des citoyens blancs et seulement 4% des terres appartiennent à des Sud-Africains noirs. La population totale du pays est composée de neuf pour cent de Blancs et de 76% de Noirs. [Imaginez une seule seconde une situation identique en France, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Pologne, en Espagne ou en Hongrie avec cette configuration contraire à la réelle sociologie démographique et politique de leurs pays respectifs. JDDM. MIRASTNEWS].

La réforme a également suscité de vives inquiétudes chez les investisseurs internationaux, alors que le parti au pouvoir du pays s’est efforcé de garantir que cette mesure sera licite et ne menacera pas la stabilité. Selon l’indice de confiance Agbiz / IDC, le niveau de confiance dans l’agriculture et les prix des terres en Afrique du Sud ont baissé au plus bas en plus de deux ans au début du mois.

[L’Afrique du Sud doit instaurer une politique instaurant la croissance sur le très long terme pour toutes les composantes de la population et pour la nation entière, donc elle doit refuser les solutions les plus simplificatrices imposées en interne ou en externe, cela nécessite l’acceptation de sacrifices extrêmes biens compris et planifiés comme l’ont fait par exemple les chinois ou les japonais, qui ne répondent pas simplement aux exigences du court terme et de l’enrichissement de la plus grande minorité, mais plutôt de la plus grande majorité de la population. JDDM. MIRASTNEWS].

S’adressant à l’Assemblée générale des Nations Unies, Ramaphosa a annoncé son intention de dépenser 50 milliards de rands (3,52 milliards de dollars) de «dépenses réaménagées et de nouveaux financements au niveau des projets» pour redresser l’économie sud-africaine. [Ces sommes d’argent sont une bonne chose, mais elles sont insuffisantes pour redonner un nouveau souffle au redémarrage de la croissance économique et à l’application de politiques efficaces permettant aux nouveaux propriétaires de devenir de bons agriculteurs sur le long terme. JDDM. MIRASTNEWS].

Le président a également commenté la politique de l’America First de Donald Trump, affirmant qu’aucun pays ne peut prospérer aux dépens de millions [ou de milliards. JDDM (MIRASTNEWS] d’autres. «Nous devons assumer une responsabilité collective pour le développement de toutes les nations», a ajouté Ramaphosa.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Réforme agraire critique pour l’Afrique du Sud, a déclaré Ramaphosa à l’ONU

Cyrill Ramaphosa

Cyril Ramaphosa, président de la fédération a déclaré que le gouvernement souhaitait des réformes agraires et foncières garantissant la transformation, le développement et la stabilité tout en apportant une certitude aux propriétaires fonciers.

La réforme agraire était essentielle pour l’Afrique du Sud en raison de son «histoire de dépossession» – et il incombe au gouvernement de «rassembler tous nos citoyens dans le courant économique».

C’est ce que le président Cyril Ramaphosa a déclaré mercredi lors d’une table ronde à l’ONU à New York dans une tentative de courtiser les investisseurs pour soutenir l’Afrique du Sud.

«La plupart des Sud-Africains s’accordent à dire qu’il faut accélérer la réforme agraire non seulement pour réparer une injustice historique, mais aussi pour libérer efficacement le potentiel économique du pays», a déclaré le président.

Ramaphosa a déclaré que le gouvernement voulait des réformes foncières et agraires qui garantissent la transformation, le développement et la stabilité, tout en apportant une certitude aux propriétaires fonciers, à ceux qui ont besoin de terres et d’investisseurs.

«Alors que le pays émerge de près d’une décennie de faible croissance, d’investissement en baisse et de perte d’emplois, nous sommes déterminés à forger une nouvelle trajectoire de croissance.»

Ramaphosa a réitéré son souhait de réunir au moins 100 milliards de dollars de nouveaux investissements dans le pays au cours des cinq prochaines années. Dans le cadre de cet effort, il a invité le public à assister à une conférence sur l’investissement à Johannesburg le 26 octobre.

« Nous avons l’intention d’utiliser ce fonds pour tirer parti des investissements des institutions financières de développement, des banques multilatérales de développement, des gestionnaires d’actifs et des banques commerciales. »

Ramaphosa voulait attirer les investisseurs en assurant la sécurité des politiques, en améliorant les performances des entreprises publiques et en consolidant la dette fiscale.

Il a souligné la stimulation et le recouvrement du plan de relance pour restaurer la croissance, sauver les emplois existants et en créer de nouveaux après l’annonce de la semaine dernière que l’Afrique du Sud est en récession.

Il se concentrera sur les réformes dans des secteurs clés tels que l’exploitation minière, le pétrole, le gaz, le tourisme et les télécommunications, qui ont été «limités par l’incertitude politique».

Il a ajouté que l’économie locale a «plusieurs atouts fondamentaux qui en font une destination appropriée pour les investissements».

«Les multinationales présentes en Afrique du Sud citent de nombreux avantages, allant des excellents systèmes financiers aux infrastructures de classe mondiale.»

«L’Afrique du Sud est un pôle régional de fabrication et de services sur le continent africain et, pour de nombreuses entreprises, et, pour de nombreuses entreprises, sert de base à l’exportation de produits à l’échelle mondiale.»

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Times Lives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :