A la Une

Lavrov à l’AGNU: la Russie met en garde contre les nouvelles provocations d’armes chimiques en Syrie – Les BRICS pour la multipolarité

© AP Photo / Richard Drew

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’est adressé à la 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

S’adressant à l’ONU vendredi, le ministre russe des Affaires étrangères a critiqué ce qu’il a appelé les « approches unilatérales » de certains pays face à une variété de problèmes mondiaux complexes, allant du processus de paix au Moyen-Orient à l’accord sur le nucléaire iranien, aux engagements envers l’Organisation mondiale du commerce, aux accords sur le changement climatique, etc.

Défendant l’ONU et d’autres organisations multilatérales, Lavrov a mis en garde contre « le désir de certains pays occidentaux de conserver leur statut de leaders mondiaux et de freiner le processus irréversible et objectif d’établissement de la multipolarité. Ces pouvoirs n’hésitent pas à utiliser des méthodes, y compris le chantage politique, la pression économique et la force brutale », a-t-il déclaré.

Syrie

S’agissant du conflit syrien, le haut diplomate russe a averti que les terroristes syriens et leurs protecteurs pourraient tenter de nouvelles provocations en utilisant des armes chimiques, ajoutant que la Russie considérerait ces efforts comme « inacceptables ».

« Nous avertissons les terroristes et leurs commanditaires que les nouvelles provocations impliquant des armes chimiques sont inacceptables », a déclaré Lavrov.

S’exprimant sur les perspectives de règlement syrien, Larvov a souligné que la reconstruction des infrastructures du pays déchiré par la guerre et le retour des réfugiés doivent devenir les priorités des efforts internationaux, y compris à l’ONU, et doit être mis en œuvre sans aucun « double standard ».

Paix israélo-palestinienne

S’agissant de la question israélo-palestinienne, le ministre des Affaires étrangères a mis en garde contre une approche unilatérale du problème démontré par certains pouvoirs. « Malgré la complexité de la situation en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye, nous ne devons pas perdre de vue le vieux problème palestinien. Une solution équitable est cruciale si nous voulons que tout le Moyen-Orient se redresse. Je tiens à mettre en garde contre une approche unilatérale et les tentatives de monopoliser le processus de paix « , a déclaré Lavrov.

« Nous ferons tous les efforts, y compris au sein du Quartet du Moyen-Orient, de la Ligue arabe et de l’Organisation de coopération islamique. Des initiatives mutuellement acceptables doivent jeter les bases d’une coexistence pacifique et sûre des deux nations, Israël et la Palestine, » a déclaré le diplomate.

Iran Deal

Passant à l’accord nucléaire iranien, Lavrov a souligné que Moscou reste déterminé à préserver l’accord historique de 2015 malgré le récent retrait des Etats-Unis d’Amérique. La décision de Washington est une violation des résolutions de l’ONU et une menace pour la stabilité au Moyen-Orient, selon le diplomate. Téhéran, a déclaré Lavrov, est en pleine conformité avec ses obligations dans le cadre de l’accord, et la Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour le soutenir.

Ukraine, Serbie

Se concentrant sur les conflits qui affectent l’Europe, Lavrov a critiqué Kiev pour ses illusions sur l’envoi d’une force d’occupation soutenue par l’Occident dans les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine. « Ceux qui parrainent les autorités de Kiev doivent ramener leurs protégés à la raison, les pousser à mettre fin au blocus du Donbass et à cesser de discriminer les minorités nationales en Ukraine », a-t-il souligné.

Lavrov a fait remarquer que Moscou soutient la mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe à l’intérieur de l’Ukraine et est ouverte à l’idée de la protection des forces de l’ONU pour la mission de l’OSCE.

Commentant sur la Serbie et la question du Kosovo, le haut diplomate russe a exhorté Pristina à dialoguer avec Belgrade et a promis que la Russie soutiendrait toute résolution acceptable pour Belgrade à l’ONU. En ce moment, a-t-il déploré, « des forces armées du Kosovo sont en train d’être créées. Les accords conclus par Belgrade et Pristina avec la médiation de l’UE sont violés » au lieu d’un dialogue fort nécessaire.

Étreignant les patrons états-uniens d’Amérique du Kosovo, Lavrov a souligné que les Etats-Unis d’Amérique avaient illégalement transformé «la présence militaire approuvée par l’ONU au Kosovo en une base des Etats-Unis d’Amérique», et a accusé les puissances de l’OTAN d’ouvrir une « nouvelle faille » en Europe en s’efforçant d’attirer les pays des Balkans dans l’alliance.

La paix de Corée

Saluant le réchauffement actuel des relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, Lavrov a souligné que ce processus devait être récompensé par un appui concret du Conseil de sécurité des Nations Unies à des projets communs entre Séoul et Pyongyang. En tout cas, le processus, a-t-il noté avec satisfaction, « suit les directives de la feuille de route russo-chinoise » pour la paix dans la péninsule.

Intégration eurasienne

La Russie continuera à promouvoir l’idée d’une coopération économique et d’une intégration dynamiques entre l’Europe et l’Asie, précédemment définies par la Russie sous le nom de «partenariat eurasiatique élargi». Le projet est ouvert à tous les pays européens et asiatiques, qu’ils soient ou non membres de divers projets d’intégration, a déclaré Lavrov.

Outre ses perspectives économiques, le projet a le potentiel de «devenir la base d’une architecture de sécurité continentale actualisée qui réponde aux réalités du 21ème siècle», a souligné le diplomate.

Cybercriminalité et règles de conduite dans le cyberespace

Lavrov a appelé la communauté internationale à se rassembler pour créer une convention internationale visant à lutter contre la cybercriminalité et à établir des règles acceptables à l’échelle mondiale pour le comportement dans le cyberespace. La Russie envisage de soumettre un projet de résolution à l’Assemblée générale sur la question, a noté le diplomate. « Dans le contexte des événements récents, l’élaboration de règles mondiales de comportement responsable des États dans l’espace de l’information, y compris les principes du non-recours à la force, de la non-ingérence dans les affaires intérieures, et le respect de la souveraineté des États devient de plus en plus urgent sous les auspices des Nations Unies », a-t-il déclaré.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Les membres des BRICS s’engagent à respecter le multilatéralisme

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (au centre) pose pour des photos avec les ministres des Affaires étrangères de quatre autres pays des BRICS avant une réunion en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 27 septembre 2018. (XINHUA)

NATIONS UNIES – Les ministres des Affaires étrangères du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (BRICS) se sont engagés à défendre le multilatéralisme, à protéger le droit international et les règles, à s’opposer à l’unilatéralisme et au protectionnisme, et pousser la mondialisation vers un développement plus équilibré, juste et inclusif.

LIRE PLUS: Xi souligne la coopération pour parvenir au développement des BRICS

Les ministres, réunis en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, ont convenu à l’unanimité de mettre en œuvre les accords conclus lors du sommet des BRICS à Johannesburg, de renforcer la communication stratégique, d’améliorer la coopération pragmatique, d’améliorer les échanges entre les peuples et de mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a proposé quatre moyens de renforcer la coopération entre les BRICS lors de la réunion.

EN SAVOIR PLUS: mossinguej@yahoo.fr

Il a déclaré que les pays devraient continuer à sauvegarder le multilatéralisme et le système international contemporain centré sur l’ONU, et à construire un nouveau type de relations internationales dans le respect mutuel, l’équité et la justice, la coopération et les avantages mutuels.

Wang a souligné l’importance de tenir des dialogues pour résoudre les problèmes, appelant les pays des BRICS à se mobiliser pour résoudre les problèmes majeurs et à protéger les intérêts légitimes de développement des marchés émergents, y compris les pays des BRICS.

Il a également appelé les pays se réunissant à développer la coopération « BRICS Plus ».

A LIRE AUSSI: Le Bloc joue un grand rôle dans la défense du multilatéralisme

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :